Bienvenue sur Lost Heaven


Les Terres Suspendues vous accueillent ...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 La concurrence et ses problèmes (PV Daora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
 
 
Messages : 93
Date d'inscription : 26/11/2012
Age : 18
Localisation : Nomade

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Dragons
Classe: Guerrière
En général: Chasser les primes c'est mon job. Point.
MessageSujet: Re: La concurrence et ses problèmes (PV Daora]   Mar 5 Avr - 14:28           
.................................................................................................................................................................................................................................

Avec des arguments aussi bancales, tout ce qui était pourvut d'une tête et de deux bras ainsi que de deux jambe pouvait prétendre être humain, fée, zombies, ondines, démons, dragons... Tout le monde, ainsi, cela faisait penser a la dragonne que Thrain avait pas mal a cacher derrière un tel... argument. Malgré l'humour de cet homme, et sa compagnie agréable, elle gardait un peu de méfiance, c'était nécessaire après tout.
Bon, ce type était assez "gentil" il ne tuait pas ces proie, ce qui n'était pas garantit chez Daora qui les laissait souvent avec quelques os déplacé ou cassé, voire en bouillie avec juste la tête décapitée comme preuve, ainsi que des taches de sang sur sa tenue.
Avec une telle violence, Titania était pas trop le genre de personnes avec qui les gens cherchaient les ennuis. Et pour ceux qui tentaient quand même, ça se finissait généralement dans un bains de tripes et de sang.
Pour revenir sur le sujet de son blindage, elle était vraiment fière d'elle, voir Thrain surpris était juste parfait. Même cet homme indestructible admettait que son armure, son fier blindage métallique rendrait jaloux un rempart. Se sentir invulnérable, se sentir forte et supérieur a la normale, n'importe qui ressentirait grande fiertés a cela. En tout cas c'était bien comment Daora le vivait.

De retour au présent, Thrain qui continuait de flatter l'égo de la dragonne d'acier, pour Daora, reprendre son calme allait être délicat, c'était rare qu'on lui faisait des compliment, elle n'avait donc pas développé de résistance par rapport a ceux qui sonnaient aussi honnête que ceux de l’homuncule. Par contre, la flatterie plate et vicieuse, Daora savait la reconnaitre, c'est pas rare que certaines personnes négocient leurs survie ainsi...
Justement, la première réaction des bandit fut deux réactions qu'elle avait déjà vu bien des fois. La panique totale, et la négociation par la flatterie et la soumissions totale.

-Bouclez là... Ou ta tête fini dans son cul.

Grommela la dragonne qui ne voulait pas que sa journée finisse mal a cause de deux couillons. Cette réponse était généralement celle prononcée également. Pft, ces deux idiots ne sortaient pas de l'ordinaire. Peut de personne appréciaient l'idée d'avoir leurs tête située dans le rectum d'un autre, ou d'avoir la tête de quelqu'un élargir un endroit ou tout est censé sortir et non rentrer.

Thrain avait été en retard, de quelques secondes, mais en retard, quoi qu'il en soit, elle écouta un peu la conversation et ajouta quand Thrain ce tut:

-Mais… ce bruit horrible ? C’était quoi ? Vous n’avez pas été frappé ?

-Oh que si il a été frappé, mais lui il a survécu. J'dois avouer, casser un arbre en faisant passer quelqu'un a travers est plus amusant que l'étaler dessus.

Bah, peut importe ce que pensait ces imbécile. Elle posa son marteau a terre avec un lourd bruit, laissant deviner aux bandit ce que ça faisait juste de le prendre dans la gueule. Elle ricana un peu par rapport au spectacle. Ajoutant alors qu'elle frottait un peu son poignet couvert de la cuirasse métallique.

-Vaux mieux que ce soit lui qui frappe que moi, c'est moi qui vous l'dit.

Néanmoins elle haussa un sourcils quand il mentionna faire une deuxième mission avec elle, Daora ne comprit pas tout de suite ou il voulait en venir, puis cela fit tilte dans son esprit... Il l'avait en effet prise au mot, et ils allaient faire deux mission ensemble...Hé bhé...Il avait du courage le lolo. Il désirait rester avec elle plus longtemps encore que prévus... C'était... Gentil? Elle avait du mal a comprendre pourquoi, mais elle ne pu s’empêcher de sourire légèrement, enfin, derrière son écharpe quoi. Son attention se porta ensuite sur les bandits, auquel elle jeta un regard noir... Que ce qu'ils marmonnaient? Elle avait horreur de ne pas savoir ce que ses proies disaient... Et n’hésitait pas a cogner.
La goutte d'eau qui mis le feu au poudre, ou l’étincelle qui fit déborder le vase, (comme vous voulez) fit le mots "drague" prononcé par les bandit. Si un regard pouvait tuer, les bandit aurait été foudroyé sur le coup. elle craqua ses poings et s'approcha des bandits, l'air furieuse. Son pied alla rejoindre, sans aucune retenue, l'entrejambe sur le frère qui avait parlé en premier, se fichant pas mal de si il allait être capable d'avoir des enfants après ça ou non. Et chopa les joues du second, lui serrant la mâchoire de telle manière que sa bouche faisaient une bouche de poisson, le regard rouge de la dragonne planté dans celui du bandit.

-Si j’entends la moindre rumeur a mon sujet...je vous assure, l'un comme l'autre, que vous allez voler au dessus des nuages à coup de pied dans ce qui fait de vous des hommes... Ou alors" ajoutât-elle avec un sourire plus que sadique "si je suis de bonne humeur, je vais simplement vous cogner avec le marteau la ou je pense..."

Elle ne put s’empêcher de ricaner un peu. Son regard ne se faisait que de plus en plus mauvais.

"-Et c'est pas Thrain qui va vous sauver, il a à peine réussi à abimer mon armure..."


Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 59
Date d'inscription : 08/01/2012

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Semis et Hybrides
Classe: Rodeur => Chasseur de Prime
En général: En grande partie Homoncule
MessageSujet: Re: La concurrence et ses problèmes (PV Daora]   Mar 5 Avr - 17:01           
.................................................................................................................................................................................................................................

Thrain était un brin perdu. Il ne comprenait pas vraiment la raison de la colère sous jacente de Daora. Enfin, au moins il n’avait pas trop à craindre pour la vie des deux débiles vu que Titania avait posé son marteau. Mais pas trop ne voulait pas dire qu’ils étaient hors de danger. Un coup de poing sous sa forme semi draconique ne leur ferait certes pas du bien. Mais l’homonculus laissa passer. Daora avait dit qu’elle lui laisserait ses proies et il la croyait. Donc, il ne s’inquiéta pas. Enfin, pas trop.

Par chance, Daora n’avait pas entendu toute la teneur de la conversation des bandits. Sinon… ils ne s’en seraient sans doute pas tirés aussi bien. Même si en l’état le bandit bavard pleurait toutes les larmes de son corps en se tenant le bas ventre comme il pouvait. L’autre était absolument terrorisé. Pas vraiment blessé, ou du moins pas encore mais le visage de Daora menaçant et surtout si proche ne le rassurait pas le moins du monde.

-Oui, mafame la dagonne. Pomis on tira bien ! On fera fage. Lâcha-t-il très vite alors que Daora le tenait encore.

Après ce qui aurait pu être une ultime menace de la part de la dragonne, l’espoir des deux bandits quand à l’intervention de Thrain si les choses commençait à dérapé fut presque littéralement abattu. Après tout, s’il était encore en vie après un duel, il pourrait bien la neutralisé, non ?  Ce fut Thrain lui-même qui fini de descendre cette espoir fugace.

-Si elle décide de vous faire la peau, ce n’est pas moi qui l’en empêcherais. En deux heures, c’est tout juste si j’ai réussi à l’égratigner. Et de toutes façons, mais épées ne supporteront pas longtemps un autre combat aussi violent. Vous feriez mieux d’obéir sagement à la dame.


Pendant ce temps, le Chasseur se demandait bien ce que les bandits pouvaient avoir mis derrière l’expression « coup de foudre ». Oui, Daora était un dragon d’acier, mais rien n’indiquer qu’elle se soit pris un coup de foudre récemment. Et puis à sa connaissance, ce n’était pas la saison des orages. Il devait y avoir un sens figuré derrière cette expression, mais Thrain l’ignorait. Et vu l’état de la dragonne il n’était pas sûr que demandait tout de suite aurait été une bonne idée.

Heureusement pour lui, l’un des deux bandits était sur le point d’en rajouter une couche en essayant de se faire bien voir. Pour sa défense, on pourra dire qu’il avait fait une crise de nerf récemment, que son poignet casé le lancé douloureusement et que le coup dans les parties avait failli l’assommer tout net…  Et bref que ce n’était pas vraiment sa faute et que ce qu’il allait dire était le résultat d’événement malencontreux. Ou alors, et c’était beaucoup plus simple : que le bandit était définitivement un abrutis. Toujours est-il que pour s’assurer de ne pas être frappé à nouveau, il voulu faire une promesse à la dragonne comme son frère. Ce qui en soit n’était pas spécialement une mauvaise idée en soit. Mais pour que cela devienne une bonne idée, il eu fallu réfléchir à ce qu’il allait dire.

-Sur ma vie, je vous jure que je ne dirais à personne que la grande Titania est tombé amoureuse d’un Chasseur de Prime appelait Thrain moins d’une journée après l’avoir rencontré. Et vous avez ma parole que ni moi ni mon frère ne vendront cette information à qui veut l’entendre.  On ne dira même pas que vous avez essayé trouver un moyen de rester plus longtemps avec lui ! Alors pitié, ne nous frappait plus et surtout ne nous tuait pas. Vous êtes magnifiques, il vous aimera aussi surement dans pas longtemps, ayez pitié de nous !


Thrain en resta bouche bé. Puis secoua la tête sans comprendre. On parlait toujours de Daora là ? Mais de qui… Une seconde après s’être demandé de quelle chasseur elle avait bien pu tombé amoureuse et avoir compris qu’il était le seul dans la zone, l’homonculus rejeta l’idée en bloc. Il avait du cogner trop fort sur sa tête, et il délirait. Thrain ne voyait pas d’autre option. Et puis comment un bandit aurait pu s’en apercevoir si vite ? Et même si c’était vrai ? L’amour ?

Etant un homonculus ayant vécu en reclus dans un temple interdit, il ne connaissait pas vraiment ce sentiment. Personne ne lui en avait jamais parlé, pas même Zaguine. Bon d’un autre côté, Zaguine ne lui avait appris qu’a tué et survivre. Donc forcément c’était pas lui qui lui en aurait parler. Et pour ce qui aurait pu être des tests fait par lui-même… Ben il ne s’était jamais laissé emporté par ses sentiments au temples. D’autant plus que quand de magnifiques jeunes femme le cherchait au temple, c’était que les dites jeune femme était des succubes qui en voulait à sa vie. Donc il devait bien reconnaître qu’il ‘y connaissait pas grand-chose.

Il regarda alors à nouveau la Dragonne pendant qu’elle s’occupait de celui qui venait probablement de faire la pire bêtise de sa vie. Effectivement, elle était belle. Et forte aussi. Très forte. Trop forte se dit-il en se massant encore l’endroit où le marteau s’était abattu. Puis son attention fut captée par un rayon de soleil se reflétant sur les ailes de Daora. Le soleil était déjà haut dans le ciel. S’il voulait arriver à Kaélène avant demain, il était grand temps de partir.

Mais vu l’état actuel de Daora, il se contenta d’attendre en espérant qu’elle en ait rapidement fini avec l’abrutis à la langue trop bien pendu, et que celui-ci soit encore en mesure de marcher après la correction.

Et ainsi périt le début de prise de conscience d’un aveugle fini. Enfin, le doute avait été semé, et peut être quelque chose finirait-il par germer. Mais cela prendrait probablement du temps. Beaucoup de temps.

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 93
Date d'inscription : 26/11/2012
Age : 18
Localisation : Nomade

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Dragons
Classe: Guerrière
En général: Chasser les primes c'est mon job. Point.
MessageSujet: Re: La concurrence et ses problèmes (PV Daora]   Jeu 7 Avr - 13:32           
.................................................................................................................................................................................................................................

Au moins, l'un des bandit se servait de l'unique neurone qui semblait remplir sa boite crânienne. Son regard draconique était probablement le regard le plus furieux que Daora n'ai jamais lancé... Bon dieux mais pour qui se prenaient ces deux zigoto?!
Elle grogna légèrement, révélant ses croc de dragons plutôt pointu, fait pour déchirer la chaire. Et a ce moment, Thrain ajouta un conseil aux deux guignols, ce qui ne manqua pas d'achever de terroriser la chaire a canon.
Pour Daora, une proie était une prime, rien d'autre, jamais la dragonne n'avait daigné offrir quelques droit humain a ses victimes, traité comme des déchet de la sociétés, battu sans aucun remord si ils parlaient trop, ou pas assez quand elle posait des question. Ces deux personnages n'étaient pas d’exceptions, la seule chose qui la retenait de leurs casser quelques os était la promesse a Thrain, ces gugusse n'étaient pas ses proies, mais celles de Thrain... Ainsi, elle procéderait selon les méthodes de l'autre chasseur de prime...

Parlant de Thrain, ce dernier ne semblait pas avoir capté le sujet de conversation... Contrairement à elle il était très calme et ne semblait pas perturbé. Étrange, Titania se demandait si elle ne réagissait pas trop violemment sur le coup... Mais sa réputation était en danger a cause de deux imbécile et cela la mettait hors d'elle.

Puis ce terrible moment arriva... Le second frère qui avait prit son coup dans les noisettes l'ouvrit une fois de trop... L'humeur et l'expression de la dragonne changeait au fur et a mesure qu'il parlait...

-Sur ma vie, je vous jure que je ne dirais à personne que la grande Titania est tombé amoureuse d’un Chasseur de Prime appelait Thrain moins d’une journée après l’avoir rencontré...

Daora reporta lentement son regard sur la bavard, son expression était un mélange de surprise, se demandant si elle avait bien entendu ce qu'elle avait entendu... Et de fureur, alors qu'elle tenait encore la mâchoire de l'autre, elle serrait presque assez fort pour lui laisser un hématome, et elle le lâcha en laissant ses doigt métallique lui griffer méchamment les joues... La dragonne d'acier semblait... Calme pour le moment, écoutant la suite.

-...Et vous avez ma parole que ni moi ni mon frère ne vendront cette information à qui veut l’entendre.  On ne dira même pas que vous avez essayé trouver un moyen de rester plus longtemps avec lui ! Alors pitié, ne nous frappait plus et surtout ne nous tuait pas. Vous êtes magnifiques, il vous aimera aussi surement dans pas longtemps, ayez pitié de nous !

Laissant sa rage exploser sous la forme d'un rugissement purement draconique, le poing de la dragonne frappa l'arbre, proche de l'oreille du bavard, presque au même endroit que Thrain, mais ce coup ci ne laissa pas juste une marque, mais l'arbre cassa complétement, laissant la partie haute tomber lourdement sur le sol.
Un court silence se présenta, le temps que la dragonne se retienne de le tuer, puis son regard se porta sur le bandit bavard. Un regard vide de toute humanités, elle fixait ce type comme un moustique ennuyant qui l'avait empêché de dormir...

-Toi...

Sa voix était tremblante, les mains également, elle lui saisi le col et planta son regard dans le sien plus profondément encore.

-...Tu parle trop...

Elle adressa les prochains mots a Thrain, mais continuait de fixer le bavard, avec une voix assez calme... Mais exactement le genre de calme qui signifie qu'elle était sur le point de péter un plomb pour de bon.

-...Ils sont deux...on peu bien en disposer d'un pas vrais...?" elle fit prise d'un rire nerveux et lui murmura "J'espère pour toi qu'il va dire que t'est nécessaire... sinon tu va finir comme l'arbre... Ou pire... Enfin... Essaye juste de fuir toi et ton frère, et on vous retrouvera en pièce détachée, avec juste ce qu'il faut pour confirmer que la mission a été achevée..."

Elle se redressa et lui fichu un coup de genou dans la mâchoire pour la forme. Toujours parlant a Thrain, elle déclara.

-C'est pas tout de lui casser la gueule, mais ils faut finir cette mission, ou je risque de prendre des libertés... Thrain, je te laisse te charger de celui là, je peut pas la supporter...

Au moins, le moins bavard des deux aurait une escorte sécurisée... A condition qu'il ne dise pas les mêmes conneries que son frère, il se porterait comme un charme.
Daora se tourna vers Thrain et alla prendre son marteau, pour ensuite détacher le frère; celui qui avait prit le moins de coup dans la gueule; du reste de l'arbre, pour s'assurer de son transport... Avec un peu de chance, il avait comprit qu'il fallait pas résister, et gentiment obéir.

-En route...

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 59
Date d'inscription : 08/01/2012

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Semis et Hybrides
Classe: Rodeur => Chasseur de Prime
En général: En grande partie Homoncule
MessageSujet: Re: La concurrence et ses problèmes (PV Daora]   Ven 8 Avr - 23:59           
.................................................................................................................................................................................................................................

A la fin du dialogue du bandit suicidaire, Thrain avait été placé au début de deux chemins spirituel. Le premier passait par une prise de conscience de l’évidence, à savoir, d’une attraction assez réciproque entre les deux chasseurs. Le deuxième en revanche, était celui du spectateur béat qui profitait de ce que la vie lui offrait sans se poser de question. L’un annonçait de grand changement dans un avenir très proche, l’autre était la continuation du chemin sur lequel il avait toujours avancé. N’importe qui aurait hésité devant cette embranchement. Beaucoup aurait opté pour la nouveauté, et la découverte. Thrain lui-même aurait volontiers changé de chemin devant ce qui se profilait au loin…

Sauf que l’homonculus ne réalisa même pas ce qui se proposait à lui et continua en courant sur son propre chemin, aveugle à tout le reste. Bon, cela dit, l’homonculus n’était pas idiot non plus, et avait bien pris note des dires du bandit. Mais entre prendre note, comprendre et réagir correctement, on était loin du compte. Avant de faire quoique ce soit, Thrain cherchera à trouver des indices ou des éléments pouvant affirmer ou infirmer ce qu’avait déjà compris le bandit. A ceci prêt, que le Chasseur n’ayant jamais fait l’expérience par lui-même de comportement amoureux, il n’avait aucune référence. Pour donner un élément de comparaison simple : c’était un peu comme si Thrain cherchait à toucher une cible avec un arc sans savoir où était la cible ni à quoi elle ressemble et sans avoir de flèche à tirer.

En tout logique, on dira donc qu’il n’était pas arrivé.

Ceci dit, le spectacle qu’il avait sous les yeux était suffisamment intéressant pour qu’il n’ai pas à se soucier de penser à ce genre de menu détail.

Chasseur de prime confirmé, Assassin plus que réputé, et prédateur naturel, Thrain savait parfaitement distinguer les différentes auras meurtrières. Aussi il perçut très nettement le changement dans l’attitude de Daora. Avant elle était irrité, voir contrarié. Là, c’était tout autre chose. Devant une tel colère Thrain craint même sérieusement pour la vie de son prisonnier. Il hésita vaguement à intervenir pour calmer Titania, mais fini par choisir de s’abstenir. Il n’aurait sans doute rien pu faire si elle décidait de vraiment le tuer. Enfin, ce n’était pas tout à fait exacte. Pour sauver le bandit, il aurait été obligé de tuer Titania. D’un coup dans le dos. Comme un assassin. Or il n’estimait pas assez la vie du bandit pour la préserver au prix de celle de Daora. Et de toute façon, il ne tuait plus.

La suite se déroula trop vite pour qu’il ait le temps de réagir de là où il se trouvait. Daora tua l’arbre. D’un coup de poing elle fit voler le tronc en éclat. Le silence se fit instantanément. Silence aussitôt brisé par le sifflement ébahis de Thrain.

-Pauvre arbre…

Et il ajouta en lui-même. « Avec Titania, un arbre ou une brindille, c’est du pareil au même marteau ou pas marteau. La vache, et quand je pense que je me suis bouffé un coup de poing pareil en pleine tête. J’aurais été humain, je serai mort au bout de deux minutes de combat… »

L’homonculus était désolé pour l’arbre, mais il se consola en secouant la tête. Au moins, le bandit aurait la vie sauve.  Enfin, a condition qu’il la ferme définitivement.

Lorsque Daora lui demanda si un seul était suffisant, il fixa le bandit, presque hésitant. Daora voulait vraiment le tuer. S’il donnait son accord, il n’aurait même pas fini de dire « oui » que l’homme serait déjà mort. C’est alors seulement qu’il remarqua que Daora tremblait. Elle bouillait littéralement de rage.  Il était plus que temps de les séparer.

-Non, je les veux vivants. Je ne livre pas de cadavre.

Daora mis alors un coup de genoux dans la mâchoire du bandit qui fut projeté en arrière. Complètement sonné le pauvre ne se releva. En passant à côté de Daora Thrain lui tapa sur l’épaule pour la remercier et pris le relaie :

-Je prends le relaie. Ils ne vous causeront plus le moindre tort, et s’il recommence, je vous les donne et vous pourrez en faire ce que vous voudrez.

Le bandit qui avait été libéré de ses chaines par la destruction de l’arbre le fixa alors avec un regard de pure frayeur. Thrain lui sourit gentiment puis montra discrètement le poing de Daora et le résultat sur l’arbre.  Le regard du bandit fixa un instant le poing de Titania, puis revint sur l’arbre à ses pieds. Il le regarda incrédule un moment pendant que Thrain prenait soin de son frère à moitié assommé.

Complètement abasourdis, le bandit n’arrivait pas à comprendre la réalité. Il savait qu’un dragon avait la force de détruire un arbre facilement. Mais en faire l’expérience était une tout autre chose. Il donna un petit coup de pied dans le tronc de l’arbre. Ce qu’il avait devant lui était bien réel. L’arbre était par terre et explosé. Réalisant cela il ouvrit était sur le point de pleurer de désespoir, lorsqu’il croisa le regard de l’homonculus. Celui-ci faisait non de la tête, et avait un doigt sur ses lèvres. Daora toujours de dos mais aurait très bien pu l’entendre. Le bandit ravala son sanglot, serra les dents et se jura en lui-même de ne plus proféré le moindre son avant d’être en prison.  

Cela faisait un problème de régler pour Thrain. Rester le plus cons des deux frères. Celui-ci était en état de choc, il avait les yeux exorbité, et était pris de spasmes incontrolable. Thrain essaya de lui parler avant de comprendre qu’il n’entendait plus en état de comprendre quoi que ce soit. Discrètement pour que son frère ne le remarque pas, il remit un coup dans les valseuses du pauvre bandit. La douleur le ramena aussitôt à la réalité. Il serra les dents, puis s’apprêta à crier de douleur. Thrain lui mis aussitôt un violent atémis en pleine poitrine. S’il avait le malheur e ré-attirer l’attention de Daora, cet abrutis était foutu.

Plutôt que de hurler, le bandit se plia en deux en toussant l’air complètement perdu.

-C’était pour ton bien cette fois,se justifia Thrain. Au cas où t’aurais pas remarqué, ou pas encore compris Titania veut ta peau. Et je crois bien que c’est la dernière fois que je pourrais la convaincre de t’épargner. Donc, fait en sorte qu'elle oublie jusqu'à ton existence. Pas un bruit, pas un geste, pas un même un souffle, compris ?

Le bandit roula des yeux affolé en toussant, puis se reprit et répondit en murmurant d’une façon à peine audible.

-Mais… je pensais bien faire ! C’était pour sauver ma vie et celle de mon frère…
-Et bien, laisse moi m’occuper de vos vies. Elles seront bien plus en sécurité. Je ne comprends même pas pourquoi tu es allé raconter tout ça. T’as pas encore compris qu’on ne plaisante pas avec un dragon ? Et encore moins avec une dragonne qui ne demande qu’a se défouler pour avoir vu une prime s’envoler juste sous son nez ?
Le bandit écarquilla les yeux. Il ne comprenait plus.
-Mais je n’ai rien dit qui… Oh…
-Ça y est, ça te reviens ? Cette histoire de relation, tu ferais mieux de la garder pour toi.
-Mais, pourtant c’est vrai…
-Vrai ou pas, ne reviens plus jamais sur ce sujet. Et cela de toute ta vie. Parce que sinon, ce sera probablement la dernière chose que tu feras de toute ta vie.
-Mais… vous n’êtes vraiment pas… ?
-Vraiment pas quoi ?
-Ben… intéressé ?

Thrain failli se frapper le front tant cet homme était bête. Il lui disait de ne plus en parler, et ce fou suicidaire relançait aussitôt le sujet. Bon sans doute trop doucement pour que Titania l’entende mais quand même. Il avait été raté à la conception pour être aussi con ou bien ?

-Tu sais que tu joues avec ta vie là ?
-Vu ce que je viens de me prendre, vous pouvez au moins répondre à la question je crois.

Là, Thrain était soufflé. Le bandit était peut être sacrément con, mais on ne pouvait pas lui retirer le fait qu’il était sacrément culotté.

-Je ne dois rien à mes proies.
-Et bien moi, à votre place, je n’hésiterais pas et je foncerais. C’est une vrai bom…

Thrain décida brusquement que cet homme parlait trop. Titania avait bien raison. Sans éprouver le moindre remord il mit un énorme coup de boule à cet abrutis qui l’assomma proprement.  Puis il le porta jusqu’à son frère et le lui confia.

-Ecoute, je veux vraiment vous ramener vivant à Kaélène. Mais ce con semble avoir envie de crever avant. Donc, oui, je viens de l’assommer. Je suis désolé tu vas devoir le porter parce qu’on doit se mettre en route et que je le porterais pas. Oh et un conseil pour la route. Voila une dague. S’il se réveille, assomme ton frère. Pour sa sécurité, il ne devrait pas risquer de contrarié Titania une seule fois de plus. Et j’imagine que j’ai pas besoin de te faire un dessin de ce qu’il t’arrivera si tu tentes quoi que ce soit ?

Le bandit qui avait chargé son frère sur ses épaules et venait de ranger la dague dans son pantalon secoua vigoureusement la tête de droite à gauche sans desceller les lèvres.  

-Bien. Je vois que t’as compris. Alors allons-y maintenant. Toi et ton fardeau, vous passez devant. On vous vous suit.

Très volontaire, le bandit partis d’un bon pas sans se retourner. Toute fatigue oublié, il était entièrement concentré sur le fait d’avancer et de ne pas laisser tomber son frère jumeau.

Thrain le regarda partir puis emboita le pas à Daora pour rester à son niveau. Dans un premier temps le voyage commença silencieusement. Daora parce qu’elle devait se calmer, et Thrain parce qu’il repensait au dernier mot du gars qui était maintenant inconscient. Une relation entre Daora et lui ?

L’idée le perturbait. Il ne la connaissait que depuis la veille ! Sans compter qu’il ne s’était jamais demandé ce que pouvait bien être la femme parfaite pour lui. Probablement pas une humaine en raison de la différence trop importante de longévité… Et plus il y pensait plus il se disait que Daora n’était vraiment pas mal du tout.

Mais bien vite il se laissa distraire, et abandonna cette réflexion. « Plus tard, on verra bien » pensa-t-il. 
 
Finalement, la conversion naquit sur l’initiative de Thrain qui n’aimait pas voyagé en silence quand il avait l’opportunité de parler avec quelqu’un. Et c’est donc un bien meilleur voyage que la veille qui se dessina. Daora et Thrain parlait de tout et de rien, le bandit marchait devant déterminé à ne pas se laisser rattraper pour ne pas les ralentir et plus que tout : l’inconscient ne se réveilla pas avant leur arrivé à Kaélène.

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé,

 

---------------

 

 
MessageSujet: Re: La concurrence et ses problèmes (PV Daora]              
.................................................................................................................................................................................................................................


Revenir en haut Aller en bas
 

La concurrence et ses problèmes (PV Daora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Renverser le gouv haitien n'est pas une solution aux problèmes d'Haiti !
» Comment résoudre des problèmes
» Les problèmes n’arrivent jamais seuls [PV Ma maitresse N°1]
» L'alcool n'arrange pas les problèmes mais tu sais l'eau non plus! - BACHA
» GIFI un amour de caniche toy femelle de 10 ans (34)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lost Heaven ::  :: Les mines et labyrinthe :: Les mines-