Bienvenue sur Lost Heaven


Les Terres Suspendues vous accueillent ...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Alidane Dextrae de Kerdéreth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
 
Messages : 395
Date d'inscription : 12/04/2011

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Humains
Classe: Mage
En général: ~Chef des Gardiens, reine de Kerdéreth~
MessageSujet: Alidane Dextrae de Kerdéreth   Mer 10 Aoû - 19:11           
.................................................................................................................................................................................................................................

Voilà la présentation d'Alidane Dextrae de Kerdéreth, chef des Guardiens et mage de l'Ombre.

~ Identité de votre personnage : ~


Nom(s) :

DEXTRAE

Prénom(s) :
Alidane

Âge :
« 33 ans
-Ah oui déjà ?
-Elle les fait pas, hein ?!

Date et lieu de naissance :
« Elle est née en l'an 965, par un automne frais et venu avant l'heure, au palais familial des Dextrae. Ses deux parents s'étaient alors unis depuis une dizaine d'années déjà, et avaient déjà tenté d'avoir un enfant qui avait succombé dès sa naissance. Elle fut alors promise à un homme de bonne famille.
-Il y a quelque-chose que je ne comprends pas... je croyais qu'elle était célibataire ? Il n'y a qu'elle et les domestiques dans ce palais, non ?
-Bien sûr, puisqu'elle est veuve.

Race :
« C'est une humaine tu t'en seras aperçu, issue d'une longue famille d'humains en effet. Une sang-pure, pour ainsi dire. D'aussi loin que remonte la grande généalogie des Dextrae et autres familles convergentes, de façon directe ou indirecte, dans le gigantesque arbre généalogique exposé dans le tout aussi long corridor du palais de sa Majesté, tous les membres de la famille appartiennent, ou appartenaient, à la race des humains.
-La « race inférieure » !
-Parle pour toi ! Et ose donc le dire à la dernière Dextrae !
-Non merci... sans façon.

Classe :
« Les mages sont une classe à part... non qu'ils soient plus puissants que les autres, mais ils sortent de la norme. Les rôdeurs rôdent, les enchanteurs enchantent... mais les mages ? Rien ne les définit parfaitement. Ils sont tous extrêmement éloignés les uns des autres.
-Et pour sa Seigneurie Mademoiselle Dextrae ?
-Ne prends pas ce ton-ci ! ... Et bien... je dirais simplement que, comme tous les mages, elle n'entre pas dans les rangs de la majorité. Son pouvoir lui vient des roses blanches.
-Ha ? Tu m'en diras tant ! Vive le pouvoir des fleurs !
-C'est tout sauf une plaisanterie.
-Oh pardon...
-Oui ?
-Ben dis-moi... elle en fait quoi de son pouvoir ?
-Originellement, toute autre chose que ce qu'elle en fait à présent. Elle était d'abord convaincue par la voie du bien et de la vertu, savais-tu ? Oh, très peu de monde est au courant !
-Soit mais encore ?
-Le destin en a décidé autrement. Un événement tragique l'a conduit à changer de voie, et elle utilise à présent son pouvoir pour servir le mal. Elle ne l'utilise que très rarement en vérité... enfin, c'est surtout que très peu de ceux qui l'ont vu s'en servir sont revenus vivants pour en témoigner...

Métier :
« Je ne sais pas s'il est très utile de le mentionner mais... sa Majesté est une noble.
-Non vraiment tu crois ?
-Cesse donc de me couper ! Je disais donc... Ah oui ! Sa Majesté fait partie d'une grande famille humaine de nobles, depuis des générations et des générations. Les Dextrae sont arrivés au pouvoir depuis maintenant cinq générations et sa Majesté en est la digne descendante. Néanmoins ils se peut que bientôt, une nouvelle lignée ne remplace les Dextrae car, comme tu auras pu t'en apercevoir, Mademoiselle n'a ni mari, ni enfant...

Lieu de résidence :
« L'endroit où nous nous trouvons est la résidence principale de sa Majesté, palais situé en plein coeur de la capitale Rièza. C'est là qu'elle passe la plus grande partie de son temps. Mais en bonne souveraine, elle a également d'autres résidences dans les autres grandes villes du royaume, afin de superviser la totalité du territoire.
-Eh ben... c'est pas moi qui pourrais me les payer....
-Tu vas te taire oui ?

Lieu de présence actuel :
« En ce moment, Mademoiselle Dextrae ne se trouve pas au palais. Elle a entrepris un voyage dans ses terres, afin de changer d'air a-t-elle dit. C'est l'intendant, Loastan Médarél, qui s'occupe des affaires du trône pendant qu'elle n'est pas présente. Personne parmi le personnel ne sait où elle est précisément, et en tant que tel je te demande de ne pas t'intéresser plus que le stricte nécessaire aux déplacement de la souveraine.
-Comme tu voudras. De toute façon je crois que je ne tenterait de désobéir à rien ici... je n'ai pas envie de finir mort dans les jours qui suivent...
-Sage décision. Ah si tous les domestiques étaient comme toi, il y aurait moins de morts dans ce palais !



~ Description de votre personnage : ~



Description physique :
« Je ne sais si tu as déjà eu l'honneur de voir sa Majesté sans encore être entré à son service... Enfin toujours est-il que je vais t'en faire une rapide description. Elle n'est pas bien grande : elle doit mesurer à peine plus d'un mètre soixante. Cela ne se remarque toutefois pas puisqu'elle porte toujours de hauts talons cachés par ses robes. Et autant te le dire tout de suite, il sera toujours vain, même après dix ans de services (si tu y parviens, tout le monde ne sert pas Mademoiselle depuis aussi longtemps que moi ici !) de chercher des marques de vieillesse chez elle !
-Ah bon ? Et je peux savoir pourquoi ?
-Je t'ai dit un peu plus tôt qu'elle était Mage, et qu'elle tirait son pouvoir des roses blanches. Et bien il lui permet d'agir sur l'apparence des gens.
-J'admets ne pas être une lumière, mais c'est vraiment vague ! Explique-toi !
-Sa Majesté agit sur l'apparence... c'est-à-dire qu'elle peut rendre quelqu'un aussi frais qu'un bouton de rose, ou au contraire le faire flétrir, comme une fleur qui se fane petit à petit, pour à terme mourir.
-Quoi ?! Elle peut tuer avec son pouvoir ?
-Oui.
-Ouh... bon et si je comprends bien, elle se rajeunit avec son pouvoir ?
-En apparence seulement !
-Mais pourtant, elle peut tuer en vieillissant les gens !
-En vieillissant leur apparence jeune homme, juste leur apparence.
-Soit et ensuite ?
-Elle a des cheveux châtains mi-longs et un visage fin aux yeux noisette qui fusillent sur place quiconque les croise. Son corps est svelte, toujours corseté, et aux formes généreuses sans être exagérées. Sa garde robe est bien trop grande pour que je puisse te décrire ce qu'elle porte sur elle, mais de toute façon cela n'a pas grande importance.
-Eh bien ! Elle ne m'a pas l'air repoussante ! Pourquoi donc n'est-elle pas mariée ?
-Oh ! Mais peut-être parce qu'elle ne veut pas retrouver quelqu'un. Certaines rumeurs disent bien qu'elle a quelques aventures, mais rien qui n'aboutisse.

Description mentale :
« À part son physique, il y a plusieurs choses que tu dois savoir sur Mademoiselle Dextrae. D'abord elle est extrêmement irascible et orgueilleuse et déteste par-dessus tout qu'on la contredise. Déjà que tu n'as pas le statut approprié pour avoir à lui dire quoi que ce soit, ne t'avises jamais de la froisser.
-C'est noté.
-Autre chose certains sujets la touchent tout particulièrement. Ainsi ne parle jamais du jardin aux roses blanches de la cour nord (il est condamné depuis des années), ni de sa passion pour les plantes carnivores, ni des livres qu'elle garde enfermés dans la bibliothèque, ni de ce collier bizarre qu'elle porte tout le temps alors qu'elle en a en or des bien plus beaux, ni de sa petite toux qu'elle a avant de boire du thé, ni de sa phobie des roses blanches...
-Sa phobie des roses blanches !?
-Ni de... Oui elle a une sainte peur de ces fleurs.
-Mais... mais... mais... c'est d'elles qu'elle tire son pouvoir non ?
-Et alors ? Bref je disais... Enfin tu n'as qu'à ne pas parler en sa présence d'accord ?
-Euh... d'accord.
-Bien donc comme tu l'auras remarqué, notre Mademoiselle a un caractère bien à elle. D'ailleurs tant que je parle de ce point, elle est très attirée par la gent masculine et aussi il n'est pas rare de croiser des membres de l'espèce masculine qui vont et viennent discrètement. Il ne s'agit en tout cas que d'une attirance, sans plus.
-Oh... d'accord.
-Et dernière chose, si elle emploie un ton faussement mielleux avec les gens de sont rang, ne soit toutefois pas surpris si elle te parle comme à un chien. Il est à son habitude de crier sur tout ce qui bouge, et tout particulièrement sur ses valets.

Histoire du personnage :
« Bon, et à présent vient le point crucial que seuls ses domestiques connaissent pour que j'y ais assisté : l'histoire de sa Majesté Alidane Dextrae de Kerdéreth !
-Et pourquoi donc personne d'autre ne la connaît cette histoire ?
-Parce qu'elle n'a pas été rendue publique et qu'un scandale, s'il est dévoilé, risque d'entacher l'honneur de notre souveraine. Je disais donc... et écoute moi bien je ne me répéterai pas ! ... Ah oui c'est ça. La petite Alidane vit le jour en automne, dans des conditions peu joyeuses pour sa famille. J'étais sa nourrice en ce temps, et c'était une petite adorable, promise à un grand avenir dans la Lumière ! Enfin, c'était ce que nous croyions...
« Ses parents, le roi et la reine, n'étaient pas des gens très joyeux en fait. Sa mère, la défunte Méphidis Dextrae (paix à son âme) était une femme sèche et acariâtre, qui avait placé tous ses espoirs en sa fille sans pour autant montrer la moindre générosité à son égard. Elle lui apprenait les convenances, et c'est notamment à cause d'elle que sa Majesté porte toujours ces fichus corsés bien trop serrés, auparavant d'usage à la cour, mais qui sont à présent tout bonnement obsolètes ! Elle lui répétait toujours : « Ma fille, une noble sans corsé, c'est comme le chiendent, ça aura beau se répandre partout, ça n'en reste pas moins une mauvaise herbe ! ». Et puis elle la gardait toujours cloîtrée au palais, avec pour seule fréquentation deux ou trois nobles de son âge ! Elle ne connaissait rien du monde, la pauvre petite, malgré son éducation ! Et puis ses manières étaient toujours surveillées, reprise qu'elle était à chaque maladresse par sa mère trop aveugle pour voir que cela ne serait jamais bénéfique à sa fille.
« Sa Majesté respectait beaucoup sa mère pour l'éducation qu'elle lui transmettait, mais je sais bien qu'elle n'a jamais pu l'aimer comme on aime une mère ! Celui qu'elle aimait plus que tout en revanche, c'était son père : Sorél Dextrae. C'était lui, le plus souvent, qui la sortait, l'amenait découvrir le monde. Il l'a d'ailleurs initiée à l'art de la poésie, et on raconte qu'elle le pratique encore en secret, consignant ses écrits dans des manuscrits bien cachés. Enfin, tout cela pour dire qu'il était à la vérité son seul parent, et la seule âme chère à son coeur.
« Tout ce petit monde aurait encore pu tenir debout sans qu'on en voit la fin inéluctable, si la mère de sa Majesté n'avait pas ouvertement trompé son mari, pourtant aimant. Lorsqu'elle fut en âge de comprendre, la pauvre jeune fille n'en menait pas large : elle voyait celle qu'elle respectait plus que tout pas si respectable que ça, et celui qu'elle aimait plus que tout pas si aimé qu'elle aurait bien voulu le croire. C'est à ce moment-là je crois, même si cela ne devait se parachever que plus tard, que sa Majesté à trouvé son penchant pour les Ombres (et je pense aussi que c'est de sa mère qu'elle tient son engouement pour les hommes). Elle finit par découvrir ses pouvoirs de Mage, et autant te dire qu'elle ne s'en servait pas toujours à des fins bénéfiques.
« Et puis le jour de ses dix-huit ans, elle a cru entrevoir à nouveau la Lumière, bien qu'au final, elle avait dû confondre celle du soleil et celle des flammes, dévorantes et vicieuses, qui allaient naître en elle. Elle fut présentée à son promis, Thérence Loranal qu'elle trouva parfait, charmant... Ils s'entendaient tellement bien alors ! Et ils s'aimaient tant ! Le temps passa jusqu'au mariage, mais ce dont elle ne se doutait pas, c'est qu'en bon mariage d'intérêts, celui-ci conduirait inévitablement à des conflits et pas tous modestes ! Car vous seriez-vous douté à la place de cette pauvre créature qu'elle était alors, trop naïve dans sa faible connaissance du monde, que son mari n'en voulait qu'à son titre ? Ce fut pourtant le cas, et elle ne le découvrit que bien trop tard, à la date prévue pour leur union.
« Elle se rendait alors dans le jardin aux roses blanches de la cour nord, lorsqu'elle entendit soudain des voix. J'étais là ce jour-là, mais bien sûr ils ne m'ont pas vu ! Je m'occupais les roses, à seulement quelques mètres de là, sous un soleil d'autant plus magnifique que ce qui se préparait était terrible. Là se tenaient le futur marié et le père de sa Majesté. Et comme je la voyais pousser la grille menant à l'allée, voilà que je ne peux qu'être la spectatrice muette de l'assassinat du père, par le promis ! Ils étaient en plein coeur d'une dispute lorsqu'il lui enfonça un poignard dans la poitrine ! Mais ça ne s'arrête pas là car, alors que le sang tachait les roses alentours, je fut témoin malgré moi d'un second drame ! Bouleversée, Mademoiselle s'avança entre les roses, et resta interdite devant son futur mari statufié de la découvrir là. Elle le tua à son tour de ses pouvoirs de Mage, cet homme auparavant si beau se flétrissant, comme le font les feuilles par une saison d'automne...
-Vous voulez dire qu'elle a tué son futur époux de ses propres pouvoirs !?
-C'est exactement ce que j'ai dit. Suite à cela, la Reine fit tout pour étouffer l'affaire, quant à sa Majesté, elle sombra dans une longue période de dépression, de laquelle nous ne pensions pas qu'elle ressortirait un jour vivante, exigeant de faire condamner la cour nord et qu'on ne la dérange que pour les repas. Elle resta ainsi enfermée pendant toute cette période dans ses appartements dont elle avait tiré les rideaux, dans un noir total, avec pour seule compagnie ses miroirs qui ne lui rendaient aucun reflet.
« C'est à cette date que fut marquée sa phobie des roses blanches, et son passage pour l'Ombre. Elle ne ressortit de ses appartements qu'à l'annonce du décès de sa mère, après quoi elle commença à gouverner le royaume qui lui était laissé d'une main de fer. Elle créa la Guilde des Gardiens, récoltant un grand nombres de fanatiques, et libéra toute sa colère contre la Lumière qui avaient dû l'aveugler pendant sa jeunesse pour qu'elle ne voit pas ce qui se passait réellement autour d'elle. Elle sema le trouble et la tyrannie malgré la paix du Continent Double et les efforts des autres souverains pour l'empêcher de commettre ces massacres.
« Voilà... cette histoire n'est connue que dans le palais, et n'est divulguée qu'à ceux qui entrent au service de sa Majesté, afin qu'ils soient prévenus...
-Cela explique certaines choses j'ai l'impression.



~ Ce qui accompagne votre personnage : ~



Armes :
« Voilà, la pièce dans laquelle nous venons de pénétrer est la salle d'arme du palais. Les soldats peuvent s'y entraîner, et c'est ici que sont entreposées toutes les armes. Il y a de tout : épées, sabres, poignards, arcs, haches, flèches, javelots... Mais si elles sont pour la plupart les propriété de sa Majesté, celle-ci ne s'en sert jamais. En tant que femme de noble famille, elle ne se bat pas, ses soldats de battent pour elle. De toute façon, en cas d'extrême danger, elle a toujours son pouvoir. Je te montre cette pièce mais tu n'as pas le droit d'y pénétrer, d'accord ?
-D'accord.

Animaux familiers :
« Ne t'avise jamais, sous aucun prétexte, de faire entrer le moindre animal ici ! Mademoiselle déteste ces bestioles qui passent leur temps à geindre.
-Ça tombe bien je n'ai pas d'animaux.

Personne :
« Où qu'elle aille, Mademoiselle doit toujours être accompagnée : de la noblesse, de suivantes, de soldats... peut importe de qui mais pour sa sécurité elle ne doit jamais partir seule. Ne t'étonne donc jamais de toujours la voir en compagnie de nombreuses personnes.
-Elle ne peut vraiment pas faire un pas dehors toute seule ?
-Non, c'est le protocole.



~ Précisions sur votre personnage : ~



Capacités personnelles :
« Enfin bien sûr, il y a des fois où elle nous échappe...
-Ah bon ? Comment ?
-Et bien malgré ce qu'on pourrait croire, sa Majesté est une rapide ! Il y a bien des fois où elle disparaît, on ne sait trop où, et alors bonjour pour la retrouver !
-Si en plus de son pouvoir de Mage elle arrive à se déplacer dans un palais bondé sans qu'on la voit, je vais vraiment faire attention à ne pas la contrarier !
-Très bien, tu auras au moins compris ce point. Ensuite sache qu'elle sait se montrer très persuasive, et qu'elle possède un charisme qui la font respectée de son peuple. Mais que malgré cela, certaines personnes ne voit pas son règne d'un bon oeil, et font tout pour l'éliminer. C'est pour cela que nous veillons tout particulièrement à sa sécurité, et qu'il n'est pas rare de voir des conflits naître a palais.

Informations personnelles :
« Voilà, je crois que tu sais tout, même la si particulière phobie des roses blanches de Mademoiselle. Je n'ai plus rien à dire, alors si tu as la moindre question pose-la maintenant.
-Comment doit-on réagir face à la colère de sa Majesté ?
-En tant que valet, fais-toi oublier et cela devrait passer. Il n'y a pas d'autre solution.
-Tu dis que Mademoiselle a des aventures. Et si par mégarde ces hommes lui envoyaient des roses blanches ?
-Il faut éviter une crise et brûler les fleurs avant qu'elle ne les voit. Elle se contrôle de mieux en mieux mais seulement dans des cas qui le nécessitent vraiment (la présence de la cour par exemple), autant dire pas au palais entourés de valets qui font bien souvent les frais de de sa phobie...
-C'est déjà arrivé ?
-Évidemment. Bon maintenant viens. Je dois te montrer le reste du palais, nous avons suffisamment traîné. »



~ Partie HRP* : ~



Votre découverte du forum : J'ai participé à sa création Wink
Votre expérience dans le RP : Quelques forums de-ci de-là mais surtout, une grande passion pour la littérature et l'écriture, malgré ma spécialisaion scientifique.
Avez-vous lu le règlement ? Héhé... ! Très bonne question ! Vous croyez vous ? Moi j'en suis moins sûre... Mais bien sûr que je l'ai lu ! Avec ma soeur Lynn Eleskan nous avons rédigé l'intégralité de la Bibliothèque.
Autre : Rien du tout... À part que que le forum recrute encore et toujours de nouveaux membres !

~.~.~.~.~.~.~.~.~.~


Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 94
Date d'inscription : 12/04/2011

---------------

Voir le profil de l'utilisateur http://lost-heaven.forumpersos.com
 

 

Carnet de Voyage
Race: Anges
Classe: Barde
En général: ~ Reine d'Equalza et Chef des Guides ~
MessageSujet: Re: Alidane Dextrae de Kerdéreth   Ven 19 Aoû - 18:30           
.................................................................................................................................................................................................................................

Tout d'abord, bienvenue !

C'est une belle fiche, complète et conforme, je valide !



Mademosielle Eleskan.

Revenir en haut Aller en bas
 

Alidane Dextrae de Kerdéreth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Reth ▲ Tu cesseras de craindre en cessant d'espérer. ▼

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lost Heaven ::  :: Les Présentations :: Les Fiches Acceptées-