Bienvenue sur Lost Heaven


Les Terres Suspendues vous accueillent ...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Ce serait folie par les temps qui courent [PV ; Phoebe, Anna-Lysa & Lynn Eleskan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
 
Messages : 94
Date d'inscription : 12/04/2011

---------------

Voir le profil de l'utilisateur http://lost-heaven.forumpersos.com
 

 

Carnet de Voyage
Race: Anges
Classe: Barde
En général: ~ Reine d'Equalza et Chef des Guides ~
MessageSujet: Ce serait folie par les temps qui courent [PV ; Phoebe, Anna-Lysa & Lynn Eleskan]   Dim 28 Juil - 16:02           
.................................................................................................................................................................................................................................



      - Vous ne contez tout de même pas sortir avec ce temps, Votre Majesté ?


    La pluie tombait, épaisse, les gouttes léchaient alègrement les vitres et y laissaient leur trace pâle. Le sol était déjà humide, le temps était au beau-fixe depuis plusieurs jours maintenant. En plus des trombes d'eau qui noyaient Equalza, la foudre s'abattait régulièrement, avait déjà pris plusieurs champs pour victimes. Qui se serait risqué dehors par un temps pareil ? Certainement personne. Tous soigneusement enfermés chez eux, les habitants n'avait pas quitté le logis pour la plupart depuis à peu près une semaine. Ce serait une folie de penser le contraire.


      - Votre Majesté ? Votre Majesté ! Ce n'est pas prudent, revenez !


    Les derniers tissus de la robe disparurent derrière la grande porte d'entrée. Elle s'en trouva dehors, le sourire au lèvre. Après plusieurs jours de soleil et de chaleur étouffante, la fraîcheur de la pluie était la bienvenue. Jamais, ô grand jamais elle ne resterait enfermée de nouveau autant de temps. « Il fait trop chaud, Votre Majesté » lui avait dit une de ses suivantes quelques jours plus tôt « vous auriez bien tord de vous risquer à l'extérieur. Vous brûleriez votre peau fine, et vos ailes qui vous sont si précieuses. »
    Tant d'interdictions, elle en riait, bien souvent, lorsqu'il n'y avait personne pour l'entendre, ni pour le lui reprocher. Et un temps de pluie était idéal pour ça. Personne dehors à part la reine d'Equalza, elle se mit donc à rire, et à tourner sur elle même, sous cette pluie battante qui plaquait ses cheveux sur son visages, et trempait tout son corps de pluie, de son visage jusqu'au bas de sa robe. Mais même noyée sous milles gouttes d'eau, elle était heureuse, et personne ne pourrait lui enlever son sourire. A part peut-être l'ombre qui travers une rue perpendiculaire, sa cape au revers rouge flottant dans sa course. Si elle ne pouvait en être sûre, cette vision lui rappelait un vieux souvenir qui n'avait pas refait surface depuis. Et elle n'avait pas à s'en plaindre.


    Lynn se prit à une légère filature, ses pas claquant dans les petites étendues d'eau formées sur le sol. Elle n'avait toujours pas perdu l'homme de vue. Une grande silhouette, taillé comme un noble monsieur, de haute stature, au costume noir, élégant mais … au revers de cette longue cape elle tressaillit. Elle ne s'était pas trompé. A pas de loup, elle suivait toujours la silhouette.

    Elle gardait un œil sur l'homme, tout en faisant le tour des rues du regard, afin de s'assurer que tout le monde était bien soigneusement enfermé dans les habitations. Tant et si bien qu'elle perdit vite le principal sujet de vue, alors qui tournait à l'angle d'un carrefour, et qu'il fut impossible par la suite de remettre la main dessus.
    Que le comte se mêle des affaires du château n'augurait rien de bon. Pourquoi sinon serait-il là ? Il affectionnait tout chambouler sur son passage et surtout réveiller les vieux souvenirs de la reine, surtout ceux concernant une vieille amie. Soit, elle ne l'avait pas vu depuis longtemps, s’inquiétait à son sujet, mais elle n'avait pas envisagé qu'il lui soit arrivé quelque chose de grave … Pourtant, l'apparition soudain du comte avait légèrement retourné son opinion sur la chose, du fait, elle décida qu'elle irait rendre visite à Faline aussitôt que possible.



      * Pas ce soir, en tout cas ...*


    Elle ne vit pas la pluie se dissiper peu à peu, et ne remarqua même pas qu'elle pouvait désormais marcher dans les allées d'Ilistil sans se tremper.
    En réalité, ses pensées était occupées par tout autre chose que le temps. Faline. La jeune fée avait-elle des ennuis ? Depuis plusieurs jours que Lynn lui faisait porter maints et maints courriers, elle ne recevait plus de réponses, et cela avait le don de l'inquiéter, car, maintenant qu'elle y pensait, l'apparition du comte, s'ajoutant au fait qu'elle avait perdu Faline de vue était à eux seuls des sujets pour qu'elle s'en fasse. Mais ce soir, elle devait retrouver quelqu'un.


    Plus tôt dans la journée, elle avait reçu un courrier d'un jeune homme, inconnu de ce qu'elle se rappelle, qui lui demandait une rencontre, et, bien sûr, puisque la reine n'était pas du genre à refuser des simplicités, elle s'en était allé. Tout le monde montrait à son égard un profond respect, d'autant plus qu'elle faisait preuve d'une extrême gentillesse, mais la façon dont la lettre avait été rédigée avait, il fallait l'avouer, piqué sa curiosité.
    Quelques formules y traînaient, entre plusieurs propos, et, le principal, une demande de rencontre. Quoi qu'elle ne connaisse pas la motivation du jeune homme, elle en était certaine, il n'y avait rien à craindre, et, de toutes façon, elle pouvait parfois faire preuve de tant de volonté que même les plus valeureuses de ses suivantes se seraient heurtées à un mur impassible. De toutes façons, elle avait décidé de céder à cette demande.


    Peu importait les affaires du royaume pour l'instant, il ne s'agissait dans l'instant que de broutilles qu'elle pourrait très bien régler plus tard, sans que cela ne fasse de mal à personne. Sinon, elle y aurait mit plus de cœur.

    Seule, à deux rues de sa destination, elle se rendit compte, enfin, que le temps avait changé. Cette constatation lui tira un sourire. Même si elle aimait la pluie, un beau soleil ne lui ferait pas de mal, et, pour l'instant, la température était chaude, sans être trop lourde : idéale.
    Elle continua son chemin, ne vit personne, les rues restaient désertes, aucune âme ne se risquait dans les parages. Ces jours étaient rares à Ilistil, capitale d'ordinaire toujours en effervescence.
    Lynn posa le pied sur les dalles, juste devant l'enseigne que lui avait indiqué la jeune homme dans son écrit. Elle prit une profonde inspiration et poussa la porte.


    Comme partout ailleurs, il y avait dans les tavernes d'Ilistil dans gens fréquentables, et d'autres qui l'étaient moins. Elle releva sa cape sur ses cheveux couleur caramel et la referma sur son corps. Elle n'était, à la vérité, pas du genre à désirer se faire remarquer à grand fracas et courbettes conjuguaient, au contraire de la souveraine de Kerdérèth.
    La jeune femme promena son regard sur l'assemblée, mais ne pouvait pas identifier le jeune homme parmi tant d'autres, attablés ou badauds regardant leurs pieds traîner sur le sol avec une mine déconfite. Pour tout dire, Lynn savait seulement qu'elle recherchait un jeune homme, de part la description du coursier, plutôt haut et brun. Assez commun, en vérité ...


Spoiler:
 

~.~.~.~.~.~.~.~.~.~

Revenir en haut Aller en bas
 

Ce serait folie par les temps qui courent [PV ; Phoebe, Anna-Lysa & Lynn Eleskan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Path of Might Chapitre 4 : Deus Ex Machina [à ne pas lire, ce serait une perte de temps]
» Que fait Mike Ribeiro par les temps qui courent?
» La folie des BAM ! [FINI]
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lost Heaven ::  :: Capitale de la paix :: Ilistil-