Bienvenue sur Lost Heaven


Les Terres Suspendues vous accueillent ...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
 
Messages : 395
Date d'inscription : 12/04/2011

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Humains
Classe: Mage
En général: ~Chef des Gardiens, reine de Kerdéreth~
MessageSujet: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Mer 16 Nov - 20:17           
.................................................................................................................................................................................................................................

Les dégâts avaient été conséquents. Cela avait beau faire une semaine qu'une inondation s'était déclarée dans cette ville des steppes, les arbres étaient toujours à terre et la trace qu'avait laissée l'eau était encore visible sur les murs. Alidane avait dans l'idée d'introduire un plan de reconstruction massif dans les prochains jours pour que les cargaisons de marchandises puissent à nouveau transiter par la ville et venir réapprovisionner la capitale. Elle observa ainsi les ruelles sous tous leurs angles, allant parfois jusqu'à risquer de tacher sa royale robe en s'approchant de trop près d'une flaque boueuse. Elle réalisa d'ailleurs promptement qu'elle allait devoir changer de tenue pour pouvoir mener son enquête à bien et se glissa pour la première fois de sa vie dans une robe sans fioriture ni corsage trop serré, ni même broderies riches. Elle convint dans le même temps que moins on la reconnaîtrait, plus vite elle progresserait, et c'est ainsi qu'elle abandonna ses effets personnels avec sa tenue initiale au château d'Évola, et arrangea ses cheveux de telle façon qu'ils cachaient son visage de moitié.

Elle déambula une bonne partie de la matinée dans la ville, se cachant lorsque des soldats de la garde (qui la cherchaient probablement) s'approchaient trop près. Ses escarpins à talon, qu'elle n'aurait troqués contre rien au monde, l'obligeaient à regarder à deux fois où elle mettait les pieds pour ne pas risquer de se tordre la cheville. Elle observait les badauds comme jamais encore elle n'en avait eu l'occasion, masquée qu'elle était sous son apparence de femme normale. Les yeux ne la dévisageaient plus avec effroi, le regard des hommes n'étaient plus emplis de concupiscence. Elle était naturelle dans un monde qui l'ignorait superbement. Cela la changeait de l'obscure surexposition dont elle faisait l'objet à Rièza et qui l'horripilait parfois. Elle pouvait de la sorte tout contempler à son aise. La grande place était pratiquement vide, comparément à son agitation coutumière. Le bruit des clous qui s'enfonçaient dans le bois remplassait celui des charrues chargées de denrées de toutes sortes et celui des sabots des chevaux qui les tiraient.

Au bout d'un certain temps, la souveraine machiavélique se surprit à déambuler en toute quiétude dans les rues. Le soleil matinal facilitait une plus ample appréciation de la ballade aucun nuage ne troublait le ciel d'un bleu éclatant. Alidane en vint même à discuter tranquillement avec des paysans qui mettaient à neuf la chaussée pour se renseigner sur les travaux en cours. Si il lui demandèrent s'ils ne l'avaient pas déjà vu quelque part, personne ne la reconnut. Elle continua ensuite sa petite aventure, écoutant de-ci de-là la vie qui suivait son cours. Elle aimait pouvoir enfin se retrouver au milieu de la foule. Sans faux-semblants.

Alidane jeta un regard en arrière. Des cris venaient de retentir un peu plus loin. Elle était sur le point d'appeler la garde lorsque le fait qu'elle réalisait une escapade en solitaire lui revint en mémoire. Personne ne parut prêter attention aux cris, certains ne se retournèrent même pas. la reine savait qu'en son royaume les batailles étaient monnaie courante, mais elle n'avait jamais assisté à proprement parlé à l'une d'entre elle. Farouchement décidée à savoir de quoi il retournait, elle se fendit un passage en sens inverse pour tourner à l'angle et apercevoir le groupe à l'origine du bruit. Des individus qui lui étaient proprement inconnus se querellaient dans la rue. Elle ne comprenait pas bien ce qu'il se passait, et son instinct aurait dû lui dire de repartir d'où elle venait. Mais au lieu de cela, elle fit un autre pas en avant, quitte à se faire remaquer. De toute façon, si la bande s'avérait dangereuse, elle n'aurait qu'à jouer de son statut. Son regard tomba sur sa robe unie et simple. Non, elle ne pourrait pas jouer de son statut, personne ne la croirait.

La situation s'envenima dans le groupe. Des dissensions qui lui étaient étrangères naissaient à chaque seconde entre ces gens. La dispute semblait avoir le même effet qu'une allumette dans un baril de poudre. Une étincelle avait suffit à le faire exploser. La souveraine était toujours absorbée dans sa contemplation. Un regard en arrière lui fit se rendre compte qu'elle avait continué à avancer sans s'en être aperçue. Elle comprit aussitôt qu'elle était maintenant aisément repérable. Elle poursuivit rapidement son observation pour comprendre qu'un démon s'en prenait à des humains. Voilà bien sa veine ! Et tous des hommes en plus... Elle entreprit de repartir en arrière comme si de rien était. Ses mains dans son dos pour ne pas heurter un mur.
Malheureusement pour elle, elle n'était pas l'image même de la discrétion, et qu'il valait mieux qu'elle tente quitte ou double en s'en allant le plus vite possible.

En quelques secondes, elle changea néanmoins d'avis. Elle n'allait pas partir comme une couarde à reculons ou en s'enfuyant à toute jambe, mais traverserait plutôt la rue en marchant d'un pas tranquille. Sa conduite était peut-être irresponsable, mais au moins elle resterait digne.

~.~.~.~.~.~.~.~.~.~


Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 113
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 18
Localisation : ...

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Démons
Classe: Invocateur
En général: . . .
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Sam 19 Nov - 0:29           
.................................................................................................................................................................................................................................

Une fois de plus, je m'attelais à mon activité préféré. Faire peur au humains ... Pas très élégant, hein ?... Ouais, je sais mais aujourd'hui, faut bien s'occuper ! Et pour une fois, je n'avais pas invoquer Givrä ou même Spible. Nan. Je pouvais me débrouiller ... Surtout face à des humains ... Ca devenait de plus en plus intéressant lorsqu'elle vint. Oui, elle. Je l'avais déjà rencontrer à la l'Eglise Noir ... Elle ... Evitant un homme qui comptait m'avoir par derrière, je me retournai vers elle. Encore un qui approche ... Je lève le bras, poing fermé et le met dans la tête de l'inconnu sans me retourner. Je fais un puis deux, trois pas. Au final, je me retrouve devant elle. Je la regardai sans aucune animosité avant d'afficher un sourire pour dire :

« Ravie de vous revoir mademoiselle. Que me vaut cette visite ?... »

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 395
Date d'inscription : 12/04/2011

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Humains
Classe: Mage
En général: ~Chef des Gardiens, reine de Kerdéreth~
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Sam 19 Nov - 17:25           
.................................................................................................................................................................................................................................

Cette voix ne lui était pas inconnue... Qui cela pouvait-il bien être ? Alidane fit volte face, permettant pour la première depuis une dizaine d'année où elle les avait tenus attacher de faire voler ses cheveux. Son regard chercha qui avait bien pu parler, mais elle devina sans qu'aucun signe tangible ne le lui indiqua. Un visage familier se discernait soudain entre les hommes qui avaient finis par être défaits et jonchaient à présent le sol. Elle ne l'avait pas reconnu tout à l'heure, et pourtant... elle aurait dû. Il était rare pour elle, en effet, de croiser beaucoup de monde, hormis la cour. Cependant, il y a peu, l'aveu étrange de l'un de ses prisonniers l'avait conduite à se rendre dans un temple maudit. C'était là qu'elle avait rencontré de (charmants) jeunes gens, dont celui qui lui faisait face. La souveraine pensa alors qu'elle avait bien le temps de discuter un peu, maintenant qu'elle y était.

Je suis de même enchantée. Mais si je ne m'abuse, vous êtes sur mes terres. C'est donc vous qui me rendez visite.

Alidane retourna vers celui qu'elle avait rencontré il y a peu et le dévisagea. C'était une fâcheuse habitude qu'elle avait là, et qui avait déjà mis plus d'une personne mal à l'aise. Néanmoins elle continua un long moment, son regard noir tachant de trouver un peu de neutralité. Et puis les yeux de la souveraine se baissèrent vers les hommes à ses pieds. Elle se pencha et les examina, afin de se faire une idée de leur état qui lui semblait en outre assez pitoyable.

Et c'est mon peuple que vous massacrez.

Ah Alidane... ce sens légendaire de la conversation !

~.~.~.~.~.~.~.~.~.~


Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 113
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 18
Localisation : ...

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Démons
Classe: Invocateur
En général: . . .
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Mer 23 Nov - 13:17           
.................................................................................................................................................................................................................................

Ouais ... Finalement, elle avait raison ... A force de venir ici, j'vais complètement oublié ou étaient mes terres ... Elle s'avança vers moi et me dévisagea. Franchement ... J'avais l'habitude que l'on me regarde comme ça, alors si elle comptait m'intimider ou je ne sais quoi, il faudra repasser ... Après un moment, son regard se dirigea vers les corps des humains. Elle les examina et me dis que c'était son peuple que je massacrai. Haussement d'épaules. Son peuple ou pas je m'en fichai. Ces types n'avaient qu'à pas me sauter dessus. Pour une fois, c'est entièrement leur faute si ils sont dans un pareil état ... Je m'approchai de la jeune femme, allant jusqu'à une distance raisonnable avant de lui répondre :

« - Navré pour eux mais ils ne seraient pas dans cet état si ils ne m'avaient pas sauté dessus. Ils sont les seuls responsables de ce qui leur arrive. »

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 395
Date d'inscription : 12/04/2011

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Humains
Classe: Mage
En général: ~Chef des Gardiens, reine de Kerdéreth~
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Jeu 24 Nov - 20:19           
.................................................................................................................................................................................................................................

Responsables dîtes-vous ? Je trouve tout de même cela ennuyeux. Pas vous ? Enfin... je suppose que non.

Alidane dessina son sourire le plus provocateur. Elle aimait embêter les gens même sans aucune raison apparente. Ici, c'était uniquement pour le plaisir, et une faible volonté d'éthique. Bien souvent, ses sujets s'entretuaient. Si quelqu'un en martyrisait quelques-uns, ce ne serait jamais de quelques combats de plus.

Parce qu'après tout, je vous ai vu combattre ces hommes, mais je n'ai pas vraiment constaté une volonté d'attaque de leur part. Qu'en pensez-vous ? Et surtout, pouvez-vous m'expliquer en quoi mes sujets seraient responsables de ce qui leur arrive ?

Dans les rues perpendiculaire, l'agitation s'emplifiait. Plusieurs chariots se dirigaient vers la grand place avec bruit. Des enfants, ravis de ce renouveau enfin arrivé, riaient en suivant les cargaisons. Ils couraient dans tous les sens aussi certains caravaniers les réprimandaient, car ils perturbaient les chevaux. Un homme, sifflotant, pénétra ainsi dans la ruelle, à l'intérieur de laquelle se trouvaient Krishnen et Alidane. Il avait les mains dans les poches, le regard ailleurs, et les vêtements salis par un travail éreintant. Il s'avança de la sorte sur plusieurs mètres, avant que les corps étendus des blessés n'entrent dans son champ de vision. Aussitôt son sifflement cessa. Il s'arrêta pour un court instant de réflexion. Alidane l'observait avec un regard malveillant, entre la menace et le mépris. L'homme finit par rebrousser chemin, son air de retour à la normal, son pas un peu plus vif. Il avait recommencé à siffler.

La souveraine se retourna vers Krishnen. En fait, elle se rendait seulement compte à présent à quel point elle était étonnée de le trouver là. Cela ne lui était toutefois pas déplaisant, et elle comptait bien discuter encore un moment. Elle chercha donc un prétexte pour reprendre la parole, et un sujet s'imposa de lui-même :


Mais... à propos... que faîtes-vous ici ? Sur mes terres j'entends. Vous vous promenez ?

Bon... le sujet était moyen. Tant pis. C'était toujours ça. Alidane n'avait plus qu'à s'installer sur le bord du trottoir, après l'avoir légèrement épousseté du dos de la main. Un sourire de satisfaction naquit sur son visage, et elle attendit simplement quelques réponses de celui qu'elle pouvait aussi observer à sa guise depuis sa nouvelle place.... et ce n'était pas ça qui allait la géner ! Bien au contraire...

~.~.~.~.~.~.~.~.~.~


Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 113
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 18
Localisation : ...

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Démons
Classe: Invocateur
En général: . . .
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Jeu 24 Nov - 21:30           
.................................................................................................................................................................................................................................

Non. Elle avait très bien répondu. Je ne trouvai pas cela ennuyeux ... Loin de là, même ! Aucune volonté de m'attaquer de leur part ?... Aie ... Je masquai très mal mes meurtres alors ... Bah tant pis ! Justement ! Si ça pouvait augmenter ma notoriété ! J'allais lui répondre lorsqu'un homme avança dans la ruelle. Un simple regard menaçant d'Alidane suffit à le faire rebrousser chemin. Pas mal ... Puis, la souveraine me demanda ce que je faisais sur ses terres. Elle alla, ensuite, s'installer sur le trottoir. Ignorait-elle vraiment que je trainai souvent dans le coin ? Une reine n'est pas sensé ignorer ce qui se passe dans son royaume. Enfin ... C'est ce qu'on m'a dit ... Après, je me trompe surement ... Je fis quelques pas pour me mettre en face d'elle. Après un court instant, je me décidai à m'accroupir pour lui parler :

« - Sachez mademoiselle, que je viens souvent par ici. Je dois avouer que votre peuple m'amuse. Ils sont tellement ... Naïfs. J'avoue que je me plaît à en malmener quelques uns. »

Un sourire provocateur venait de se dessiner sur mon visage. J'étais en train de jouer. A un jeu dangereux, c'est vrai, mais palpitant ! Je doute que mademoiselle Dextrae se laisse énerver aussi facilement. Etant une noble, elle doit savoir garder son sang-froid en toutes circosntances. Mon but ?... Essayer de la faire un peu sortir de ses gons.

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 395
Date d'inscription : 12/04/2011

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Humains
Classe: Mage
En général: ~Chef des Gardiens, reine de Kerdéreth~
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Sam 26 Nov - 16:37           
.................................................................................................................................................................................................................................

Elle venait donc d'apprendre que son peuple était naïf ! Il en avait de bonnes ce démon. Son peuple à elle ? Naïf ? Sûrement pas ! Celui des voisins peut-être, mais pas le sien. Il venait de la froisser. À moins qu'elle ne doive réellement prendre compte de ce constat peu satisfaisant et remettre son projet de reconstruction à Évola pour d'abord réinculquer quelques valeurs qui lui étaient chers à ses sujets. Au moins, ce petit démon n'aurait plus à persifler.
Comme il était accroupi devant elle, elle décida d'une petite blague qui la vengerait bien. Mais il fallait d'abord assurer le terrain, afin que le démon ne s'y attende pas. Ce n'était pas énorme, et pas bien méchant non plus (pour une fois), mais cela redorerait un peu son amour propre.

Elle commença alors par se pencher en avant avec un air énigmatique et chercher à capter le regard de celui qui lui faisait face, utilisant tout le charisme qui était en sa possession. Ses traits se firent plus doux, mais pas aguicheurs pour autant. Elle gardait toute sa dignité et l'instance due à son rang. Puis elle feint de réfléchir quelques instants pour enfin se décider à faire part de ses pensées à voix haute.


Vous ne pensez tout de même pas que je vais vous prendre au sérieux... Allez dire à Lynn Eleskan que son peuple est naïf, mais ne venez pas critiquer le mien. Et puis voyons très cher, il n'est pas du tout recommandé de faire joujou avec mon peuple. Vous pourriez avoir affaire à ma personne et il se peut que je ne me montre pas très clémente... De plus, vous devriez prendre plus de précautions, vous pourriez finir par tomber sur plus fort que vous. Se serait tout de même facheux...

Elle se pencha encore, s'approcha de plus en plus de lui, son regard toujours fermement planté dans ses iris. L'agitation de la rue lui était moins perceptible. Elle se concentrait pour pouvoir prendre le démon par surprise. Enfin, lorsqu'elle sentit le moment venu, elle posa ses main ses jambes, eut un grand sourire, prit appui pour avoir plus de force et le fit soudain basculer, doucement mais fermement. Une fois qu'il fut à terre, son envie de rire réprimée du mieux qu'elle le pouvait, elle s'accroupit à son tour et repoussa une mèche qui lui barrait le visage derrière ses oreilles.

Considérez ceci comme un avant goût. Aujourd'hui vous tombez, demain une femme vous donnera la correction que vous méritez. Ça vous tente ?

Elle crut qu'elle n'allait pas pouvoir se retenir de rire, tant ses propres paroles lui parurent comiques.

~.~.~.~.~.~.~.~.~.~


Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 113
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 18
Localisation : ...

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Démons
Classe: Invocateur
En général: . . .
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Sam 26 Nov - 20:40           
.................................................................................................................................................................................................................................

Alidane n'avait pas apprécier ma réponse, apparemment. Elle se pencha vers moi. Je suivis son regard ... Elle n'était pas décider à me prendre au sérieux ... Et puis ... Pourquoi dériver sur le peuple de ... Lynn Eleskan alors que l'on parle du sien ?.. Personnellement, n'ayant jamais rencontrer d'Anges, je ne peux pas juger ... Alidane me fit rire ! Ne pas faire joujou avec son peuple ! Mais cela faisait des années que je traumatisai les pauvres humains ! Euh ... Un combat avec elle ?... Pourquoi pas ! Ce n'est pas que je la pense faible ! Au contraire ! Et c'est justement ce qui risque de rendre les choses encore plus amusantes ! Je voulu me relever. Je me retrouvai par terre ... Elle m'avait eu par surprise ! Elle me cherchait, là ... Non, je ne m'énerverai pas ... Hors de question de lui faire ce plaisir ... Plutôt deux fois qu'une. Je me relevai lentement. Sourire aux lèvres :

« - Joli coup, mademoiselle ... Vous êtes dignes de votre trône. En revanche, pour moi les humains ne seront, toujours, que des joujous. Je les battai déjà alors que vous nétiez pas née ou du moins pas encore sur votre trône. Etant de famille noble la science des armes ne m'ait pas inconnue. Un combat contre vous resterer dans les annalles. Et, il serait pour moi, fort enrichissant. Mademoiselle Alidane de Kerdéreth. Je vous attend. »

Je ne plaisantais pas. J'étais même très sérieux. Je me mis en garde. Epée en main. J'étais prêt à invoquer Givrä si le besoin s'en fait sentir. Pour le moment ... Je pouvais me débrouiller !

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 395
Date d'inscription : 12/04/2011

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Humains
Classe: Mage
En général: ~Chef des Gardiens, reine de Kerdéreth~
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Dim 4 Déc - 17:59           
.................................................................................................................................................................................................................................

Comment les choses pouvaient-elles dégénérer aussi vite ? Elle, Alidane, provoquée en duel ? D'un autre côté elle l'avait bien cherché, mais maintenant elle doutait d'être à la hauteur, et avait peur d'avoir sous estimé son adversaire. Après tout... il avait eu le front de la défier. De toute façon, il lui était à présent impossible de se défiler. Il allait donc lui falloir tenir parole, et surtout, montrer à ce jeune fougueux qui elle était. Elle devrait bien entendu tricher un peu... mais tout bon affrontement comporte une bonne part de triche, sinon de malice de la part des participants. Elle se leva avec dignité malgré sa robe de mauvaise facture, repoussa ses cheveux en arrière avant de décider qu'ils l'encombreraient moins s'ils étaient attachés. Elle tira donc de son poignée un ruban de velour vermillon avec lequel elle entreprit de se coiffer tout en parlant.

Vous avez du toupet, et vous êtes pour le moins téméraire. Je ne sais qui de nous deux doit craindre ce combat... Je propose comme unique règle que nous dussions décrocher un foulard qui serait retenu dans notre dos à chacun. Ainsi, nous n'aurons pas à nous entretuer. Il ne manque plus qu'à faire emplette de ces tissus.

Alidane s'approcha du démon et abaissa son épée du plat de la main. Elle prit ensuite le temps de lui offrir un sourire avenant et se mit en marche d'un pas décidé. De sorte que le démon n'ait d'autre choix que de la suivre. Elle déambula le long des murs humides et craquelés de la cité désertique, son humeur apaisée du temps qu'elle n'avait pas à repenser aux affaires du royaume. Il lui fallut un certain temps avant de repérer un étal intéressant. Alors qu'en général les tissus bigarrés et précieux emplissaient les rues, les marchands se préoccupaient en ce moment de produits de première nécessité.

Elle ne se formalisa pas de la pauvre somme qu'on lui réclama et s'en retourna vers le démon qu'elle supposa derrière elle.


Je crois que nous sommes fin prêts. Quel en est votre avis ?

~.~.~.~.~.~.~.~.~.~


Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 113
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 18
Localisation : ...

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Démons
Classe: Invocateur
En général: . . .
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Dim 4 Déc - 18:16           
.................................................................................................................................................................................................................................

Je n'imaginais pas qu'elle puisse refuser mon défi. Je ne la connaissai que depuis peu mais je sais déjà que ce n'est pas son genre. Mais, étrangement, elle ne voulait pas de combat à mort. Ca se confirma lorsqu'elle proposa simplement que le vainqueur serait celui qui attrappe le foulard de l'autre en premier. Pourquoi pas ... Mais il nous en fallait, ce que nous n'avions pas ... Je la suivit en dehors de la ruelle. La jeune femme nous ammena devant un étal ou se trouvait divers tissus. Vu comme ça ... C'est clair que là nous avons tous ce qu'il nous faut. Maintenant, plus d'excuse. Je pris un foulard d'une couleur marron dans l'étalage et donna un billet au marchand. Ce dernier me remercia et je me retournai vers la demoiselle. Pour ma part, j'étais fin prêt :

« - Quand vous voulez. »

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 395
Date d'inscription : 12/04/2011

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Humains
Classe: Mage
En général: ~Chef des Gardiens, reine de Kerdéreth~
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Mer 14 Déc - 18:59           
.................................................................................................................................................................................................................................

Un onde d'expectative qu'elle n'avait pas sentie depuis longtemps se déversa en elle. Elle n'avait eu l'occasion de combattre qu'à de rares fois, et une seule eut vraiment valu qu'on s'en souvienne. Elle se rappelait encore des battements de son coeur qui semblait prêt à voler en miettes tant ils étaient rapides, de la sueur qui avait perlé sur front des les premiers coup. Ce n'était ni la fatigue, ni la chaleur, qui avaient au fur et à mesure fait que les gouttes étaient devenues légion, mais cet enthousiasme, cette excitation qui s'était emparée d'elle sans plus la lâcher.

« Elle n'était alors qu'à quelques jours à peine de son mariage, et sa mère la suivait constamment comme un chien traquant sa proie. Les répétions de la cérémonie organisaient son emploi du temps, et il lui semblait parfois n'avoir pas une minute pour elle. Elle était en quelque sorte devenue future mariée à temps plein, et si cela faisait le bonheur des servantes qui la regardaient passer dans le couloir avec envie, elle se demandait souvent si elle n'était pas l'actrice principale d'une mascarade bien rôdée. Tous ces sens aux aguets pour voir venir l'immanquable rappel à l'ordre qui allait bientôt la sortir de ses rêveries, elle perçut très distinctement le frisson des branches derrière sa tête. Elle se trouvait alors au milieu de roses blanches de l'arrière cour mais même le parfum délicat des plantes ne suffit pas à l'empêcher de sursauter. C'était bien entendu son père, et Alidane pressa une main sur sa poitrine pour soulager son corps. Il était là, entre les épines, un grand sourire aux lèvres emplis d'espièglerie. comme si sa place avait toujours été là, lui se contentant de signaler sa présence. En ces jours, la joie qui irradiait naturellement de son père avait semblé être décuplée, et plus l'on s'approchait de la date du mariage, plus cela empirait. Il enchaînait les pitreries les unes sur les autres ainsi que les démonstrations d'affections. Sa mère le traitait d'original, ce qui dans sa bouche avait valeur d'insanité. Le roi ne lui en tenait pas rigueur et faisait alors tournoyer sa fille sous le feu des réprimandes.

Le sourire malicieux de son père s'accentua et il lui tendit un papier, un doigt sur la bouche, en lui offrant un clin d'oeil complice. Alidane, intriguée, avait rapidement lu. Il lui demandait si une séance d'escrime l'intéressait ! Pour sûr, sa mère le lui défendait toujours, mais lorsqu'elle avait la possibilité de s'y essayer elle ne manquait pas de s'y donner à coeur perdu. Ils se faufilèrent donc tout deux jusqu'à la plus petits des salles d'armes du palais où ils seraient à coup sur à l'abri des regards. Son père était un grand escrimeur, maniant le fleuret comme personne. Tous deux se mirent en place, et il sembla à la jeune femme que, si cela avait été possible, des ailes lui seraient sorties dans le dos et elle aurait virevolté aux quatre coins de la pièce en chantant comme un rossignol. Ne jamais parler de cette idée à sa mère bien sûr, elle la découperait en morceau avant de l'aplatir au rouleau à pâtisserie, dont elle aurait pour l'occasion prestement appris l'usage.

Ils échangèrent quelques coup. Préférant se tourner autour la plupart du temps. C'était un duel noble qui s'engageait là, regard planté dans les yeux de l'adversaire et tenue exemplaire. Leurs pas parfaitement symétrique paraissaient vouloir montrer une complicité sans faille que leur combat ne faisait qu'augmenter. Ils étaient heureux de pouvoir passer un moment non-protocolaire entre eux, où lui ne serait pas obligé de jouer le singe à couronne et elle la petite fille modèle. C'était un duel au sommet. »

Ils avaient regagné la ruelle, et c'était bien une dague qu'elle avait à la main, pas l'un des fleurets du palais. Son habillement n'était pas exactement celui escompté pour un combat (son père le lui pardonne !) mais elle était fin prête. Elle se plaça en garde, et préféra dès le départ miser sur la finesse plutôt que sur la force. Celui qui se tenait face à elle ne lui laisserait aucune chance de ce côté là. Il allait plus que tout falloir se montrer rapide, et garder toujours une défense infranchissable.


Allons-y !

Son air espiègle n'était pas sans lui rappeler celui qu'aurait arboré son père. Elle se lança la première à l'attaque et annonça aussitôt la couleur. Elle écrasa le pied de son assaillant, lui porta un coup à l'épaule qu'il parerait certainement avant de reprendre rapidement sa position initiale. Elle allait le laisser répliquer avant de poursuivre. Elle devait se faufiler dans son dos pour prendre l'avantage.

~.~.~.~.~.~.~.~.~.~


Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 113
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 18
Localisation : ...

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Démons
Classe: Invocateur
En général: . . .
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Mer 14 Déc - 19:55           
.................................................................................................................................................................................................................................

Alidane semblait perdu dans ses pensées. Je me demandai bien lesquelles bien que cela ne me regarde point ... J'attendais, là, patiemment qu'elle ait fini de réfléchir. Pour ma part, j'étais fin prêt à commencer le duel. A vrai dire, je n'attendais que ça ! C'est plusieurs minutes plus tard que dame Alidane de Kerdéreth dégna sortir de ses pensées. Elle lança un simple " allons-y " et se mit en route. Je la suivi de près. De très près ... Puis, nous arrivâmes à la ruelle. Honneur aux dames, comme on dit. Et mademoiselle ne se fit, d'ailleurs, pas prier !

Elle commença par écraser mon pied et tenta ensuite de m'avoir à l'épaule. C'est par un formidable réflexe que je me penchai vers l'arrière afin d'éviter son coup, in extremis. Là, j'avais eu chaud ! Je me remis rapidement en garde et passa immédiatemment à l'attaque. Je m'approchai d'elle à une vitesse assez étonnante. Pendant, un moment, j'avais songé à invoquer Givrä mais ce serait une attitude de lâche, purement et simplement. Et je ne fais pas partie de ceux là, voyez-vous. Je disais, donc ... Une fois proche d'elle, je feintai un coup à gauche pour finalement frapper à droite au niveau de la poitrine. Je ne savais pas si ça allait fonctionner bien que j'en doute ... Il faut avouer que Mademoiselle Alidane Dextrae de Kerdéreth est bel et bien digne de son statut de reine !

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 395
Date d'inscription : 12/04/2011

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Humains
Classe: Mage
En général: ~Chef des Gardiens, reine de Kerdéreth~
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Dim 25 Déc - 17:31           
.................................................................................................................................................................................................................................

Il avait évité la lame. Son corps avait tracé une courbe parfaitement maîtrisée. Il l'avait échappé belle. Elle aurait pu le faucher au niveau des genoux pour le faire basculer, mais elle n'eut pas le temps de tenter sa chance. Sa dague de nouveau devant elle en position de garde, ses appuis assurés de nouveau, elle se concentra sur l'affrontement. Un coup sur sa droite qu'elle eut tout le temps pour voir venir. Elle esquissa un mouvement pour parer... déjà l'épée de son attaquant remontait vers sa poitrine. Surprise, elle ne put que constater que la feinte avait fonctionné. Elle rétablit sa garde juste à temps pour dévier le coup. L'épée l'entailla au côté gauche. La robe déchirée à cet endroit laissa voir le sang perler. Ce n'était pas très profond, heureusement pour elle, mais elle s'était laissé berner. Elle ne s'était pas entraînée depuis trop longtemps, cela lui avait portait préjudice.

Elle rompit le combat le temps de reculer d'un pas. Ce diable d'homme combattait bien ! Elle devait s'attendre à tout de sa part ! Elle se redressa et prépara une nouvelle botte. Elle n'arrêterait pas ce duel à cause d'une blessure ! Cela faisait trop longtemps qu'elle n'avait pas eu ainsi l'occasion de combattre... Elle lui envoya le manche de sa dague dans la mâchoire.


Vengeance !, laissa-t-elle échapper.

Elle changea d'appui pour pouvoir envoyer un coup circulaire. Pour cela elle fit d'abord un pas en arrière, mais manqua de tomber à terre à cause du rebord du trottoir. Lorsqu'elle reprit son équilibre elle se plaça et sa dague revint en arc de cercle vers le torse de Krishnen. Elle opta ensuite pour un coup à la taille de son assaillant qui lui permit de faire un tour sur elle-même afin de le contourner. Ses réflexes seraient-ils assez rapides pour la voir venir ? Se retournerait-il ? À toute vitesse, elle revint le plus près possible du démon, se colla contre lui. Ce serait une chance de moins pour lui de se retourner. Elle laissa glisser ses mains contre sa chemise, sourit en découvrant les muscles.


* Beau garçon... *, ne put-elle s'empêcher de constater.

C'était bien sûr sans compter le fait qu'elle l'avait déjà remarqué à leur rencontre, tout comme elle jaugeait toujours du regard les hommes qu'elle rencontrait. C'était une fâcheuse habitude qu'elle avait. Il fallait bien le dire sa Majesté était loin de se montrer insensible au charme masculin, ce pourquoi elle ne pouvait faire autrement que d'observer tous ceux qui croisaient sa route. Elle tenait cela de sa mère... malheureusement. Petite, elle n'avait eu de cesse de dénigrer cette habitude qu'avait sa mère. Mais après sa mort... ç'avait été une toute autre histoire. Elle avait commencé à côtoyer du monde, à s'affranchir du joug familial à présent disparu. Elle avait donné des réceptions, avait effectué maints et maints déplacement... au fil du temps, elle avait fait le constat de l'intérêt que lui portaient certains hommes... et tout avait commencé. Elle avait découvert une autre facette de sa personnalité, des penchants qu'elle ne soupçonnait pas. Malgré elle, elle avait adopté une attitude qu'elle avait jusqu'alors exécrée.

Elle tendit la main vers le foulard noué dans le dos de son adversaire. Elle doutait de pouvoir le lui arracher, et faisait d'ailleurs extrêmement attention à son propre foulard, qui aurait pu subir une réaction similaire à la sienne.

~.~.~.~.~.~.~.~.~.~


Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 113
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 18
Localisation : ...

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Démons
Classe: Invocateur
En général: . . .
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Dim 25 Déc - 20:17           
.................................................................................................................................................................................................................................

... Zut. Ma ruse avait fonctionné et j'avais réussi à lui entailler la peau mais pas suffisament profond. La prochaine fois je ne raterai pas mon coup ! Je n'aurais peut être pas du penser cela puisque c'est aparemment ce qui m'a déconcentré et qui m'a fait me prendre le manche de la dague d'Alidane dans la mâchoire. C'est qu'elle n'y va pas de main morte, elle non plus ! Vengeance ? Pour le coup de tout à l'heure ? Ouais, là elle avait bien réussi son coup ... Donc, ne plus se laisser distraire par une autre pensée. C'est noté. Elle voulut m'attaquer. Manqua de tomber à terre à cause du bord du trottoir. Elle reprit rapidement son équilibre, poignard en avant. J'étais prêt à l'accueillir lorsqu'elle changea de tactique au dernier moment et se plaça derrière moi. Je voulu me retourner. Trop tard ... Elle s'était collé à moi ... Ce contact me fit frissonner. Elle cherchait à me distraire, j'en étais sur ...

Non elle ne m'aura pas ! Ce sera quitte ou double ! Dans cette position, je pouvais moi aussi attraper ce fichu foulard ! Par je ne sais quel réflexe, ma main partit en direction du tissu qui était accroché dans son dos. Tout se jouait maintenant. C'est le plus rapide de nous deux qui l'emportera ... Alidane avait quelques secondes d'avance mais je ne suis pas encore vaincu. C'est la loi du plus rapide !...

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 395
Date d'inscription : 12/04/2011

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Humains
Classe: Mage
En général: ~Chef des Gardiens, reine de Kerdéreth~
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Mer 11 Jan - 17:08           
.................................................................................................................................................................................................................................

Ce moment-ci, la reine de l'Ombre était vouée à ne jamais l'oublier. Pour quiconque serait passé dans cette rue, le spectacle qu'offraient ces deux personnes était peu être un peu surprenant, mais il restait somme toute anodin, sans une once d'influence sur leur vie et donc proprement désintéressant. Seulement il y eut quelque chose à cet instant. Alidane ne sut comment le décrire : un courant ? un frisson ? une impression ? Cela pénétra au plus profond de son être. Là où elle avait enterré ses vieux démons, là aussi où elle avait laissé son esprit d'antan. Tout ceci remonta d'un seul coup en elle, comme si un barrage avait sauté, comme si elle recouvrait à présent son intégrité. Pourquoi maintenant ? Que lui arrivait-il ? Comment cela était-il simplement possible ? Il lui sembla soudain goûter le moment avec un esprit renouvelé : celui qui avait appartenu à son enfance.

Ceci ne dura que quelques secondes, juste assez pour lui faire comprendre que Krishnen passait à l'attaque. Le beau démon collé contre elle profitait de ce rapprochement pour tenter sa chance à son tour. Tous deux cherchaient à saisir le foulard de l'autre. ils étaient lancés vers leur objectif comme si rien ne pouvait les atteindre. Leur mouvement commun, aussi rapide qu'ils le purent, apparu pourtant très long à la souveraine. Elle l'observait au ralenti, voyait sa main filer alors qu'elle sentait plus qu'elle ne voyait celle de son adversaire se précipiter. Ce qui aller se passer donnerait dès lors le résultat d'un combat qui n'avait pas duré plus de deux minutes. Chacun avait tenté d'avoir l'autre le plus rapidement possible. Des tactiques jumelées qui n'avaient pas échappé à Alidane. Peut-être le destin leur jouait-il un tour en croisant ainsi par deux fois leur chemin, en les poussant à un duel à l'issue ambiguë. En temps normal, ceci n'aurait jamais dû se produire... qu'est-ce qui l'avait poussé à s'échapper de l'emprise de suite ? qu'est-ce qui l'avait poussé à s'aventurer jusqu'ici ? qu'est-ce qui l'avait poussé à accepter ce défi ? Trop de questions qui lui donnaient la migraine. Mais elle n'allait pas renoncer maintenant, alors qu'elle savait qu'elle touchait au but...

Ses doigts effleurèrent le tissu. Elle l'agrippa aussi vite qu'elle pu et le tira de toute ses forces. Le noeud montra une résistance farouche. Renonçant à opposer son second bras à son assaillant, elle le mit à contribution pour dénouer le tissu. Entreprise ardue dans la précipitation... Alors qu'elle tentait le tout pour le tout, la prise céda et elle se retrouva brusquement le foulard à la main. Le courant qui l'avait parcouru quelques instants plus tôt revint alors à la charge, toujours plus lancinant, se mélangeant avec sa migraine pour former dans son corps un ensemble de sensations hétéroclites grisant. Entre le mal et le bien, son corps balançait sur un fil ténu. Alidane ne savait plus trop quoi penser...

Ses repères bouleversés, elle opta pour faire un pas en arrière, elle devait se dégager de cette prise qui la maintenait dans le brouillard. Loin d'effacer les sensations qui s'emparaient d'elle petit à petit, ce geste ne fit que les accentuer, acculant la reine à un mur d'incertitude. Elle renonça toutefois à se poser des questions : tout était suffisamment étrange comme cela pour qu'elle en rajoute une couche ! Elle préféra observer son adversaire, en espérant que son conflit intérieur ne lui soit pas trop visible. Ils avaient tendu le bras presque en même temps, sa rapidité compensant le faible avantage de la reine. Elle avait senti quelque-chose dans son dos sans pour autant pouvoir déterminer si Krishnen avait lui aussi attrapé le foulard. Néanmoins, et sans qu'elle trouva besoin de le vérifier, elle lança :


Alors, ex aequo ?

Un grand bruit se fit soudain entendre à une rue de là.

~.~.~.~.~.~.~.~.~.~


Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 113
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 18
Localisation : ...

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Démons
Classe: Invocateur
En général: . . .
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Mer 11 Jan - 21:25           
.................................................................................................................................................................................................................................

Encore un peu ... Encore un peu .. Encore un peu ! Je sentai que la main d'Alidane s'était accroché au foulard que j'avais dans le dos. Heureusement pour, je l'avais assez bien attaché ce qui me laissait un peu plus de temps pour décrocher le mien. A mon tour, ma main se posa sur le foulard d'Alidane. Je le tenais ! Un coup sec suffit à le détacher et juste à ce moment là Alidane tenait le mien dans ses mains ... Elle se tourna vers moi :

Alors, ex aequo ?

« - Ex aequo. » Déclarais-je avec un sourire mi-figue, mi-raisin.

Je devrais être satisfait d'avoir malmener ainsi la toute puissante Reine de Kerdéreth mais pendant le combat, quelque chose m'avait fort déplu ... Ce n'était pas par rapport à la Dame, non. Mais par rapport à moi-même ... J'avais éprouvé une sensation que je pensai ne jamais êter capable de ressentir ... Je ne sais pas pourquoi mais dès le départ cette femme m'a semblait ... Différente. Oui, c'est le moment. D'un caractère bien trempé, elle n'ait pas ce genre de femme qui se laisse assouvrir. Cette remarque peut êter stupide vu qu'elle mène d'une main de fer son royaume mais ... Pas pour moi. J'aurai pu continuer ainsi encore longtemps si un bruit ne m'avait pas sortit de mes pensées. Il se trouvait à une rue de là. Je me précipitai à la sortie de celle ou nous nous trouvions pour obsvervait la ruelle voisine :

« - Mais qu'est ce que ... ? »

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 395
Date d'inscription : 12/04/2011

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Humains
Classe: Mage
En général: ~Chef des Gardiens, reine de Kerdéreth~
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Dim 15 Jan - 16:56           
.................................................................................................................................................................................................................................

Alidane retint son souffle. Ça pouvait n'être rien. Pouvait aussi être beaucoup... Elle décida de faire taire ses intempestifs petits conflits intérieurs pour se recentrer sur la situation. Krishnen, lui, après lui avoir annoncé le résultat de la joute précédente, avait été bien plus rapide qu'elle. Il s'était précipité vers la source du bruit. Avec une appréhension peu dissimulée, elle se rapprocha du démon. Il avait prononcé quelques mots qu'elle n'avait pas bien entendus. Lentement, elle arriva à sa hauteur, la question de cette agitation tournant et retournant dans sa tête. Les maisons resserrées les unes contre les autres laissaient la place à une avenue plus dégagée où un certain nombre de personnes s'affairaient. Le pan de mur d'une écurie qui donnait sur les trottoirs partiellement effondré donnait du fil à retordre à un groupe de maçon. « Les fondations de la ville sont gorgées d'eau », l'avait avisé le seigneur de la cité dans l'une de ses missives. « Je crains qu'il ne faille en reconstruire une grande partie... ». Néanmoins la souveraine doutait que ce soit cela qui ait causé le vacarme de tout-à-l'heure.

Son regard circula le long des murs, balaya l'intégrité de l'avenue pour trouver ce qui avait pu rompre le calme. Des voix montèrent jusqu'à elle, graves et strictes. Derrière un groupe de cavaliers qui remontaient la rue dans leur direction, elle aperçut plusieurs hommes en armures qui interrogeaient les passant. Le blason qu'ils portaient sur leur cuirasse finit de lui dévoiler qu'il s'agissait des gardes de la citée. Il ne lui fallut pas mener une grande réflexion pour comprendre qu'ils étaient à sa recherche. Elle l'avait déjà soupçonné avant d'en avoir une preuve tangible. À partir de ce moment, il ne lui fallut guère plus que quelques secondes pour entrevoir, tout en bas de la rue, un chargement de briques effondré sur la chaussée. Deux hommes pestaient à qui mieux mieux à ses côtés. Si il n'y avait pas eu cet accident, elle n'aurait pas vu venir ceux qui la cherchaient... Le hasard faisait apparemment bien son travail aujourd'hui.


J'ai le regret de vous annoncer que l'on me cherche. Je vais devoir m'éloigner d'ici, annonça-t-elle à son compagnon sans pour autant entrer dans des détails qu'elle préférait masquer. Vous pouvez toujours m'accompagner si vous le souhaitez. Il faut dire que j'étais initialement venue pour faire l'état des lieux... après la tempête qui a traversé le pays tout est ravagé ! Il faut remettre un peu d'ordre là-dedans.

La proposition qu'elle lui avait faite, sur un ton badin relativement ordinaire, n'était pourtant pas anodine. Bien sûr, cela était en partie dû au fait qu'en vertu de son rang, ceci était un grand honneur pour l'intéressé. Mais, songeuse, ce n'était pas ce à quoi pensait exactement Alidane. Elle réfléchissait à une cause plus profonde, moins avouable. Le courant qui l'avait traversé tout à l'heure n'y était peut-être pas pour rien dans cette histoire. Elle avait envie, pour une fois, de creuser un peu le lien ténu qui semblait la relier au démon. En général, elle ne faisait pas attention à la foule qui l'entourait. Elle se sentait néanmoins prête à faire une exception pour lui, en espérant qu'il s'en montrerait digne.

Si c'était le cas, Alidane songeait déjà à reprendre de plus amples contacts avec le monde extérieur. Mais elle avait besoin de tester quelqu'un avant. Elle ne pouvait pas se lancer, une nouvelle fois, dans le monde de la société, sans prendre d'abord des précautions. Elle se fit d'ailleurs la remarque qu'elle en prenait beaucoup en ce moment. Peut-être que sa blessure à l'épaule, signe qu'elle était passée près de la mort, y était pour quelque-chose...

Elle commença à s'en aller par là d'où elle était venue, sans vraiment laisser le temps à Krishnen de prendre une décision. Les marques de l'inondation suivirent sa route jusqu'à arriver à l'endroit où elle avait revu le démon quelques minutes plutôt. De ce côté là de la ville, grâce à son exposition au soleil, il faisait plus beau et l'ocre si caractéristique de la citée ressortait plus nettement. La ruelle débouchait sur la grand-place. La suzeraine s'arrêta là avant de se retourner. Là, pour dissiper un peu son appréhension, et comme elle avait toujours le foulard de Krishnen à la main, elle en noua ses cheveux, juqu'alors lâches, qui commençaient à la géner. Puis elle se décida à sourire, non pas d'un sourire particulièrement ouvert et sympathique, celui-là elle ne savait même plus comment le réaliser, mais plutôt d'un sourire conventionnel et sans fioriture. Ceci pouvait paraître incongru sur la figure de la reine des ténèbres, mais maintes choses l'étaient chez elle... Enfin, elle s'éclaira la voix et reprit la parole :


Alors, qu'en pensez-vous ?

~.~.~.~.~.~.~.~.~.~


Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 113
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 18
Localisation : ...

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Démons
Classe: Invocateur
En général: . . .
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Dim 15 Jan - 17:48           
.................................................................................................................................................................................................................................

Le bruit venait bien de la ruelle voisine où plusieurs personnes accouraient. Un chantier était en cours ... Mais, visiblement, ce n'était pas ça qui était à l'origine du vacarme. Je regardai un peu mieux, tentant de trouver la source ... Là ! Il y avait un groupe de cavaliers aux blasons de la ville. Mais ... Que venaient-ils faire par ici ?... Des ordres fusaient et finalement Alidane répondit à la précédente question sans que je la lui pose. Elle était recherché ?.. Alors là, je comprenai de moins en moins ... Une reine comme elle qui était recherché ... Aucun doute, il s'est bien passé quelque chose mais je verrai ça plus tard ... De toute façon, je doute fort qu'elle accepte de m'en parler comme ça. Elle me proposa de la suivre et sans réfléchir, je fis un signe de tête pour lui dire que je la suivais. On repartit donc par où nous étions venu ... La reine s'éclaira la voix avant de me demander ce que j'en pensais :

« - Si vous parlez de vos cheveux, je les trouve très bien ... »

Et si, elle ne parlait pas de ça et bien ... J'aurai l'air bien ridicule ...

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 395
Date d'inscription : 12/04/2011

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Humains
Classe: Mage
En général: ~Chef des Gardiens, reine de Kerdéreth~
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Jeu 16 Fév - 14:29           
.................................................................................................................................................................................................................................

Alidane mit un temps à se rendre compte que Krishnen n'avait pas compris la question. Elle s'était d'abord demandée de quoi il lui parlait, et devait par ailleurs afficher une drôle de tête. Néanmoins son visage finit par se parer d'un sourire qu'elle tentait vainement de retenir. Puis, d'une façon totalement inattendue, elle éclata de rire. Ce n'était pas son rire froid habituel, ni même le rire morbide qu'elle avait devant ses victimes. Non, ce n'était certainement pas celui-là. La situation lui semble tout d'abord parfaitement honteuse pour une reine de son rang. Elle ne pouvait tout de même pas se laisser aller à rire de la sorte devant cet homme ! Elle songea ainsi à mettre fin à cette comédie, à se reprendre. Et puis en même temps la situation lui paraissait de plus en plus hilarante. Elle ne pouvait tout simplement pas s'arrêter de rire. Des gens se retournaient à proximité et la dévisageaient avec des yeux haineux. Elle ne pouvait qu'être heureuse alors de ne pas se faire connaître en tant que leur souveraine.

Comme au bout d'une minute ou deux il lui sembla que son rire n'était pas destiné à s'arrêter et qu'elle commençait à avoir mal à l'estomac, elle prit le parti de s'asseoir. Les coudes sur ses genoux, la tête enfouie dans ses bras, on aurait tout aussi bien pu croire qu'elle pleurait. Elle tenta de se concentrer pour faire passer sa crise de rire, même si ce n'était pas une mince affaire. Elle n'y parvint qu'au prix d'efforts considérables qui lui firent penser qu'elle était décidément la reine la plus idiote que la terre ait porté. Mais ce n'était pas pour elle le moment de s'apitoyer sur son sort. Elle devait, rapidement, réhabiliter sa dignité.

Pendant les quelques secondes qui avaient précédé, elle avait tout bonnement laissé Krishnen à l'écart. Elle ne pouvait qu'imaginer de façon très peu nette ce qu'il devait penser de son comportement. Peut-être allait-il finir par se dire qu'elle était folle à lier. C'était d'ailleurs l'hypothèse qui s'avérait selon elle la plus probable. Elle prit appui sur le trottoir pour se remettre debout. Elle essuya, les maigres larmes qui avaient pu couler sur son visage pendant son accès de rire. Rire... Cela ne lui était pas arrivé depuis longtemps. Presque incommodée, elle passa une main distraite dans ses cheveux. Si on lui avait demandé ce qu'elle pensait de sa propre conduite à cet instant précis, elle aurait dit qu'elle était d'une superbe idiotie.


Veuillez-m'excuser,dit-elle en reprenant petit à petit son sérieux habituel, sans se rendre qu'il n'était pas vraiment dans son habitude de s'excuser. Ce n'était pas dirigé contre vous... Mon comportement doit vous sembler tout à fait déplacé. J'espère que vous n'êtes pas l'un de ces aristocrates révérencieux dont la plus plus grande valeur est le protocole. Sinon je me suis mise dans une situation qui risque de ne pas tourner à mon avantage.

Alidane fit une courte pause, le temps de jeter un oeil à l'agitation qui avait toujours court sur la place. Plus personne ne semblait lui prêter attention ce qui, à première vue, pouvait être attribué à un bon signe. Elle fit quelques pas vers la place pour s'assurer de cette observation. Cela était aussi une bonne excuse pour ne pas avoir à regarder Krishnen dans les yeux.

Je suis dans tout les cas absolument ravie d'apprendre que trouvez mes cheveux « très bien », d'autant plus que pour une fois il ne sont pas spécialement coiffés. Qu'en auriez-vous pensé alors si j'en avais pris soin avant de sortir !

Ce n'était pas une question à proprement parler. Ça ne faisait pas parti de ses habitudes de poser ce genre de question à des hommes. C'était plutôt une forme d'observation, qui lui aurait pour le moins permis de détendre – peut-être – l'atmosphère. Elle en profita pour reprendre sa marche, et longer les murs humides pour discerner jusqu'où, à peu près, l'inondation était parvenue. Il lui aurait fallu prendre des mesures, mais elle n'était évidemment pas équipée pour ce travail. Elle aurait d'ailleurs dû faire appel à du personnel plus compétent qu'elle. Bien sûr, elle avait préféré, une fois de plus, comme elle en avait l'habitude ces derniers temps, de s'occuper seule des choses. À cela elle pouvait trouver des milliers d'avantages, mais aussi beaucoup d'inconvénients.

Jouons franc jeu Krishnen, c'était très exactement la première fois qu'elle s'adressait à quelqu'un de la sorte, je crois m'être mise dans une situation suffisamment délicate pour que vous le permettiez. Je ne sais pas ce que vous pensez de moi – ni de mes cheveux et ce n'était pas le sujet de ma question précédente – mais il n'empêche que vous êtes là, et que vous me suivez. Je ne sais pas ce qui vous y pousse, et je ne vous forcerai pas à me le dire, mais cela ne m'intrigue pas moins. Elle leva les yeux au ciel, dut mettre sa main en visière pour ne pas brûler ses rétines, et en profita pour changer de sujet aussi brutalement qu'elle avait installé le précédent. L'innondation a fait plus de dégâts que je ne l'avais estimé, annonça-t-elle dans un soupir[/i]. Je ne m'attendez pas à ce qu'une tempête pareille ne déferle. Il va me falloir puiser dans mes réserves personnelles pour la reconstruction et je m'en serais bien passée.

Alidane se retourna vers lui avec un regard pensif. Elle passa plusieurs secondes ainsi avant de reprendre :

Je ne sais pas si ce n'est qu'une impression... je trouve que vous parlez très peu c'est perturbant. À la cour tout le monde parle toujours beaucoup, j'y ai pris l'habitude... Ou alors c'est moi qui parle trop,grimaça-t-elle.

~.~.~.~.~.~.~.~.~.~


Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 113
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 18
Localisation : ...

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Démons
Classe: Invocateur
En général: . . .
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Sam 18 Fév - 18:33           
.................................................................................................................................................................................................................................

Fait tout à fait inattendu, Alidane me rigola au nez. Ma phrase était donc si drôle que ça ?... Enfin, ce n'est pas ça qui m'étonna le plus mais plutôt la voir rire ainsi, déjà. Alidane Dextrae n'était pas réputant pour être très souriante. Alors la voir rire ... Ca relevait presque du miracle ! Finalement, elle s'arrêta enfin et fini même par s'excuser. Et non, je ne trouvai pas son comportement déplacé, j'étais plutôt étonné comme je l'ai déjà précisé. Quant à être un aristocrate révérencieux ... Non plus. Dame Dextrae fit une pause, scrutant, les alentours avant de reprendre. Elle reparlait de ses cheveux. Si elle les avait bien coiffé ... Je ne sais pas ... Mais on s'en fiche, non ?... Bref ! Nous reprîmes notre marche lorsqu'elle s'adressa de nouveau à moi. Elle ne me laissa même pas le temps de répondre qu'elle se remit à parler une fois de plus. Certes, je ne parlais que très peu mais le silence fait partie des choses que j'aime. je sais bien que ça peut paraître bizarre et complètement idiot mais je suis comme ça ... Je me retournai vers elle, la considérant un petit instant avant de me mettre, enfin, à parler :

« - Je vous suis parce que je veux vous aider, tout simplement. Et je sais bien que je ne parle pas beaucoup mais j'étais tout seul dans ma demeure avec mes parents. Je n'avais aucun amis avec qui parler ... »

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 395
Date d'inscription : 12/04/2011

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Humains
Classe: Mage
En général: ~Chef des Gardiens, reine de Kerdéreth~
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Dim 19 Fév - 15:12           
.................................................................................................................................................................................................................................

Alidane marqua un temps d'arrêt et dévisagea le démon de la tête au pied. Il souhaitait l'aider... cela sonnait d'une manière étrange à ses oreilles. Elle ne se rappelait pas la dernière personne à lui avoir dit qu'elle désirait l'aider. Peut-être parce que c'était il y fort longtemps, petu-être parce qu'il n'y en avait jamais eu. Un instant, elle douta qu'il sache vraiment qui elle était. Il se pouvait que malgré leurs rencontres successives malgré le fait qu'elle soit connue dans les trois royaumes, malgré... tout et bien, il se trompe complétement sur sa personne, qu'il se fourvoie sur sa vie, tout ce qu'elle avait fait... Et l'aider... à quoi cela reviendrait-il ? Pour la première fois de sa vie, elle ne comprenait pas une situation. Elle se trouvait dans l'incapacité de réagir et en avait du même coup oublié instantanément ce qu'elle faisait une minute plus tôt. Elle était complétement perdue.

Au bout d'un certain temps elle continua tout de même à avancer, perdue dans ses pensées. Au fond il se pouvait qu'il ait parlé sans réfléchir. Cette proposition était peut-être... prononcée simplement pour lui exprimer sa volonté de l'accompagner. Oui, devait être ça. Quoi d'autre ? Elle secoua la tête et reprit ses esprits. Les dégats de l'inondation lui aparurent alors de nouveau lorsqu'elle vit à l'angle d'une rue des élèves assis en tailleur sur une place, au milieu des passants. L'école d'Evola se tenait pourtant là... Elle tomba des nues en constatant que le bâtiment s'était effondré. Il n'en restait que des ruines entre des maisons plus solides mais en mauvais état. C'était elle qui l'avait faite construire à la suite d'une de ses visites à la ville au début de son règne. Le taux d'analphabétisation était alors extrêment élevé, ce qui ne favorisait pas son royaume, déjà en peine de se remettre de la mort de ses deux parents. Cette découverte lui faisait un choc.

La souveraine s'arrêta une nouvelle fois. Des ouvriers s'agitaient dans les décombres en essayant de voir ce qu'il était possible de récupérer. Une chaîne d'habitants s'était formée pour transporter les matériaux et des chariots faisaient des allers-retours dans les environs. Alidane pensa que la première chose qu'elle commanderait une fois qu'elle rentrerait au château d'Evola serait de faire reconstruire l'école, mais en plus grande, et d'en faire faire une autre pour acceuillir toujours plus d'élèves.
Alidane se retourna. Elle venait de se rendre compte que Krishnen lui avait parlé... et qu'elle n'avait toujours pas répondu.


Je ne sais pas si je dois vous dire que la compagnie doit vous manquer cruellement, ou plutôt vous dire que je vous envie de ne pas avoir à supporter la société. Pour ma part, j'aurai tout de suite opté pour la deuxième proposition car, vivant avec la cour en permanence, je sais à quel point la compagnie peut s'avérer pesante. Mais je sais bien également qu'il doit être très dur pour vous d'être aussi seul. La solitude est parfois très dure à porter.

Puis une étrange pensée lui passa par la tête qui la fit sourire et elle poursuivit :

Enfin, pour le moment, vous voyez que vous n'êtes plus seul. Je ne sais pas ce que ma propre compagnie vaut, mais la votre m'est très agréable. Que diriez vous de... passer par le palais de Kerdéreth lorsque vous en avez la possibilité ?

La question était maintenant : comment allait-il prendre cette invitation ?

~.~.~.~.~.~.~.~.~.~


Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 113
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 18
Localisation : ...

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Démons
Classe: Invocateur
En général: . . .
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Lun 20 Fév - 19:59           
.................................................................................................................................................................................................................................

Alidane me dévisagea de la tête au pied. Allons bon ... Qu'est ce que j'avais encore dit de mal ?... Oh mais oui ! J'y suis ! Elle ne devait pas avoir l'habitude d'être aidé par qui que ce soit. Enfin, quant à mon désir ... Je pouvais donner une autre raison à cela. J'avais envie de rester avec elle, tout bêtement. Croyez-le ou non mais j'aimais être en sa compagnie. Son mauvais caractère m'attirait et il me plaisait ! Et je ne plaisante pas avec ce genre de choses. Je prononce rarement ce genre de paroles mais lorsque je le fais, c'est avec toute la sincérité du monde. Dame Dextrae se remit à marcher. Je fis de même sans la quitter des yeux. Elle ... Elle, elle m'a accepté telle que je suis ... C'est vrai, je suis un Démon, un être renié du peuple mais pourtant elle ... Cette femme ... Elle m'apprécit comme ça et c'est pour ça que je la suis.

Je suis loin de dire tout ça à la légère. Et j'ignore si j'aurai la force de le lui dire un jour mais qu'importe. Pour le moment, elle est là et elle a besoin d'aide. C'est tout ce que j'ai besoin de savoir dans l'immédiat. Elle me répondit enfin. La compagnie ne m'a pas plus manqué que ça, en vérité ... Je sortais régulièrement pour aller m'amuser dans les alentours avec les différentes créatures. Ce n'était surement pas pareil que les courtisans et courtisanes de la cour d'un Palais mais moi, ça me convenait parfaitement. Je n'avais rien à envier. Alidane parla une nouvelle fois. Mais pour dire des choses auxquels je ne m'attendais pas. Ma compagnie lui était agréable, mais surtout ... Surtout ... Elle m'invitait chez elle ! Au Palais de Kerdéreth ! Je fis des grands yeux avant de reprendre contenance et de lui répondre le plus clairement possible :

« - Ce serait un grand honneur pour ma modeste personne, Dame Dextrae. J'accepte votre invitation avec un grand plaisir. J'avoue que je n'ai jamais connu la cour et cela m'intrigue fortement. »

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 395
Date d'inscription : 12/04/2011

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Humains
Classe: Mage
En général: ~Chef des Gardiens, reine de Kerdéreth~
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Sam 17 Mar - 20:31           
.................................................................................................................................................................................................................................

Alidane sourit – cela allait-il devenir une habitude ? – tout en tentant de le masquer tant bien que mal. Son regard courut sur les ruines qui se présentaient à elle avec l'étrange netteté qu'offrait la lumière d'un regard neuf. « Ce serait un grand honneur »,avait-il dit. S'il ne mentait pas, il se pourrait alors que la reine de l'Ombre se sente d'une humeur angélique à en faire pâlir Lynn Eleskan. « ... avec un grand plaisir », avait-il souligné. Mais cela l'enchantait elle-même. Elle ne savait plus très bien ce qui se passait en elle à ce moment, et n'était pas non plus certaine de le contrôler. Le fait de n'avoir soudain plus aucune prise sur ses émotions aurait dû l'inquiéter. Ce ne fut pas la réaction qu'elle choisit. Deux grands principes s'imposèrent alors à elle avec force :
Principe n°1 : La compagnie de cet homme lui était agréable et, si cela chamboulait l'ordre de ses émotions, ce n'était pas sans la réjouir. Elle n'avait jamais laissé leur honnête place à ses émotions ces dernières années. Il était temps d'y remédier.
Principe n°2 : À un certain moment de sa vie il fallait faire un choix. À ce point si de sa vie, elle devait simplement se demander si elle ne pouvait pas se remettre à côtoyer des gens normalement, ou si elle préférait la méfiance et la tyrannie pour le restant de ses jours.

Un instant elle s'étonna elle-même qu'une simple rencontre puisse poser un tel dilemme. Mais était-ce une simple rencontre ? Le mot simple pouvait se rattacher à tout un tas de chose, mais peut-être pas à cette rencontre en particulier. Elle n'aurait pas su expliquer pourquoi, n'aurait d'ailleurs pas voulu, toutefois l'idée faisait son chemin dans sa tête.


J'apprécie beaucoup que vous acceptiez. Vous savez, quelque-chose me dit que nos routes sont faites pour se croiser. Cela nous est déjà arrivé deux fois, une troisième pour ma part, ne serait pas de trop. Et puis, oui cela vous permettra de connaître un peu la cour, même si je crains que cela ne vous ennuie. Elle est de nombreux usages, d'éthique et d'artifices, particulièrement à Kerdéreth. Les nobles se savent tous en danger, leur place convoitée par tous ceux qui les entourent. Nous avons tous fait les frais de tentatives d'assassinat et, pour cela, la cour toute entière cherche à montrer une fausse apparence, un faux visage, à la faveur de ceux qu'elle côtoie. Si un jour que vous me rendez visite je vous présente à la cour, ne faîtes pas attention aux masques et aux futilités de ses membres. Les non-dits sont plus souvent beaucoup plus importants que les paroles, ne l'oubliez pas.

Elle se planta devant lui et le détailla, toute à des réflexions anonymes, avant de se détourner. Elle observa à nouveau ce qui les entourait et reprit son chemin, la démarche assurée. Elle guettait néanmoins chaque coin de rue qui risquait de masquer l'arrivée d'un garde. Cet insolite moment hors de ses habitudes prendrait alors fin et elle serait obligée de quitter Krishnen. Ensuite, elle devrait s'expliquer auprès du seigneur de la ville pour lui avoir faussé compagnie... Et pourquoi donc après tout ? Elle n'avait pas à s'expliquer auprès de cet homme, quel qu'il soit ! N'était-elle pas la reine en ce pays ? Ne pouvait-elle donc faire tout ce qu'elle voulait ? Il fallait qu'elle se reprenne.
Elle étudia un cour instant un convoi de pierres et de bois qui traversait une place un peu plus loin, où ils venaient de déboucher. C'était l'un de ses endroits préférés. Toutefois, le jardin qu'elle y avait toujours connu en ce lieu avait été très abîmé par les inondations. Les roses rouges avaient été noyées ou bien les pieds avaient été arrachés, si bien qu'à présent, chacun passait sur cette place comme si elle avait toujours été vierge, et n'avait jamais abrité des plantes venues des quatre coin du palais.


Je ne sais pas si vous connaissez bien la ville Monsieur Ol'Katleen. En tout cas je suis attristée que vous la découvriez aujourd'hui sous ce jour peu enviable. Ici, commença-t-elle en désignant le centre de la place, se trouvait le plus beau jardin de Kerdéreth, après celui du palais. Ce sont mes parents qui l'avaient faits planter, quelques années avant que je ne prenne leur place sur le trône. À vrai dire, se souvint-elle, et elle ne put retenir un accent amer dans sa voix, ]cet endroit devait être celui dans lequel se dérouleraient mes noces avec l'homme qui m'était promis.

Un ricanement lui échappa puis elle se reprit. Elle regarda de haut ce lieu où à présent la beauté luxuriante avait cédé la place à un désert dévasté, un peu comme les steppes arides qui entouraient les murs de la ville, ou bien de façon un peu plus métaphorique, comme les sentiments qu'il lui restait à l'égard de celui qui aurait dû devenir son époux. Elle se rendit compte que, comme lui, cette place avait eu son temps. Elle l'avait faite entretenir jusqu'à présent mais il était largement temps de lui donner un coup de neuf.

Au fond ce n'est pas plus mal que ce jardin ne soit plus. J'y ferai construire autre chose. Une écurie, une caserne, une école, ... que sais-je ! il faut que je rajoute cela à ma liste des modifications de la ville.

[HRP :et oui! c'est moi que v'là x) désolée du retard ^^]

~.~.~.~.~.~.~.~.~.~


Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 113
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 18
Localisation : ...

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Démons
Classe: Invocateur
En général: . . .
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Dim 18 Mar - 19:49           
.................................................................................................................................................................................................................................

[Pas de soucis ! =3]

Justement. Dame Alidane disait qu'il y avait beaucoup de coutumes à Kerdéreth alors m'y rendre avec elle me permettrait d'apprendre beaucoup de choses. Par contre, quelque chose me choqua un peu plus. Certains tenter d'assassiner les plus grand seigneurs juste pour ... Prendre leur place ! Mais c'est vraiment ridicule ! Et c'est nous que l'on qualifie de maléfique. Ca me fait doucement rigoler ... Ne pas faire attention aux gens de la cour quand je lui rendrai visite ... C'est noté. Alidane me regarda un instant puis se détourna et reprit son chemin. Je la suivis sans attendre. Nous arrivâmes sur une place qui était pour le moins ... Sobre. Il n'y avait rien de très jolie. Au départ, j'étais étonné mais Dame Alidane m'expliqua qu'avant cette place était rempli de fleurs. C'était aussi une des plus belles places du royaume de Kerdéreth mais aussi le lieu où Alidane devait faire ses noces. Un mariage forcé ? Peut-être. Après tout, c'est très courant dans la noblesse. Enfin, surtout chez les humains, je pense. Elle émit un ricanement et regarda la place avant d'ajouter qu'elle y ferait construire autre chose de plus utile. Ce serait surement mieux ainsi.

Je soupirai, puis je me retournai vers elle. J'avais quelque questions à lui poser pour le coup :

« - Je vois. Appelez-moi Krishnen, je vous prie. J'ai l'impression que l'on me vieillit lorsque l'on utilise mon nom de famille. Mais dites-moi ... Vous êtes marié, donc ? C'est une question de curiosité ; libre à vous de ne pas me répondre. »

Etrangement, j'avais un peu peur de la réponse qu'elle pouvait donner ...

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 395
Date d'inscription : 12/04/2011

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Humains
Classe: Mage
En général: ~Chef des Gardiens, reine de Kerdéreth~
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]   Sam 24 Mar - 16:10           
.................................................................................................................................................................................................................................

* Si je suis mariée ? Par le Reflet ça faisait longtemps qu'on ne m'avait pas posé pareille question... *

Alidane fit un pas, puis deux, jetant quelques coups d'oeil à Krishnen. Ignorait-il vraiment la réponse à sa question ? Cela l'aurait tout de même étonnée. En même temps, la réponse était pour elle si évidente...

Je ne suis pas mariée non... J'aurais dû mais... enfin je suppose que ce sont les aléas de la vie qui en ont décidé autrement. À mes diz-huit ans, mes parents ont organisé un mariage arrangé pour moi. Néanmoins suite à un... incident, le mariage n'a pas pu avoir lieu.
Sans s'en rendre compte, elle eut un petit regard pour le démon à ses côtés.
Remarquez, ce n'est peut-être pas plus mal.
Après un temps de réflexion elle ajouta :
Et vous... Krishnen, se força-t-elle à le désigner comme il le souhaitait, quoiqu'il fut la première personne à laquelle elle s'adressa par son prénom, êtes-vous marié ?

Sa propre question la fit rire intérieurement. Ce n'était pas le genre de question qu'elle posait à son habitude. Néanmoins la curiosité l'avait poussée à demander. Et puis de toute façon, lui-même achevait de le lui demander...

À quelques pas d'eux, un homme déboula soudain en courant dans une rue qui donnait sur la place. Alidane observa la scène. L'homme était suivi à plusieurs mètres par trois hommes et une femme. Dans la rue retentissait des cris : " Au voleur ! Au voleur ! ". Alidane fronça les sourcils.


Qu'est-ce que c'est que ce tapage ?

Elle se parlait plus à elle-même qu'à quelqu'un d'autre. Celui qui était suivi percuta un chariot de plein fouet et tomba, sous les coups d'un " Vous pouvez pas faire attention ? " Elle put apercevoir qu'il tenait quelque-chose à la main. Il se releva toutefois prestement et reprit sa course. Il partait dans une direction parallèle à celle qu'empruntaient Alidane et Krishnen. Rapidement, des groupes se formèrent sur la place, certains partirent : chercher des gardes. D'autres, plus prudents, restèrent immobiles. Certains enfin, tentaient à leur tour d'arrêter le voleur.
Alidane se tourna vers Krishnen et lui enjoignit :


Voilà le calme brisé on dirait... Je me demande bien ce qu'il se passe. J'ai l'impression que cela a coupé notre conversation.

Sur la place, l'homme était acculé. Les issues lui avaient été bouchées de tous côtés. Ses poursuivant l'avaient rattrappé et arrivaient maintenant plus lentement sûrs de l'avoir pris au piège. Alidane observa la scène avec attention. Après tout, c'était de son royaume qu'il s'agissait.

~.~.~.~.~.~.~.~.~.~


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé,

 

---------------

 

 
MessageSujet: Re: Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]              
.................................................................................................................................................................................................................................


Revenir en haut Aller en bas
 

Les chemins hasardeux sont ceux qui mènent à point [Pv : Krishnen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Tous les chemins mènent en enfer
» La décapitalisation de la classe moyenne
» De Norman Maclean - Ce sont ceux avec qui nous vivons, que nous aimons et que nous devrions connaître, qui nous échappent. • Cornélia
» LEVI - « Les fous ce sont ceux qui acceptent de vivre comme du bétails » Felinae, sous-chef
» Les seuls beaux yeux sont ceux qui vous regardent avec tendresse.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lost Heaven ::  :: Les Cités du désert :: Evola-