Bienvenue sur Lost Heaven


Les Terres Suspendues vous accueillent ...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
 
 
Messages : 113
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 18
Localisation : ...

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Démons
Classe: Invocateur
En général: . . .
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Dim 25 Mar - 20:22           
.................................................................................................................................................................................................................................

Oh ! Donc, elle n'était pas marié. Mais comme je l'avais compris, elle aurait dû et sur la place que nous avons vu si ma mémoire est bonne. Et ... Aussi étrange que cela puisse être, elle me retourna la question. Moi. Je n'ai jamais eu personne. En fait, la vérité, c'est que je n'ai jamais chercher à trouver une partenaire. Je respirai un grand coup afin de ne pas perdre contenance lors de ma réponse :

« - Je n'ai personne non plus. Et ... Non rien. »

Quel idiot ! Mais quel idiot ! Je ne pouvais plus qu'espérer pour qu'elle n'entende pas la fin de ma phrase. Heureuse, un individu déboula à toute vitesse. Une femme et trois hommes à sa poursuite. Visiblement, il avait volé quelque chose. Dame Dextrae fronça les sourcils en demandant ce que c'était. Je ne pus lui répondre grand chose :

« - Bonne question, Dame Dextrae ... »

Et le pire, ça continuait ... Cette fois-ci, ce fut un chariot qui tomba et quelques insultes volèrent. Un des hommes tenait quelque chose à la main. Ce dernier s'enfuit dans la direction opposer à la notre. Plusieurs personnes se pressèrent sur la place. Certains allèrent même prévenir les gardes. Mais quel foutoir ! Alidane avait raison. Le calme était perdu pendant un moment, maintenant :

« - Vous avez raison. Mais de ce que je vois ; cet homme n'a plus de chance de s'échapper. »

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 395
Date d'inscription : 12/04/2011

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Humains
Classe: Mage
En général: ~Chef des Gardiens, reine de Kerdéreth~
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Sam 31 Mar - 15:33           
.................................................................................................................................................................................................................................

Alidane jetait à Krishnen des regards en coins. Dans la place, l'agitation était à son comble, ce qui ne put que faire soupirer la souveraine. Pour une fois qu'elle était tranquille avec une personne qu'elle appréciait, et de plus en plus. Pourquoi fallait-il qu'il arrive ces personnes dont elle ne savait quel dessein les animait. Et pire encore... quelques-unes étaient parties prévenir la garde. Elle avait l'impression de déjà entendre le martélement des sabots sur les pavé qui mettrait fin à sa sortie. La garde était à sa recherche depuis son "départ précipité" de ce matin, et le seigneur d'Évola serait certainement avec eux. Ils la reconnaîtrait et elle devrait retourner au palais.
Nouveau coup d'oeil au démon. Cette fois, elle aperçut les poursuivants du voleur à la périphérie de sa vision. Ils s'étaient saisis du malfrat et l'entrainaient déjà vers le centre de la place. Là, il fut violemment passé à tabac, mais refusa toujours de délivrer l'objet qu'il tenait serré contre lui.

D'une rue adjacente, Alidane perçut également très nettement l'arrivée de la garde. Un cri le lui confirma d'ailleurs. Elle se tourna dans toutes les directions à la recherche d'une trouée par laquelle s'enfuir, mais la population avait bloqué les issues. Néanmoins elle ne pouvait rester plantée là et enjoignit Krishnen à reculer vers le bord de la place, ce qu'elle fit elle-même. Arrivée à ce point, acculée au mur d'une vieille habitation aux murs gorgés d'eau, elle put distinguer les cavaliers de la garde, menés par le fier et arrogant seigneur de la ville. Leur plastron était orné du blason de Kerdéreth. Alidane, qui se doutait de part les quelques mots qu'ils avaient échangés plus tôt à se sujet qu'il connaissait mal la cour, se résolut à lui transmettre quelques informations.


Vous avez devant vous les membres les plus éminants de la noblesse d'Évola. Le seigneur des lieux et son conseiller, derrière eux le duc des terres de l'est, à sa suite le chef de la garde et enfin, au centre de la procession, l'administrateur de la ville qui est chargé de me rendre les comptes de la situation ici à la fin de chaque mois.

Alidane savait pouvoir être reconnue à n'importe quel moment, ce pourquoi elle rabattit quelques mèches de cheveux sur son visage. Puis elle continua d'observer la situation, son regard prenant l'apparence en quelques secondes de celui de n'importe qu'elle personne du peuple. Elle tenta d'en gommer toute trace de fierté ou de noblesse qui aurait pu la trahir. Sans s'en rendre compte, elle s'était rapprochée de Krishnen.
Devant eux les hommes posèrent un pieds à terre et s'approchèrent de l'homme maintenu au sol. Ils s'enquirent de la situation. Alidane de percevait que des brides de la conversation à cause du brouhaha ambiant. Mais l'homme finit par crier quelque-chose et, à partir de ce moment, la conversation lui parvint plus nettement.


Lachez-moi ! Ce bouquet est à ma fille !
, se défendit-il.

À ta fille ? Ces fleurs sont la propriété du royaume ! Crois-tu que l'on ne vienne pas de m'informer manant ? De plus, elles allaient être détruites.

Mais elle appartiennent à ma fille ! Je les lui ai offertes.

Elles ont été interdites au sein du royaume par décret royal ! Gardes ! Amenez cet homme !

En quelques secondes, la place fut prête à être vidée et l'homme amené. Il laissa toutefois choir au sol un bouquet de roses blanches. La souveraine sentit son sang se glacer. Elle se retourna pour ne par faire face à la scène alors qu'un homme de la garde achevait de ramasser les fleurs.
Le souvenirs de la reine aflluaient déjà en masse dans son esprit.

~.~.~.~.~.~.~.~.~.~


Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 113
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 18
Localisation : ...

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Démons
Classe: Invocateur
En général: . . .
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Mar 3 Avr - 17:56           
.................................................................................................................................................................................................................................

Mon regard croisait de temps à autre celui d'Alidane. Le bruit et l'agitation de la place ... J'avais un peu de mal à supporter tout ça mais j'y parvenais malgré tout. Les gardes ne tardèrent pas à arriver. Dame Alidane me présenta quelques personnes apparemment importante qui arrivaient par la rue adjacente. Il y avait donc ; le seigneur des lieux, son conseiller, le Duc des terres de l'est, le chef de la garde ET l'administrateur de la ville. Que du beau monde ! La reine de Kerdéreth mit, d'un geste de la main, quelques cheveux devant son visage. Au début, je me demandai pourquoi elle faisait ça puis je me rappelai qu'elle avait dit être recherché pour être sortie du château. Quel monde étrange. Si je devais me faire punir à chaque fois que je sors ... Enfin bref ! Des voix me coupèrent dans mes pensées. L'homme avait en fait volé un ... Bouquet de fleur ?... Drôle d'idée. De plus, il affirmait que ce dernier appartenait à sa fille. Evidemment, les gardes n'en démordèrent pas ajoutant que ces fleurs était la propriété du royaume. Tant de remue ménage pour un simple et vulgaire bouquet ... L'homme se fit arrêter et emmener. Je soupirai. Arrêter quelqu'un pour une chose si futile ... Je haussai les épaules avant de regarde Dame Alidane. J'avais besoin d'en savoir plus :

« - Dame Dextrae. Je ne suis pas sur d'avoir bien compris le méfait de cet homme. Il a juste pris un peu de fleurs rien de bien méchant, vous en convenez ? Si encore, il avait commis un meurtre comme il me l'arrive je comprendrais mais là ... J'avoue avoir du mal à saisir. »

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 395
Date d'inscription : 12/04/2011

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Humains
Classe: Mage
En général: ~Chef des Gardiens, reine de Kerdéreth~
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Sam 7 Avr - 15:17           
.................................................................................................................................................................................................................................

Alidane n'avait aucun mal à se rendre compte de la perplexité de Krishnen à ses côtés. Mais elle était pour le moment bien trop occupée à lutter contre ses pensées. Les fleurs d'un blanc immaculé lui renvoyaient les images de celui qui aurait dû être son époux, le premier homme qu'elle avait assassiné, si froidement, et qui avait causé sa lente descente aux enfers, l'amenant au chemin prometteur que lui offrait le côté de l'Ombre. Tout ce qu'Alidane était capable de discerner à ce moment avec acuité, c'était cette scène lointaine durant laquelle, il y avait longtemps maintenant, son père s'était fait tuer, au milieu du jardin de roses blanches du palais, condamner depuis. Elle percevait très nettement tout ce qui s'était passé alors, le revoyait dans le détail se dérouler devant ses yeux. Son coeur commença à s'emballer de façon inquiétante alors qu'elle tournait toujours le dos à la place, mais ne voyait pas les murs qui étaient pourtant bien là droit devant elle, ni ne percevait la foule qui se dispersait.

La sensation nauséeuse du vertige la prit. Elle se sentit basculer quoiqu'elle se retint de justesse, elle n'ignorait pas qu'elle devait être pâle comme un linge. Cela faisait longtemps qu'elle ne s'était pas retrouvée face à sa phobie, et l'effet était toujours le même. Elle avait envie de quitter la place, le plus vite possible, mais ne pouvait que rester accrocher au sol sur lequel elle aurait tout aussi bien pu être collée. C'est alors qu'un bruit troubla ses pensées l'espace d'une seconde. Elle se tourna vers l'origine de la voix : Krishnen. Que disait-il au juste ? Ses lèvres se mouvaient, un léger bruit de fond parvenait jusqu'à ses oreilles, toutefois il lui était impossible d'entendre quoique ce fut.


* Qu'est-ce qu'il m'arrive ? *

Pardon ? Qu'avez-vous dit ?

Avec le regard perplexe que le démon arborait, les pensées d'Alidane trouvèrent un petit morceau de lumière. Il devait se poser des question, évidemment. Peut-être ne connaissait-il pas toutes les lois en vigueur dans le pays... Après tout, il ne savait pas ce qui lui était arrivé, il ne connaissait pas son histoire, comment aurait-il pu deviner le lien entre son décret et son mariage qui n'avait pas abouti ? Alidane se secoua. Il fallait qu'elle sorte de son mutisme, ou elle allait finir par se faire remarquer par la garde. Elle fut obligée de se retourner pour apercevoir où en était d'ailleurs celle-ci, et observa le vide au centre de la place, où un homme faisait brûler le bouquet qui avait causé tant de désarrois chez la souveraine. Une fois certaine que ces hommes étaient trop occupés pour se rendre compte qu'elle était sur les lieux, elle fit volte face vers Krishnen et lui posa une simple question, qu'elle pensait être le centre de la réplique qu'elle n'avait pas pu entendre.

Avez-vous déjà entendu parler de la Chasse à la Rose Blanche, Krishnen ?

~.~.~.~.~.~.~.~.~.~


Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 113
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 18
Localisation : ...

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Démons
Classe: Invocateur
En général: . . .
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Jeu 12 Avr - 16:21           
.................................................................................................................................................................................................................................

Alidane n'allait pas bien. Je ne sais pas pourquoi ni comment mais je le sentais clairement. La preuve, elle n'avait même pas entendu ce que je lui ai dis peu de temps avant. Serait-ce ... Cette place qui provoque cet effet ? Ca paraît impensable. Mais j'avoue ne pas voir d'autres explications, dans l'immédiat. Quand même ... Je ne comprendrais jamais certaines réactions des Humains. Ca aurait été quelqu'un d'autre, je n'aurai pas bougé. Mais là, je ne peux m'empêcher d'aller la soutenir. Puis, elle me parla de la chasse à la Rose Blanche. Je n'en avais jamais entendu parler. J'ignorai jusqu'à son existence. Je fis mine de réfléchir avant de lui répondre :

« - Navré, Dame. Mais je n'en ai jamais entendu parler. De quoi s'agit-il ? »

[Poste ridicule, pardon.]

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 395
Date d'inscription : 12/04/2011

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Humains
Classe: Mage
En général: ~Chef des Gardiens, reine de Kerdéreth~
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Mar 17 Avr - 13:31           
.................................................................................................................................................................................................................................

Alidane observait Krishnen alors qu'il lui apportait sa réponse. Il semblait qu'il... c'était incompréhensible. Si elle ne se trompait pas, alors ce qu'elle lisait dans ses yeux c'était... de la sollicitude ? Elle s'attarda un peu trop sur son regard pour que cela puisse encore passer pour innocent. Elle était ébranlée, certes, mais elle était suffisamment consciente d'elle-même et de ce qui l'entourait pour se retrouver avec encore plus de questions sans réponses sur les bras. Pourquoi cet homme, qu'elle connaissait somme toute depuis quelques jours, lui viendrait-il en aide ? Elle n'avait rien fait de particulier pour cela et une pointe de mauvaise conscience lui disait que depuis qu'elle dirigeait ce royaume et qu'elle malmenait son peuple tout ce qu'elle méritait une corde pour se pendre. Krishnen, lui, ne nourrissait pas de tels sentiments, à ce qu'il paraissait. C'était même l'inverse... Quoi de plus invraisemblable pour Alidane Dextrae ? Elle secoua la tête, histoire de chasser ses pensées. Quand comprendrait-elle que se perdre en réflexions inutiles lui faisait perdre du temps alors que Krishnen lui demandait quelque-chose ?

Elle jeta un regard alentour, pour vérifier que personne n'intercepterait la discussion. Les gens étaient bien trop occupés à quitter la place pour l'entendre. Elle repoussa ses cheveux qui lui entravaient la vue derrière l'oreille. L'idée de les avoir ramenés sur son visage était mauvaise puisqu'ils l'incommodaient. Elle médita un court instant sur les paroles qu'elle allait prononcer. Que pouvait-elle divulguer à Krishnen ? Très peu de personnes étaient réellement au courant de ce qui avait motivé la Chasse à la Rose Blanche, et Alidane n'était certainement pas prête à élargir le cercle des initiés. C'était pour ainsi dire son petit secret. Un secret macabre qui avait empoisonné sa vie.


Il y a de cela cinq ans que j'aurais dû me marier. Cette année-là fut dramatique... enfin pour moi j'entends. Certains médecins du royaume, que j'avais alors consulté, m'avait dit que j'avais subit une sorte de traumatisme.
Le visage de la souveraine se ferma un peu plus à l'évocation de ces souvenirs lointains. Elle revoyait très nettement plusieurs passages de sa vie à cette période et resenti encore avec acuité le mal-aise qui la rongeait chaque jour un peu plus. À la mort de sa mère, elle était sortie de sa léthargie et avait pris une série de mesures. D'abord, voir des médecins. Ensuite, lancer la Chasse à la Rose Blanche.
Mon père et mon mari furent assassinés – inutile de préciser par qui... - dans un jardin tout à fait spécial au château. Il avait été planté uniquement de roses blanches. J'en ai développé... ce qu'on pourrait apparenter à une phobie. De ce fait, j'ai prononcé un décret royal qui interdit ces plantes à Kerdéreth, dans un accès de colère... C'est ce qui donna lieu à la Chasse à la Rose Blanche.

Alidane fut bousculée par un passant qui continua son chemin sans plus lui prêter attention. Lui même s'écartait à cause d'un mouvement de foule qui prenait naissance au centre de la place. Les cavaliers qui étaient arrivés un peu plus tôt se retiraient et se ménageaient un passage. Alidane se rendit compte que Krishnen et elle étaient justement sur ledit passage... Elle voulu faire un pas de côté mais il était trop tard. Les chevaux arrivaient droit sur eux, ils n'auraient pas le temps de se retirer avant d'être aperçus...

~.~.~.~.~.~.~.~.~.~


Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 113
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 18
Localisation : ...

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Démons
Classe: Invocateur
En général: . . .
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Jeu 19 Avr - 18:13           
.................................................................................................................................................................................................................................

Tiens donc ... Ceci explique cela. La Reine aurait dû se marier il y a cinq ans de cela. Son père et celui qui aurait dû être son mari furent assassiné. J'ouvris de grands yeux. Elle n'avait quand même pas ?... Et pourtant, c'était la solution qui s'avérait la plus évidente mais aussi la plus logique. Je savais que la Reine de Kerdéreth n'était pas réputé pour sa gentillesse mais tout de même ! Enfin, bref ! Interdire des plantes ... Voilà qui est étrange. Cependant, les raisons qui ont poussé Alidane à faire ça sont louable même si je ne suis pas sur de tout comprendre. Et c'est donc ainsi qu'est née la Chasse à la Rose Blanche ... Alidane fut bousculée par un passant. J'allais lui demander d'aller dans un autre endroit mais c'était trop tard ... Les Cavaliers arrivaient et nous étions sur leur passage. Se pousser juste avant qu'ils ne nous atteignent ? Non. Ils arrivaient déjà. Je n'étais nullement paniqué mais j'imaginais déjà la scène qui allait se produire. Ils allaient reconnaître Alidane et nous devrons nous expliquer. Je tournai mon regard vers elle :

« - Hm, que fais-t-on ? »

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 395
Date d'inscription : 12/04/2011

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Humains
Classe: Mage
En général: ~Chef des Gardiens, reine de Kerdéreth~
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Sam 26 Mai - 16:04           
.................................................................................................................................................................................................................................

La souveraine soupira, déjà le cheval en tête de file arrivait sur elle. Il stoppa net lorsqu'il se rendit compte que quelqu'un se trouvait sur son passage. Il se racla la gorge alors qu'Alidane cherchait une voie de secours. Krishnen derrière lui, posa la question de savoir ce qu'il fallait faire. La foule avait concentré ses yeux innombrables sur eux. Alidane retourna la tête vers le démon et lui chuchota :
On avise...

L'homme devant elle était le seigneur d'Évola. Un homme qu'Alidane n'aimait pas beaucoup... mais qui avait le mérite d'être direct en affaire. Il ne semblait pas l'avoir reconnu pour l'instant et quêtait les avis de ses confrères quant à la conduite à tenir, l'impertinente ne semblant pas vouloir bouger du centre de la route. Les chevaux piaffaient d'impatience de se remettre en marche. Alidane reste droite, les yeux détournés de l'homme devant elle histoire qu'il ne la reconnaisse pas trop vite. Mais tout ne se passa pas comme elle l'aurait voulu : le seigneur d'Évola voulut ridiculiser celle qui persistait à rester planter là et partit dans un grand rire, prêt par la suite à lâcher quelque commentaire désobligeant. Tout à son occupation, il ne remarqua pas que la jeune femme se tournait brusquement vers lui. Alidane ne supportait absolument pas que l'on se moque d'elle.
Dans l'assistance, un murmure commença à se propager. On l'avait reconnue, assurément. Tant pis, finie la promenade pour aujourd'hui. Il y en aurait d'autres. Alidane plaça ses poings sur ses hanches et attendit que l'imbécile devant elle se rende compte de la personne avec qui il avait affaire. Sous le soleil de la place, elle observa avec attention l'homme en costume, toujours pris dans un grand rire. Mais alors qu'il se tournait vers le reste de son groupe, il dut percevoir un avertissement car son sourire s'effaça. Il se retourna d'un bloc et fit face à l'inattendu.

Alidane l'attendait bien sûr, avec un sourire qui voulait dire « et chtoc ! ». Le seigneur d'Évola en resta sans voix. Satisfaite, la souveraine se permit de se détendre et retira se mains des hanches. Elle se retourna vers Krishnen qu'elle avait quelque peu délaissé, et l'invita à s'approcher. Le seigneur d'Évola hurla alors quelque chose qu'elle n'entendit pas et un grand mouvement parcourut la place. Tout le monde commençait à s'incliner de tout côté. Alidane ne sembla pas impressionnée et s'avança plutôt, entraînant Krishnen. Le seigneur d'Évola reprit un peu de contenance en l'observant et prit finalement la parole :

Eh bien ! Voilà que je vous cherche partout et qu'il faut que ce soit vous qui me trouviez.
Le monde est petit mon cher, que voulez-vous ?
L'homme se tourna vers Krishnen avec un regard interrogateur.
Et cet homme, qui est-ce ?
Un très bon ami...
Alidane laissa sa phrase en suspens. L'effet escompté arriva, le seigneur afficha une mine mi figue mi raisin. Elle trouva donc bon de poursuivre :
N'est-ce pas Krishnen ?

[Hrp : désolée pour le temps que j'ai mis à répondre =S]

~.~.~.~.~.~.~.~.~.~


Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 113
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 18
Localisation : ...

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Démons
Classe: Invocateur
En général: . . .
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Dim 27 Mai - 18:28           
.................................................................................................................................................................................................................................

[Y a pas de soucis !]

... Remarque, il n'y avait que ça à faire. Aviser. Puisqu'on ne pouvait ni partir ni ... Ni ... Enfin bref ! Il était trop tard pour faire demi-tour maintenant. L'homme semblait être influent dans le coin. Je souris en voyant Alidane faire. Ainsi, l'homme ne la reconnut pas immédiatement. Ils s'échangèrent quelques mots et l'inconnu se tourna vers moi avant de demander qui j'étais. Dame Alidane répondit à ma place. Ce qui n'était pas plus d'ailleurs ... Un très bon ami ... J'avoue que je ne m'attendais pas du tout à ça. Au fond, j'aurai sûrement espéré plus mais bon ... C'est déjà bien. Lorsque je vis la tête que faisait l'homme en entendant cette remarque, je fis tout ce que je pouvais pour ne pas me mettre à rire. Finalement, je trouvais la situation très amusante. Je ne sais pas si il comprenait grand chose à la situation mais ce n'est pas important. Ou au moins, ça ne l'est pas pour le moment. A la question de la souveraine, je fis un hochement de tête avant de me mettre à parler :

« - Tout à fait. Je n'aurai pas dit mieux, Dame Alidane. Sachez que c'est un véritable honneur pour moi d'être votre ami.»

J'étais extrêmement sincère. Jamais je ne dirais de telles choses juste pour plaisanter. Oh que non ...

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 395
Date d'inscription : 12/04/2011

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Humains
Classe: Mage
En général: ~Chef des Gardiens, reine de Kerdéreth~
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Mer 27 Juin - 15:34           
.................................................................................................................................................................................................................................

[Bon je suis décidément très longue. Encore désolée Wink]

Alidane était heureuse que Krishnen joue le jeu. Et du coup, elle ne comptait pas s'arrêter là. Elle afficha un large sourire destiné au seigneur d'Evola qui, décidément, n'apréciait pas du tout la situation, et posa une main sur l'épaule du démon. Elle se tourna vers lui, une mine triomphante sur le visage, puis trouva bon de s'adresser au seigneur d'Évola en le regardant droit dans les yeux :
Vous voyez. Nous sommes très proches Krishnen et moi. Je dirais même que nous sommes de très très bons amis.
Le seigneur d'Évola se redressa sur son cheval. Il avait l'air de ceux qui ne comprenaient rien à ce qui leur arrivait. Alidane Dextrae partit alors dans un grand rire irrépressible qui étonna toute l'assemblée présente. L'homme à cheval devant lui faillit en tomber désarçonné. Les gens qui ne s'étaient pas encore rendus compte qu'elle était là se retournèrent soudain. Des bavardages à voix basse se firent entendre. Le soleil, quant à lui, sembla effectuer une percée au milieu des nuages pile à cet instant.

Sans pour autant arrêter de rire, préférant profiter que les membres de la cour présents soient encore médusés par son attitude, Alidane prit Krishnen par le bras et l'entraîna dans la rue. Avant de disparaître, elle se retourna et fit un signe de la main au seigneur.

Ce fut un plaisir de vous croiser.
Elle le fit marcher un moment. Sur leur passage plusieurs personnes les remarquèrent et échangèrent quelques commentaires. La reine ne savait pourquoi elle se trouvait soudain dans cet état second, ou plutôt, elle le savait trop bien. Elle les arrêta dans une impasse et elle s'adossa immédiatement à un mur en espérant que son rire finirait par passer. Elle dut poser ses mains sur ses genoux pour pouvoir reprendre son souffle.
C'est revigorant !, s'exclaffa-t-elle, à bout de souffle.
Elle se laissa glisser contre le mur. Tant pis pour la robe, après tout ce n'était pas ne robe du palais. Elle s'aperçut alors qu'elle tenait toujours Krishnen. Que pensait-il d'elle cet homme ? Elle elle se sentait très bien en sa compagnie. Mieux qu'en la compagnie de la plupart des autres hommes. Elle lui fit signe de s'asseoir.

Je n'en peux plus des convenances. J'en ai vraiment marre. Je vous le dit sérieusement. J'aimerai pouvoir enfin m'en débarasser. Pourquoi fallait-il que je sois reine moi ? Moi !, elle fut parcourue d'un rire que l'on pouvait apparenté au sarcasme. C'est trop pesant pour une personne seule. Surtout lorsqu'il n'y a que trois royaumes ! Le poids diplomatique que cela représente. Je ne sais pas comment font les autres mais moi ça m'énerve. Je ne supporte plus de voir tous ces gens à mon service. J'ai envie de les secouer jusqu'à ce qu'ils se réveillent. Dirigez-vous tout seuls voyons !
Alidane passa sa main libre dans ses cheveux. Elle n'était pas en tenue de souveraine, ne portait pas de couronne, n'était pas entourée de suivants ou de courtisans, ne reposaient pas sur un trône... elle pouvait bien dire tout ce qu'elle voulait. Elle se tourna vers le démon, fixa ses yeux dans les siens. Après une courte hésitation, elle prit ses mains dans les siennes.
* Il n'y a pas de mal à cela... *
Je suis désolée de vous mette dans cette situation Krishnen. Je vous ai embarqué au grès de ma fantaisie, sans même vous demander votre avis ! Alors pour une fois je vais vous demander votre avis. Que souhaitez-vous faire à présent Krishnen Ol'Katleen.

~.~.~.~.~.~.~.~.~.~


Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 113
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 18
Localisation : ...

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Démons
Classe: Invocateur
En général: . . .
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Jeu 28 Juin - 0:15           
.................................................................................................................................................................................................................................

[C'est pas grave ! ^^]

Bon ... Alidane semblait bien s'amuser, ça se voyait. Comment je pouvais en être certain ? Et bien tout simplement parce qu'elle avait continué sur sa lancée. D'ailleurs, je me retins in extremis pour ne pas exploser de rire en voyant l'attitude du Seigneur d'Evola. Il ne comprenait plus rien le pauvre ... Enfin ... Si moi je me suis retenu, ce n'est pas le cas de Dame Dextrae qui elle, s'est entièrement lachée. Mais c'est vrai que ça faisait du bien de le faire de temps en temps. Puis, chose étonnante, elle me prit par le bras et m'emmena dans la rue. Avant, elle adressa tout de même un dernier mot au Seigneur. Là, je ne pus m'empêcher de sourire mais personne n'a du y faire attention puisque peu de temps après, nous nous sommes mis à marcher. Finalement, on s'arrêta dans une impasse. La Reine glissa contre le mur, toujours en tenant ma main. Ce contact m'avait fait une sensation étrange au départ mais au final, je m'y suis habitué et je ne trouve pas cela si mal ... C'était une, voir la seule, humaine que j'appréciais vraiment et beaucoup. C'est pour cela que je ne retirai pas ma main. Elle me fit un signe et aussitôt, je compris. Je m'assis donc à ses côtés comme elle me l'avait demandé. J'écoutai très attentivement ce qu'elle avait à me dire. Diriger un royaume ... C'est vrai que ça ne devait pas être évident tous les jours. Et je la comprenais. Les servantes et les autres gens de la cour qui vous suivent à longueur de journées ... Quelle horreur ! Pour ma part, je tiens trop à ma liberté pour diriger un peuple. Je suis Duc certes, mais je me contente simplement de porter ce titre.

En revanche ... Je fus très étonné lorsqu'Alidane prit mes mains dans les siennes tout en me fixant. Puis, elle s'excusa pour diverses raisons. Mais que ... ? Pourquoi faisait-elle ça ? Aucune idée. Mais en tous cas, elle venait bien de le faire. Elle me demanda même ce que je voulais faire ... Tout de suite, une idée me vint à l'esprit :

« - Je ... J'aimerai rester avec vous et je suis prêt à faire ce que vous voulez. On peut aller se balader comme on peut faire autre chose mais ... J'aimerai rester avec vous.

Wah ... J'avais vraiment dit ça ?... Eh ben. Maintenant, il était trop tard pour faire marche arrière de toute manière ...

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 395
Date d'inscription : 12/04/2011

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Humains
Classe: Mage
En général: ~Chef des Gardiens, reine de Kerdéreth~
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Lun 21 Jan - 22:59           
.................................................................................................................................................................................................................................

La reine en avait déjà fait beaucoup trop et elle savait que quoiqu’il se passe à présent elle ne pourrait pas revenir en arrière et changer quoi que ce fût à cette rencontre. Le sort était jeté. Elle s’était délibérément laissée tenter par une chose qu’elle ne connaissait quasiment pas, voire n’avait jamais rencontré : une agréable compagnie. Krishnen ne lui avait demandé de suivre son rôle de reine ici, juste d’être elle. Alidane Dextrae à cet instant n’était plus elle. Elle n’était plus la reine odieuse de son pays en guerre. Elle n’était plus une Dextrae. Etait-elle encore seulement Alidane ? Car Alidane était celle que ses parents voulaient qu’elle soit. Chose que d’une façon ou d’une autre de toute façon elle ne serait jamais. Elle n’était pas plus cette personnalité venimeuse qu’elle s’était forgée et qui la rongeait au fil des ans, comme l’eau si pure finit toujours par éroder la pierre en profondeur. En fait elle n’était rien qu’un corps, rien que des réactions non préméditées. Elle agissait de plein gré certes mais sans s’en rendre compte. Elle était dorénavant et pour un jour « Spontanéité ».
Et puis comment résister à l’appel de cet envoutant laissé aller lorsqu’on vous proposait enfin, tout simplement, une ballade. Quoi de plus naturel qu’une ballade ? Sauf pour une reine et de plus sans escorte. Dans la rue où personne ne pouvait la connaître telle qu’elle était vraiment, elle sourit de nouveau à Krishnen, seul certainement à jamais avoir eu ce privilège. Elle le regardait d’un regard vrai et sans fioriture, l’esprit occupé à formuler une réponse qui puisse dignement quitter sa bouche. Cette fois elle ne préparait plus de longs discours, ne pesait plus ses mots, mais les phrases étaient longues à venir. Elle ne prit la parole qu’après un moment de silence léger.

Je serais ravie, vraiment, de poursuivre le chemin avec vous. Quelle autre présence que la vôtre serait si agréable pour une ballade ? Je ne sais quel endroit de cette ville en revanche pourrait convenir, surtout après l’inondation qui a tout dévasté ici… Et puis sachant que je suis sensée être en visite chez le seigneur de ces lieux, je me vois mal continuer à risquer dans ces rues une prochaine rencontre avec la garde. Pourquoi ne pas quitter la ville ? Certains chemins dans les steppes, non loin d’ici, sont bien plus agréables que les rues commerçantes. Sans compte que de toute façon il faudra bien que je sorte d’ici à un moment ou à un autre pour rejoindre Riéza. Qu’en pensez-vous ?

Enonçant ces paroles elle avait néanmoins continué d’avancer et longeait les murs. Elle regardait à présent le sol comme ces gens désaffectés qu’elle n’avait pourtant jamais réussi à feindre de manière correcte. Sans pourtant voir où elle mettait les pieds, elle allait de l’avant. Ce qui pouvait lui arriver aujourd’hui ne serait décidément pas une mauvaise chose.
Ils quittèrent les allés fréquentées et le centre-ville pour découvrir les pans de murs plus simples des quartiers populaires. La reine n’avait que rarement mis les pieds là-dedans et n’en connaissait que le chemin annexe qui permettait de quitter de quitter la ville vers les champs de l’oasis qui faisait vivre la ville, à l’insu de la garde qui ne prenait pas la peine de contrôler chaque ouvrier qui avait l’idée de passer à un moment ou à un autre. Alidane, comme elle se rendait compte que Krishnen n’avait peut-être qu’une très vague idée des lieux, reprit la parole le temps d’une brève explication.

Vous devez trouver bien étrange que je vous fasse passer par les steppes. Connaissez-vous la richesse des oasis d’Evola, la ville du sable et de la sécheresse ? Grâce à leur ombre la vie des gens est plus paisible, et grâce à leur eau la vie fut permise à ceux de mon peuple qui voulurent y trouver refuge. A ceux qui sont déjà passés par là se sont déjà dévoilés quelques secrets de la nature qui enchanteraient tout enfant avide d’histoire. Avec la crue des rivières les récoltes de cette année se sont perdues et les paysans sont désormais désemparés alors que la famine les guette. Il n’y a plus personne dans les champs à cette heure. Mais les eaux qui auront débordées de leur lit auront déposé sur la terre de quoi récolter deux fois plus l’année prochaine, et des produits de meilleur prix, si seulement j’arrive à faire résister à la famine tous ces gens du désert, et à faire en sorte qu’ils aient à nouveau un toit. C’est cette nature-là qui se trouve au bout du chemin.
Et comme elle en avait raconté plus qu’assez, Alidane laissa le soin à Krishnen de trouver ses mots.

~.~.~.~.~.~.~.~.~.~


Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 113
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 18
Localisation : ...

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Démons
Classe: Invocateur
En général: . . .
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Mer 23 Jan - 16:03           
.................................................................................................................................................................................................................................


Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 395
Date d'inscription : 12/04/2011

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Humains
Classe: Mage
En général: ~Chef des Gardiens, reine de Kerdéreth~
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Mer 23 Jan - 22:50           
.................................................................................................................................................................................................................................

Il semblait étrange à la reine que l’on puisse apprécier se trouver en sa présence. Cela relevait pourtant d’après les dires sur le Continent Double, d’une véritable folie. Krishnen n’était vraisemblablement pas de cela, non, et renouvelait même à son égard son assurance de se trouver en bonne compagnie. Une fois qu’ils passèrent la barrière de la ville, il lui assura de plus son soutien dans tout ce qu’elle entreprendrait. Alidane faillit bien s’arrêter net, histoire de le dévisager peut-être, et de se rendre compte qu’il était vraiment sérieux, mais elle continua sa marche, sans mon dire, laissant les mots de cet homme pénétrer dans son esprit.
Il faisait chaud une fois sortis de la ville. Il n’y avait plus d’ombre sur une portion de chemin, et le soleil haut dans le ciel ne faisait que renforcer cette impression.

* Bientôt midi, déjà… *, déplora la reine intérieurement.
Ils suivirent un sentier que même la pluie n’avait pas réussi à altérer, et à quelques minutes de marches se profilaient déjà, plus verdoyantes que jamais, mais étrangement dépourvues de cultures, laissées à l’état sauvage, les oasis d’Evola. Elles ressemblaient à un paradis au milieu de l’océan ocre. Quelle bizarrerie qu’elles se trouvent en Kerdéreth !
Chemin faisant, la reine avait continué à analyser les phrases de Krishnen. Elle était décidément de plus en plus longue à répondre. Peut-être parce qu’elle n’était pas accoutumée à ce genre de discussion. Mais surtout Krishnen lui avait demandé si elle avait besoin de quelque-chose. Evidement qu’elle nécessitait quelque chose, mais en parler ou nom ? Là était le problème. Et puis, à vrai dire, elle aurait eu à demander tellement de choses différentes, qu’en choisir une plutôt qu’une autre aurait semblé dérisoire.
Une chose, néanmoins, lui vint soudain à l’esprit, à mille lieux de ses préoccupations réelles. De toute façon, mieux valait se dire que Krishnen n’y aurait pas pu grand-chose…

Vous voulez savoir ce dont j’ai vraiment besoin ? C’est très simple. J’ai besoin de changer de vie. De voir autre chose. Evidemment, ce n’est pas commode comme ambition quand on s’appelle Alidane Dextrae. Mais savez-vous ? Je crois que je tiens un bon début. Je vous ai proposé de revenir me voir à la capitale. Ce n’étaient pas des paroles en l’air. Je souhaite vraiment… vraiment, vous revoir. Simplement. Je crois qu’aujourd’hui, c’est d’une personne comme vous dont j’ai besoin pour changer un peu ma vie. Ça ne changera ni la guerre, ni la cours, ni même mes agissements au fond. Mais c’est moi que ça changera. C’est ça que je veux.
Elle se tourna vers Krishnen avec l’un de ses nouveaux sourires.
Ceci oui vous pourriez le faire.

Ils continuèrent à marcher et atteignirent l’oasis. Cet endroit avait gardé l’humidité et il y régnait une fraîcheur de songe. La reine scruta les alentours. Les cultures étaient abandonnées par les pauvres paysans. Il n’y avait personne. Du matériel agricole jonchait le sol. Un peu plus loin, une source, avec à ses côté un lac d’eau dont le bleu aurait pu faire pâlir le soleil s’il ne lui en avait pas été masqué par les palmiers.
Le temps était compté à présent, Alidane s’en était rendue compte en sortant de la ville. Le soleil indiquait bientôt midi, c’était donc qu’elle allait devoir retourner au château d’Evola pour le banquet, ni vue ni connue, puis rentrer à Riéza prendre depuis le trône les mesures nécessaires pour la sauvegarde de son pôle du commerce, ainsi que pour reprendre la direction de la capitale qu’elle avait déjà trop longtemps perdue. Elle s’assit sous un palmier près du lac, regardant Krishnen, et l’invita à ses côtés d’un air serein. La tranquillité de ce lieu était presque troublante. Elle incita la souveraine à poursuivre la conversation.

Dans si peu de temps déjà il va falloir que je vous quitte. Le temps ne m’a jamais paru si rapide… Avant que nous nous séparions, j’aimerais en apprendre plus sur vous. Dîtes moi tout ce qu’une personne qui vous côtoie serait censée savoir. Je veux apprendre à vous connaître, et le plus tôt sera le mieux.
Elle se redressa pour l’écouter attentivement et remit à sa place une mèche de ses cheveux qui profitait de sa liberté pour lui barrer la vue. Alors, elle se tint prête à entendre.

~.~.~.~.~.~.~.~.~.~




Dernière édition par Alidane Dextrae le Dim 27 Jan - 21:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 113
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 18
Localisation : ...

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Démons
Classe: Invocateur
En général: . . .
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Sam 26 Jan - 22:10           
.................................................................................................................................................................................................................................

[Bon, mes posts ne sont pas aussi bien que les tiens mais je ferai mieux, à l'avenir !]


Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 395
Date d'inscription : 12/04/2011

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Humains
Classe: Mage
En général: ~Chef des Gardiens, reine de Kerdéreth~
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Jeu 31 Jan - 10:54           
.................................................................................................................................................................................................................................

[Hrp : Tes posts sont très bien =) Continue comme ça.]
Le ciel qui se reflétait dans le lac était d’une couleur artificielle, pas qu’il soit d’une incroyable teinte cyan à en faire pâlir toute autre couleur sur son chemin. Il était plutôt, justement, d’un bleu gris, assez terne, qui dans l’eau turquoise trouvait un reflet étrange, un mélange des deux, qui se mélangeaient dans les plates étendues et se divisaient dans les remous. Les palmiers se penchaient sur eux, et ici, l’air était doux. Quelque-chose de surnaturel, le temps presque arrêté, les sourires, Alidane tentait de les saisir tous dans le détail. Krishnen, son regard, ses gestes, son sourire. Elle l’écoutait naturellement. Une conversation presque normale. Elle s’intéressait, elle observait, elle projeté. Et si ils se revoyaient ? Il se passerait quoi ? Elle l’écouterait encore parler, le regarderait, ne pourrait s’empêcher de montrer la chose en plus, qui avait naquit en elle quasiment dès qu’elle l’avait revu dans la rue, qu’elle ne savait comment avouer, s’avouer. Ce n’était pas correct. Elle se tiendrait certainement face à lui, comme à présent, elle aurait encore ce sourire, auquel elle ne prêtait même plus attention, sûrement. Ses gestes. Elle remettrait ses cheveux en place. « Si vous parlez de vos cheveux, je les trouve très bien… », avait-il dit. Elle n’arrêterait pas de bouger, impossible de rester en place, c’était toujours comme ça, lorsqu’elle était embarrassée, qu’elle cherchait quelque-chose, qu’elle attendait. Ça lui prenait rarement, car il était tout simplement rare qu’elle s’encombre d’embarras avec les gens. Et là maintenant, elle ne savait que faire. Elle agissait pourtant avec un naturel retrouvé. Quand l’avait-elle perdu ?
Krishnen lui avait tout raconté, succinctement. Il émit la possibilité qu’il l’ennuyât. Elle rit. Elle replaça la mèche qui continuait à s’en aller.

Si vous, vous m’ennuyez ? Allons Krishnen, comment pourriez-vous ?
Elle se reprit, le regarda encore, se perdit un instant.
Oui je savais pour le fait que vous soyez un démon. Je m’en doutais. En revanche, pour l’Archipel du Repos, je ne savais pas. Il me semble que vous m’ayez bien dit que vous étiez Duc, mais pas de quel territoire. Ou alors je mélange tout.
Une feuille de palmier, de grandeur considérable, abîmée pas la pluie, tomba dans l’eau un peu plus loin, faisant grand bruit. La reine se retourna distraitement. Puis elle en revint à la conversation, ses yeux de nouveau sur son interlocuteur.
Vous m’aviez dit également que vous n’aviez pas beaucoup d’amis. Je crois pouvoir affirmer que je partage ce point-là avec vous. Mais il n’est jamais trop tard pour rencontrer des gens… Et d’un autre côté mieux vaut souvent s’éviter la mauvaise compagnie justement.
Le regard fixe, elle se trouvait entre deux mondes, comme depuis le début de la journée, mais à présent encore plus, car bientôt elle devrait en quitter. D’abord son règne, ensuite, Krishnen. Se pouvait-il que tout ceci se passe vraiment ? Qu’il soit là, qu’il lui parle ? Comme si elle était une femme normale, une femme qui n’a rien à se reprocher, qui n’a pas de sang sur les mains, tout bonnement irréprochable, simplement banale, agréable… Et elle qui allait devoir partir… Saisir les minutes, les secondes. Et si ils ne se revoyaient pas ? Et si elle restait ce qu’elle était, ce qu’elle avait toujours été, ou presque, ce qui faisait d’elle ce qu’elle était ? Elle regarderait le ciel, laisserait filer les minutes, continuerait comme si de rien n’était, comme s’il n’y avait pas eu ces quelques minutes, ces quelques secondes, qu’elle avait tenté d’attraper, de saisir, mais qu’elle avait été contrainte de laisser s’envoler.
Krishnen était là, ils étaient silencieux, elle le regardait. Avait-elle jamais vécu pareille situation ? Ces situations pendant lesquelles on sait qu’il est important de garder son calme, de ne rien précipiter, et pourtant aussi qu’il faut tout faire pour qu’elles se déroulent comme on l’espère, sinon tout part en fumée. Elle regarde, elle cherche, elle attends, elle espère.

Comment est-ce, l’Archipel du Repos ? Est-ce un lieu si idyllique, comme le raconte certaines légendes ? Je n’ai jamais eu la chance de m’y trouver. J’aurais aimé y faire escale un jour, mais vous savez comment sont les affaires d’Etat… On les laisse un jour, et c’en est finit de tout ce que l’on a contruit.

~.~.~.~.~.~.~.~.~.~


Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 113
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 18
Localisation : ...

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Démons
Classe: Invocateur
En général: . . .
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Sam 2 Fév - 19:06           
.................................................................................................................................................................................................................................

[D'accord. ._.]




Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 395
Date d'inscription : 12/04/2011

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Humains
Classe: Mage
En général: ~Chef des Gardiens, reine de Kerdéreth~
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Dim 3 Mar - 20:17           
.................................................................................................................................................................................................................................

Alidane pensait à une île lointaine où il n’y aurait plus rien que sa vie à elle, et ce qu’elle désirait. Elle imaginait une vie simple, sans rien qui puisse la déranger, avec un homme qu’elle aimerait et peut¬-être des enfants. Tout cela se passait en quelques secondes dans sa tête. Des années entières de vie défilaient. Des choix, des envies, l’oubli du passé refoulé si loin. Tout cela était tellement inaccessible, et tellement irrésistible à la fois. Son regard allait et venait entre Krishnen et l’étendue d’eau devant laquelle ils étaient installés. La peur du vide, de la mort, le souhait d’un autre futur, elle avait tout en elle sans pouvoir atteindre son idéal. Et Krishnen semblait faire partie de ce qu’elle ne pourrait jamais convoiter, parce qu’elle ne pourrait jamais obtenir de relation avec lui. C’était un jeu étrange des choses, une affaire mystérieuse, qui avait voulu qu’ils se rencontrent, qu’ils s’apprécient, sans pouvoir les laisser ensemble. Quels sorts la vie semblait réserver aux citoyens de ce monde ? Pas ce qu’ils désiraient le plus ardemment.
Elle resta plusieurs minutes sans rien dire cette fois. La dernière phrase de Krishnen l’avait marquée. Elle ressentait la même chose, mais songeait de nouveau qu’il ne lui serait pas permis d’avoir une vie heureuse, avec quelqu’un. Et comme pour le confirmer, le temps ne cessait pas une seconde de passer. Il rapprochait inexorablement le moment de son départ. Et la souveraine le savait bien, il fallait qu’elle s’en aille. Si bien pour son devoir, qu’à cause de ce qui était en train de se dérouler… ou qui ne devait pas avoir le temps de se dérouler.
Elle occupait ses mains à défroisser sa robe. Elle ne ressemblait pas à une reine. Et en cet instant, ses souhaits ne s’accordaient d’ailleurs pas avec cette fonction. Elle posa de nouveau les yeux sur celui qui l’accompagnait et s’en voulut de le faire attendre. Elle savait quoi dire, mais regrettait ses mots avant même de les prononcer. De toute façon, à ce moment précis, quoiqu’elle dise, elle s’en voudrait pour ne pas avoir envisagé une autre option. Ses envies ? Son trône ? Le cadre allait si bien avec la première proposition, ses devoirs la ramenaient toujours vers la seconde.

Oui cela m’intéresse un peu. Enfin à vrai dire, les autres terres m’ont toujours intéressées. Je me suis toujours questionnée sur la façon de vivre des gens ailleurs…
Elle n’avait pas pu se résoudre à tout dire d’un trait. C’était trop d’hésitations pour elle. Quelle reine était-elle, à ne pas parvenir à affirmer ses positions en toute situation ? Elle arrêta de toucher à sa robe et garda ses mains jointes devant elle. Elle respira normalement, comme si tout allait bien. Elle vit alors le soleil dans le ciel, encore une fois, et ce fut ce qui la décida à parler.
Sachez Krishnen que je n’ai jamais été si bien en la compagnie d’une personne. Vous m’avez parlé comme à n’importe quelle autre personne, et c’est la première fois que je m’ouvrais à quelqu’un de cette façon. J’espère vraiment que nous parviendrons à nous retrouver, et dans tous les cas ce moment restera dans ma mémoire, à jamais. Malheureusement, il est venu, je pense, le moment de mon départ. Je ne pourrais m’attarder plus, cela est impossible. Mes devoirs m’appellent. Et puis il ne serait tout simplement pas raisonnable que je reste plus… quoique j’en ais tout de même envie.
Ils n’étaient pas assis depuis si longtemps. Le moment avait été bref où ils avaient été isolés loin du monde. Alidane y mit fin en se relevant la première. Elle perdit un temps fou à se remettre debout, à apprêter ses affaires qui n’en avaient pas besoin. C’était le temps nécessaire pour changer de nouveau d’univers. Dès qu’elle se serait mise en route, elle serait de nouveau Alidane Dextrae.
Aurevoir Krishnen Ol’Katleen. Je ne peux vous dire adieux, cela me serait trop douloureux. Nous nous reverrons un jour.

~.~.~.~.~.~.~.~.~.~


Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 113
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 18
Localisation : ...

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Démons
Classe: Invocateur
En général: . . .
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Mer 6 Mar - 15:04           
.................................................................................................................................................................................................................................


Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 395
Date d'inscription : 12/04/2011

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Humains
Classe: Mage
En général: ~Chef des Gardiens, reine de Kerdéreth~
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Jeu 7 Mar - 19:45           
.................................................................................................................................................................................................................................

Je cloture Wink Merci pour ce beau sujet Kris !

~.~.~.~.~.~.~.~.~.~


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé,

 

---------------

 

 
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]              
.................................................................................................................................................................................................................................


Revenir en haut Aller en bas
 

Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Tous les chemins mènent en enfer
» La décapitalisation de la classe moyenne
» De Norman Maclean - Ce sont ceux avec qui nous vivons, que nous aimons et que nous devrions connaître, qui nous échappent. • Cornélia
» LEVI - « Les fous ce sont ceux qui acceptent de vivre comme du bétails » Felinae, sous-chef
» Les seuls beaux yeux sont ceux qui vous regardent avec tendresse.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lost Heaven ::  :: Les Cités du désert :: Evola-