Bienvenue sur Lost Heaven


Les Terres Suspendues vous accueillent ...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Emprisonnements et tortures [Alidane et Connor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
 
Messages : 17
Date d'inscription : 30/05/2012

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Anges
Classe: Guerrier
En général:
MessageSujet: Emprisonnements et tortures [Alidane et Connor]   Jeu 13 Déc - 22:02           
.................................................................................................................................................................................................................................

Connor marchait résolument dans un grande rue de Rièza, il était seul et cherchait une taverne mal famée du quartier le plus pauvre de la ville. Il était arrivé seul cinq minutes plus tôt, il avait juste laissé sa monture à l'écurie principale à l'entrée de la ville. Il voulait passer inaperçue mais tout le monde le dévisageait comme si il était un spectre. Connor portait toujours sa capuche et observa le visage d'un groupe de garçon qui ne devaient pas avoir plus de quinze ans, ils l'observaient tous avec des yeux ronds et il s'avança dans leur direction. Le premier se retourna et partit en courant, suivit des ses comparses. Connor haussa les épaules et tourna à gauche, dans une rue plus étroite. Une porte se claqua et les gens baissèrent les yeux devant Connor, il lisait la peur dans les yeux des hommes et des femmes dans la ruelles, un marchand fit semblant de fouiller sous son étal pour éviter de croiser le regard de l'ange.

Il regarda à l'angle de la rue et vit un affiche, il ne s'aperçut pas que c'était une affiche au départ, il crut voir son reflet dessiner sur la surface d'une fenêtre mais lorsqu'il s'arrêta il vit clairement une pancarte accrochée à la hauteur des yeux le présentant avec sa capuche, son visage totalement dans l'ombre. Il vit ensuite la prime très généreuse pour la moindre information à son sujet, il regarda à droite puis à gauche et enfin arracha l'affiche qui s'envola lentement vers la chaussée. Il continua sa route, en marchant toujours aussi silencieusement qu'à son ordinaire et il écouta se qui se passait autour de lui. Il était arrivé dans les quartiers les plus pauvres de la villes, les rues étaient assez sombres, même s'il n'était que seize heures et que le soir tombait petit à petit. La température était très basse mais Connor n'en subissait pas la morsure sous ses couches de vêtements et son habitude des températures basses. Il était de plus en plus concentré et chercha des yeux l'enseigne de la taverne qu'il cherchait.

Il n'y cherchait pas de la bière ou un lit mais une femme très spéciale. Il la connaissait de réputation et savait qu'elle excellait dans son art. Elle l'avait contactée il y a deux jour et lui avait dit qu'elle l'aiderait à avancer sur sa voie. Il s'était étonné de cela mais avait répondu et avait fixé un rendez-vous. Il arriva enfin à la taverne et vit du coin de l'oeil une affiche le représentant, elle était tachée de sang ou de vin et légèrement déchirée. Il savait que les hors-la-loi n'était pas inconnu ici et ne s'inquiéta pas de sa sécurité en ses lieux. Il descendit une volée de marches et se trouva devant une porte qu'il poussa pour pénétrer dans le bâtiment.

La lumière était tamisée et il faisait chaud à l'intérieur. Il aperçut tout de suite la table qui l'intéressait et s'avança vers une femme qui avait une combinaison de cuir qui ne laissait paraître que ses mains et son visage. Il s'assit et avant même qu'il pu ouvrir la bouche des bruits de pas claquèrent bruyamment contre le sol de l'étage supérieur. Il s'aventura jusque dans l'escalier et Connor voulut se lever et s'échapper. Cela lui parut clair maintenant, les personnes connaissant l'objet de sa mission étaient ses ennemis. Des gardes sortirent de la cage d'escalier en rangs et voulurent encercler Connor qui était au sol, la jeune femme en combinaison à califourchon sur son torse. Il l'attrapa par la taille pour se libérer mais elle lui emprisonnait solidement les bras, l'empêchant de bouger et de respirer. Il observa la scène et se débattit comme un possédé. Il réussit à se libérer et la femme roula sous une table, il sortit son tomahawk et son épée:

-Allez, je vous attend!

Il plongea en avant et traversa un homme de part en part, il se baissa pour éviter le coup de taille qui sifflait dans son dos et trancha dans le vif, en faisant un simple demi tour avec les bras écartés il trancha trois gorges. Il planta sa lame sous une cotte de maille et l'y laissa, sortant ainsi son poignard qu'il envoya dans la gorge d'un des gardes. Un colosse sortit alors de la cage d'escalier, c'était sûrement le chef de cette petite troupe et il était armé d'un hache et de quelque chose d'assez étrange, un filet entouré de crochets tranchants qui traverseraient des cottes des mailles sans difficultés. Il envoya son arme peu conventionnelles sur Connor qui ne put rouler sur le côté à cause du nombre de garde et fut plaquer au sol suffisamment longtemps pour qu'une immense vague de corps lui plonge dessus comme si il n'était qu'un ballon de rugby. Un des gardes arriva et lui donna un violent coup au visage avec le manche de sa hache puis un second à la tête. Connor voulut se débattre mais la marée humaine le traînait déjà vers la sortit sur le sol gelé d'hiver puis il sombra dans l'inconscience.

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 395
Date d'inscription : 12/04/2011

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Humains
Classe: Mage
En général: ~Chef des Gardiens, reine de Kerdéreth~
MessageSujet: Re: Emprisonnements et tortures [Alidane et Connor]   Dim 16 Déc - 22:41           
.................................................................................................................................................................................................................................

Vous êtes délicieux Laurent. Je crois que nous pourrions en venir à conclure quelque marché vous et moi, rit sa Majesté de ce rire si faux et mondain qui la caractérisait.
Et vous donc Majestée, et vous donc… D’ailleurs moi de même je pense que des arrangements entre nous pourraient nous avantager tous deux.
Il baisa la main baguée du sceau royal avec nonchalance, non sans laisser trainer son regard sur la reine, qui ne faisait rien pour l’en dissuader. La reine, jusqu’alors debout devant son trône, s’y assis avec un sourire. Mais pas n’importe quel sourire, un sourire diabolique, celui duquel elle gratifiait les proies qui tombaient dans ses filets. Laurent n’était pas n’importe qui, il était commandant d’une peuplade de bandits sans foi ni loi qui peuplait les recoins les plus hostiles des montagnes. Quand affaire il y avait à faire, plus bas dans le Continent, qui les intéressât, Laurent et ses hommes descendaient de leurs montagnes, des armes plein la ceinture et des envies de meurtres dans les yeux. Ils faisaient ce qu’ils avaient à faire et repartaient ensuite, non sans semer la mort et le désordre sur leur passage. C’était la première fois qu’Alidane le rencontrait. Il semblait qu’il ait décidé qu’une audience imprévue avec sa Majesté pourrait l’avantager.
Si Alidane avait résisté à l’envie de le voir brûler sur un chaleureux feu de bois, qui aurait montré à ces bandits qui parfois osaient profaner ses terres quel accueil Kerdéreth réservait aux gens de son peuple, c’est qu’elle s’était bien vite rendu compte qu’il était beau comme un diable, ce qui avait eu le don de l’intéresser un tantinet. Son seul défaut physiquement parlant semblait être cette cicatrice qui commençait au niveau du cou et dont la reine devinait qu’elle se poursuivait sur son torse. Souvenir, lui avait-il appris, de sa rencontre avec l’un des héros de la souveraine d’Equalza. Elle s’était donc mis en tête de l’écouter, et se rendit compte, tout compte fait, que peut-être que ses charmes ne seraient pas les seuls à l’intéresser. Son discours , et ses propositions, pourraient visiblement représenter une aide solide dans ses plan machiavéliques.
Elle s’apprêta à lui faire sa réponse, prépara ses mots, et se pencha légèrement bien sûr, histoire de faire en sorte que cet homme n’ait d’autre choix que de dire oui à chacune des propositions qu’elle pourrait formuler. Toutefois, à peine ouvrit-elle la bouche qu’un valet pressé s’introduisait dans la salle du trône. Elle stoppa donc net son geste, se promettant cependant intérieurement de corriger dès que faire se pourrait les malheureuses manières de l’intrus.

Votre Majesté ! … Oh … excusez-moi de vous déranger Votre Majesté…
Le valet s’inclina alors qu’il poursuivait son avancée mais interrompit ses paroles, ce qui eut le don d’agacer la souveraine qui détestait qu’on la dérange, et encore plus, qu’on lui fasse perdre son temps.
Allez-vous continuer valet ou avez-vous perdu votre langue en chemin ?, lui cria-t-elle. Et sache dorénavant que seule sa Majesté accorde son pardon, et que personne ne peut, en son importance amoindrie, lui demander de le faire !
L’homme s’inclina à nouveau pour s’empêcher de réclamer à nouveau des excuses.
Un individu vient d’être conduit aux cachots votre Majesté, un individu dont nous nous sommes aperçut qu’il correspondait à l’une des personnes dont la tête est mise à prix en votre royaume votre Majesté.
Il était rare qu’on retrouve les gens que la reine recherchait en un seul morceau. Le plus souvent c’était leur tête que l’un de ses sujets rendait au palais, et qui venait rouler sur le marbre de la salle d’audience. La reine, sans pardonner toutefois l’impromptu, s’excusa dont auprès de son invité forcé dans les plus brefs délais.

Devant elle les barreaux rouillés et la paille salie des cachots. Au sol, inconscient, un homme en cape blanche maculée de tâches semblait attendre que son sort s’abatte sur sa tête. Alidane le détailla un long moment du regard.

De qui s’agit-il exactement ? Je n’ai pas mémoire de son nom.
Le valet lui tendit l’affiche publique qui faisait valoir la récompense dont la reine avait dû le gratifier en un jour lointain.
Les hommes qui nous l’ont ramené attendent leur dû dans la salle d’apparat réservé à cet effet votre Majesté.
Qu’on me laisse juger du fait qu’ils méritent leur récompense. Si le royaume accordait son dû à chaque personne accomplissant pour lui un service il serait endetté jusqu’au cou.
Le regard de la reine erra encore quelques secondes sur le prisonnier avant de s’en défaire.
Vous avez dit qu’il était désarmé ?
Le valet la regarda sans comprendre, l’ai profondément sot, sans presque bouger. Sa torche à la main, on aurait pu croire que, telle une potiche, il faisait partie de la décoration.
Oui votre Majesté…
Fort bien.
Alidane s’empara des clés du garde posté devant la geôle, et de son épée. Avec toute son impulsivité naturelle, elle ouvrit la cage, et referma derrière elle, avant de glisser le trousseau sous son corset.
Valet, vous pouvez disposer. Je veux cinq gardes à chaque issue une fois votre sortie effectuée. Que tous ceux présents dans le couloir se tiennent loin des conversations.
Le valet salua et s’exécuta. Le garde à deux pas quitta à son tour les parages.
La reine pour sa part évita les flaques d’eau croupie pour ne pas abimer ses précieux escarpins. Elle s’approcha de l’homme à terre et releva la capuche qui avait recouvert son crâne au moment de sa chute sur la paille de la pointe de l’épée. Ensuite, toujours à l’aide de l’arme pour se surtout pas souiller sa royale personne des immondices alentour, elle reversa un sceau d’eau sur son prisonnier.

Alors Monsieur Kenway, quel bon vent vous amène en mon royaume ?

~.~.~.~.~.~.~.~.~.~


Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 17
Date d'inscription : 30/05/2012

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Anges
Classe: Guerrier
En général:
MessageSujet: Re: Emprisonnements et tortures [Alidane et Connor]   Dim 16 Déc - 23:57           
.................................................................................................................................................................................................................................

Connor fut réveiller par la présence d'une personne inconnue dans la geôle, il resta plaqué au sol un instant et écouta comme il n'avait jamais écouté. Puis il entendit un cliquetis d'une porte que l'on verrouille et sû qu'il était seul en présence d'une autre personne et pria pour que ce ne soit pas le bourreau. Il crut que ses craintes étaient fondées quand une lame lui frôla le cou pour relever sa capuche, mais il sentit une lame si fine qu'au homme digne de ce nom aurait le courage de la manié avec crédibilité. Puis une trombe d'eau s'abattit sur son crâne. Il se redressa instantanément et ne feint même pas qu'il était endormi un seconde auparavant. Il se secoua la tête à la manière d'un loup et rabattit sa capuche sur sa tête. Une voie féminine lui demanda pourquoi il se trouvait dans la cité, il ne reconnut pas la personne qui connaissait apparemment son nom, il observa la jeune femme aux cheveux châtains et aux yeux noisettes qui se tenait devant lui. Elle était richement vêtue et il se demanda pourquoi la reine Alidane Dextrae lui rendait visite dans sa nouvelle chambre. Il réfléchit un instant à quoi répondre puis se décida à parler:

-J'écoute, j'apprends, j'observe et je cherche aussi. Mais je ne dirai pas pourquoi je suis ici, à moins d'être en bonne entente avec vous. Mais je peux vous dire une chose, laissez-moi carte blanche et demain je suis de retour en Equalza et personne ne moura dans votre entourage ou votre armée.

Il s'appuya contre le mur humide et sale de la prison et ferma les yeux un instant, il les rouvrit et un léger éclat violet teinté ses pupilles, la vision du Sage, le pouvoir qu'il tenait de son plus ancien ancêtre connu et qu'il avait appris au bout de long moi d'exil et d'étude. Il servait à détecter les amis et les ennemis et de traquer une proie plus simplement. La reine Alidane ne présenté qu'une légère teinte rouge, à peine visible et il pensa qu'en argumentant et en charmant la jeune femme, il pourrait se libérer, sinon il tenterait le tout pour le tout. Mais il éloigna cette idée de son esprit, elle était innocente et il refusa de tuer des innocents par pure vengeance. Condor se força à réfléchir et à garder le silence, mais cela n'aboutissait à rien, il tourna la tête vers le couloir, de nombreuses torches rougeoyantes se deplaçait le long des geôles, les gardes comme il s'en doutait. Il cligna des yeux plusieurs fois pour faire disparaître l'effet de clairvoyance qu'il avait sur l'esprit d'un être vivant que procurerait la vision du Sage et tourna comme un lion en cage, ce qu'il était en quelque sorte. Il commença à observer la lame qu'Alidane avait en main:

-Je suis peut être votre prisonnier mais nous pouvons nous respecter, posez cette arme, votre travaille est de gouverner, pas d'executer les prisonniers. Je n'ai rien contre vous, mais seulement contre ceux qui me barre la route et qui protègent mes ennemis. Méditez sur cette phrase et si vous me libérez, je vous garantie de sortir de votre vie et que demain je ne serai plus qu'un souvenir.

Connor attendit sa réponse en s'appuyant de nouveau contre le mur opposé à la porte, il découvrit un peu son visage à la lumière d'une lanterne pour laisser voir les traces d'ématomes sur son visage.

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 395
Date d'inscription : 12/04/2011

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Humains
Classe: Mage
En général: ~Chef des Gardiens, reine de Kerdéreth~
MessageSujet: Re: Emprisonnements et tortures [Alidane et Connor]   Jeu 20 Déc - 17:12           
.................................................................................................................................................................................................................................

[Hrp : et voilà RP fini entre deux révisions. Désolée c’est un peu court, mais peut-être que je pourrai te donner une dernière réponse avant que tu t’en aille]
Le prisonnier ne lui répondit pas mais, au lieu de cela, sembla trouver de convenance de lui donner des conseils, voire des ordres du point de vue de la reine. Chose qu'elle n’apprécia pas du tout. Elle fit quelques pas dans la pièce après que l'homme ait fini de parler, se refusant à céder à une colère qui pourrait ne pas être sans conséquence. Cet homme ne semblait pas se rendre compte que sa tête valait beaucoup, et elle-même tentait tant bien que mal de se rappeler pourquoi un jour elle avait accepté de faire peser ce prix sur lui. Car comme les autres mises en prix en son paix, elle l'avait acceptée et signée. Toutefois ce devait être il y a longtemps, pour qu’elle ne s’en souvienne pas ou très peu aujourd’hui. Réflexion, réflexion… Elle se tourna vers l’homme dans un mouvement de robe élégant. Il semblait qu’elle avait trouvé quelque-chose. Encore quelques instants, et elle se rapprocha.
En mon royaume Monsieur Kenway, celui dont la tête est mise prix n’a pas le droit de négocier. Je ne compte pas vous libérer de sitôt. Mais dîtes-moi plutôt pourquoi un homme de grande influence m’a un jour demandé de mettre un prix sur votre tête ? Quelque-chose me dit que vous ne devriez pas être sans savoir le pourquoi de cette histoire. Et je suis de nature curieuse, ce pourquoi je voudrais obtenir votre point de vue sur la question.
D’aussi loin qu’Alidane s’en souvienne à présent, elle n’avait encore jamais vu l’homme qui était venu la trouver pour la mise à prix avant ce lointain jour. Elle avait toutefois appris qu’il était à la tête d’un groupe puissant, et Connor Kenway, était son ennemi. Tous deux avaient des buts opposés et il semblait que les dissensions entre leurs deux groupes n’en soient pas restées qu’à la parole. Maintes fois, ils s’étaient vus opposés en combat. « De très nombreux membres de votre royaume me connaisse sans le savoir », avait-il dit. « Et beaucoup d’entre eux sont de mes partisans. » Après enquête, elle avait compris qu’il disait vrai, ce pourquoi elle lui avait accordé la mise à prix. Les gens qu’elle avait interrogés cependant, l’avaient laissée dans le flou quant aux agissements des deux groupes adverses. « Les Wolf sont de votre côté me semblait-il », lui avait-on appris un jour. « Je n’ai signé aucun traité avec eux », avait-elle répondu. Son informateur lui avait alors confié que d’après une rumeur (très peu sûre semblait-il mais qui avait le mérite d’exister) celui contre lequel se battait les Wolf avait des intérêts plus proche peut-être d’Equalza que de Kerdéreth. Si l’autre homme se battait contre lui, en avait déduit la souveraine, c’était donc qu’il devait agir dans l’intérêt de Kerdéreth.
Ce jour était si loin toutefois, ou si vague, selon le point de vue, dans la tête d’Alidane, qu’elle avait très envie d’entendre la confirmation de cette histoire par le premier concerné. D’autant plus que, jusqu’à aujourd’hui, elle n’avait plus entendu parler de ces histoires de groupes. Ce pourquoi peut-être elle les avait oubliées.

Ceci était un premier point, la reine regardait intensément son prisonnier, toujours pointé du bout de l’épée, sans pour autant que celui-ci perde son calme. Cela ne l’étonna pas, avec ce qu’elle savait (et le contenu de ses informations s’avérait maigre) sur lui. D’autre part, ses intentions ne lui apparaissaient pas belliqueuses, bien qu’il l’ait menacée ouvertement dans le cas où elle ne le libérerait pas. Ceci restant à prouver, elle gardait une certaine distance entre eux.
Elle avait déjà mis une première fois les points sur les i en soulignant le fait que Connor n’avait pas beaucoup de droit en ce lieu. Toutefois, puisqu’il semblait ancré dans ses convictions, et qu’elle ne s’imaginait pas passer le reste de la discussion à subir des recommandations elle décida de le faire une deuxième fois, après avoir gardé le silence à peine quelques secondes.

Et que les choses soient bien claires entre nous Monsieur Kenway, c’est vous qui devez écouter ici si vous ne voulez pas subir de mauvais traitements. Et j’exécute mes prisonniers si je le veux, c’est-à-dire s’ils ne se montrent pas coopératifs. Vous ne pourrez pas dire que je ne vous ai pas prévenu. Pour ma part, je ne pense pas avoir à craindre le fait que vous sortiez ou non de ma vie d’une part, parce que ce royaume est mon royaume et que j’y suis intouchable, et secondement de celle de mes proches car malheureusement pour vous je m’arrange de telle sorte qu’il n’y ait personne dans mon entourage proche, et donc personne sur qui quelqu’un comme vous pourrez faire pression. Alors répondez simplement à ma question. Ca ne devrait pas être très compliqué pour vous, vous qui savez formuler de si jolies phrases.
Alidane avait toujours été froissée qu’on lui dicte son comportement. Son ironie l’apprenait aujourd’hui à son prisonnier, bien malgré lui.

~.~.~.~.~.~.~.~.~.~




Dernière édition par Alidane Dextrae le Mar 22 Jan - 10:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 17
Date d'inscription : 30/05/2012

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Anges
Classe: Guerrier
En général:
MessageSujet: Re: Emprisonnements et tortures [Alidane et Connor]   Jeu 20 Déc - 18:54           
.................................................................................................................................................................................................................................

La requête de liberté de Connor fut rejeté et il su que la renouveler serait inutile, il décida d''être diplomate et bien choisir ses mots. Il ne devait pas trop se mettre la reine à dos. Donc un homme avait demandé à la reine de mettre la tête de l'ange à prix. Il ignorait quel membre de la famille Wolf ou si un de leurs partisans avaient commandité cette arrestation mais il n'était sûrement plus de ce monde étant donné que les trois quart avaient étaient décimés par Connor lui-même. Il inspira l'air glacé de la geôle et commença son récit:

-Cette personne qui vous a demandé de mettre ma tête à un prix si cher c'est tout simplement parce que les wolv ou wolf, leur nom à évolué au cours des siècles, ont envie de voir ma tête sur une pique dans leur antre souterraine qui se trouvent a quelques kilomètres d'ici. Ils veulent me voir mort car je veux les arrêter également, ils disent vouloir guider les hommes mais ils contrôlent votre royaume plus que vous le pensez, madame. Si je vous parle de Regulus Austurius, il vivait ici et côtoyait les wolvs, Aragmir Estan, un marchand très fortuné, vivant également ici et côtoyant également les wolvs et j'ai encore plusieurs exemples à vous fournir.

Connor se frotta les mains pour se réchauffer et continua de marcher de long en large dans la cellule:

-Tout ces gens que vous avez connus vous contrôlez vous et votre royaume, je n'ai pas encore démasqué tout les partisans de ce groupe et j'ignore si ils contrôlent les autres villes de votre royaume ou du mien mais je sais que si je ne les arrête pas, ils vont s'emparer du monde. Ils vous convaincront du contraire et diront qu'ils aident le monde du mieux qu'ils peuvent mais croyez moi sur parole, ils ne servent que leurs intérêts et rien d'autre! Maintenant je vous en conjurent, libérez-moi. Ils détiennent actuellement deux personnes pour faire pression sur moi et je ne souhaite que les sauver, voilà ce que je fais ici. Ils ont kidnappé mon fils et sa mère, juste parce que se sont des personnes qui me sont chères ils les retiennent et les emprisonnent contre leur gré, laisseriez vous mourir un enfant qui n'a pas plus de dix ans? Comme vous laisseriez mourir votre ville d'une épidémie ou d'une famine?

Connor fit une pause pour que ses paroles pénètrent au plus profonds de la reine de Rièza et il se plaça juste devant elle, immobile, le garde passa devant la cellule et fit demi-tour. Connor se dit que si elle refusait il devrait employer la manière forte, il regretterait cela mais il ne croupirait pas en prison comme un criminel.

[HRP: C'est pas trop court, j'étais pressé aussi donc j'ai pas écrit grand chose, c'est un post spécial discussion Wink ]

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 395
Date d'inscription : 12/04/2011

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Humains
Classe: Mage
En général: ~Chef des Gardiens, reine de Kerdéreth~
MessageSujet: Re: Emprisonnements et tortures [Alidane et Connor]   Mar 22 Jan - 10:57           
.................................................................................................................................................................................................................................

Alidane Dextrae, par principe, ne trouvait par principe aucun atout à ses ennemis. A Lynn Eleskan pour ne citer qu’elle, elle ne reconnaissait qu’une piètre tentative de règne, et un manque flagrant d’autorité. Parfois, c’était à ses alliés qu’elle ne trouvait plus que des défauts. Elle les faisait alors décapiter en place publique. Toutefois devant Connor, si elle ne pouvait rejetait le fait qu’il lui semble trop sensible et attaché à ce qu’il avait : son peuple qu’elle ne connaissait pas et sa famille, chose qui ne pouvait être, comme il allait le découvrir avec la prise d’otage de son fils et de la mère de celui-ci, qu’encombrant et vain, elle lui trouvait une détermination certaine.
* Pour rien au monde cet homme ne dérogerait à ses principes, reste à découvrir quels sont-ils… *
Mieux encore, les paroles de Connor avaient pour la reine, à ce qu’elle en découvrait, une valeur quasi inattendue. Il venait de lui citer le nom de certaines personnes qui entouraient son règne, et pas des moins influentes. De ces personnes qui à coup sûr avec un peu d’aide, profiteraient d’un moment de faiblesse de sa part pour faire basculer son royaume et en prendre le pouvoir. Et ces personnes étaient les ennemis de Connor Kenway.
* Les ennemis de mes ennemis sont mes amis. *
Comme cela c’était déjà montré par le passé, elle s’attachait toujours à ce que les gens influents en son royaume soient, ou bien membres de ses adorateurs fous à lier qui prononçaient son nom avec une admiration grandiose et étaient à prêts à faire tout ce qu’elle demanderait, ou bien des incapables, des imbéciles, qu’elle gardait à sa botte par quelques flatteries, et qu’elle pourrait évincer facilement. De ces deux groupes, les gens dont parlait Connor ne faisait pas partie. Avec quelques rares autres, ils faisaient partis des « inquiétants ». Ceux qui elle en était sûre menaçaient son règne.
Et si brusquement elle avait eu le pouvoir de les évincer ? Oui mais… une mise prix est une mise à prix, elle ne pouvait faire libérer Connor, sa tête valait trop gros, et elle ne pouvait savoir vraiment ce que mijotait cet homme. Trop de questions pour le laisser dans la nature sans surveillance. Par réflexe en songeant à cela elle jeta un œil vers le couloir qu’elle avait fait vider de sa garde personnelle. Peut-être pas une si bonne idée, elle en avait conscience. Il fallait qu’elle trouve maintenant le moyen de mettre Connor dans sa poche, de s’assurer qu’elle courrait pas de risque, et comprendre quels buts l’animaient.
Cependant contre toute attente, il s’était rapproché. En parlant de sa famille, elle avait noté un soupçon de peine, de la crainte pour leur, sort la faiblesse. Emotivité ? Dangerosité ? En tout cas il était soudain plus proche, à une arme portée bras tendus par la reine. Elle s’en saisit à deux mains et le fixa droit dans les yeux.

Reculez-vous Monsieur Kenway, ou considérez que cela mettra un terme à nos échanges.
Pas une seconde elle ne relâcherait son attention tant qu’elle ne saurait comment rendre cette situation sûre et avantageuse. Elle ne se sentait pas réellement en danger, mais Connor était trop sûr et déterminé, au contraire de tous ses autres prisonniers, pour qu’elle n’en tienne pas compte.
Dans tous les cas, il avait sagement répondu à sa question, et ce même en lui fournissant des renseignements que même ses meilleurs informateurs avaient omis. Elle ne pouvait faire fit de ce geste si elle voulait en savoir plus encore.

Décririez-vous les Wolf comme un groupuscule isolé ou une organisation structurée avec codes et chef ? Vous dîtes qu’ils sont aux mains d’une partie de mon royaume, quels sont leur objectif précis vis-à-vis du pouvoir ? Et quelle est leur influence sur le Continent ? Je veux tout savoir. Si vous m’apporter des données suffisamment intéressante, vous pourrez alors prendre notre discussion comme un début de coopération.
Pour appuyer ses dires, elle abaissa sa lame, sans toutefois quitter des yeux le prisonnier en face d’elle. Avant de le laisser parler et lui apporter sa réponse, elle devait toutefois mettre une chose au clair.
Ah et Monsieur Kenway, entre nous, vous semblez posséder de nombreux ennemis, je serais de vous je ferais attention à ne pas laisser à portée de main de ces derniers de quoi vous mettre en péril. Ceci n’est qu’un conseil bien sûr. Mais voyez comme vous avez été fait prisonnier, si vous aviez fait attention à votre entourage, vous n’en seriez pas là. En général lorsqu’on est déjà une cible, on évite en plus d’être une cible facile à atteindre. On ne peut pas contrôler, et s’affaiblir en même temps, soyez-en sûr.

~.~.~.~.~.~.~.~.~.~


Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 17
Date d'inscription : 30/05/2012

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Anges
Classe: Guerrier
En général:
MessageSujet: Re: Emprisonnements et tortures [Alidane et Connor]   Sam 26 Jan - 19:27           
.................................................................................................................................................................................................................................

[Je suis sur tél donc je peux pas mettre de couleur]

Connor observa la lame pointée vers sa gorge. Il regarda ensuite le bras qui maniait l'arme, il pourrait facilement le bloquer et mettre sa main devant la bouche de la reine. Il allait passer à l'acte, mais que faire après... Il improviserai. La reine demanda de parler des Wolf et proposa une entente. Connor se ravisa et réfléchis un instant. Autant gagner un allié que de subir la peine de mort dans un mois:

-Les Wolf sont une ancienne famille qui s'est transformée en armée secrète caché partout dans le continent. Ils sont basés dans votre royaume, dans une immense caverne souterraine, ils contrôlent beaucoup de monde et veulent obtenir le pouvoir par tout les moyens. Ils obéissent à des lois et ont une hiérarc hie basée autour de la famille des wolv. Je n'en connaît pas plus, mis à part qu'ils sont ébranlé depuis plusieurs années, je leur ai rendu visite une ou deux fois et j'ai créé la confusion dans leur rang.

Connor entendit un bruit métallique comme une épée qui heurte le sol. Des bruit de pas dans les escaliers et il s'approcha des barreaux de la geôle. Un homme vêtu de noir approcha et regarda dans chaque cage de la prison. Il était petit et tenait un couteau que Connor avait déjà vu. Mr Ross s'avança devant l'ange et la reine. Il arma son arme et lorsqu'il aperçut la reine il se ravisa et s'inclina et disant un "Madame" d'un ton respectueux. Il regarda Connor et dû comprendre que je négociais avec la reine. Il fronça les sourcils et dis d'un ton sévère:

-Il veut vous abuser madame! Ne l'ecoutez pas où moi et mon Mr Black quittons cette ville.

Il se retourna et partit. Connor haussa les épaules et retourna s'appuyer contre le mur de la prison.

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 395
Date d'inscription : 12/04/2011

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Humains
Classe: Mage
En général: ~Chef des Gardiens, reine de Kerdéreth~
MessageSujet: Re: Emprisonnements et tortures [Alidane et Connor]   Dim 10 Mar - 21:29           
.................................................................................................................................................................................................................................

Alidane Dextrae ne comprenait toujours pas comment un prisonnier si recherché pouvait être si calme. Il répondit à sa question sans faire d’histoire et lui apporta les précisions tant attendues : d’abord, il œuvrait de manière efficace contre les Wolv, ensuite, ceux-ci étaient très structurés, le genre même d’organisation qu’elle n’aimait pas du tout trouver au sein même de son territoire. Toutefois, elle ne s’attendait absolument à ce que ce groupe prenne soudain, dans le discours de Connor une telle ampleur. Elle n’avait aucun exemple comparable duquel elle aurait pu se servir pour réagir. Plus que jamais, elle allait devoir calculer, calculer pour émettre la stratégie la plus fiable possible.
Elle n’eut cependant pas vraiment le temps de s’attarder. Il y eut un bruit de métal qui la fit sursauter. Elle saisit immédiatement son épée dans une position prête au combat et attendit que quelque-chose se produise. La lueur caractéristique de la flamme d’une torche qui devait accompagner quelqu’un dans les sous-sols apparut. Un homme plutôt petit capta l’attention de la reine lorsqu’il entra dans son champ de vision. Il était armé, et fouillait les geôles du regard. Connor semblait également l’avoir remarqué, et s’était précipité du côté des barreaux. L’homme ne mit pas longtemps à les apercevoir, et la souveraine était alors prête à répondre à une attaque. Seulement, rien ne se produisit tel qu’elle le prévoyait. Elle reconnut l’homme pour l’avoir déjà vu, il lui semblait être quelqu’un d’influent. Elle le détailla sans pouvoir remettre un nom sur son visage éclairé de droite par les flammes, l’autre partie presque noyée dans la pénombre. Il échappait, depuis son emplacement, à la lumière des torches fixes à l’intérieur des cellules.
Son annonce laissa Alidane perplexe. Pourtant, elle avait bien réagi lorsqu’il l’avait appelé « Madame » :

Mademoiselle, corrigea-t-elle.
Elle ne remarquait pas toujours ces erreurs de langage, mais lorsque cela arrivait, elle restait, comme à ce moment, muette et amère. L’homme disparut sans rien ajouter.

Après un temps, la reine s’avança vers la porte, et commanda au prisonnier de s’éloigner des barreaux. Elle sortit prestement et referma derrière elle, glissant le long du couloir sans faire de bruit. Elle quitta les geôles, et trouva son intendant dans la salle du trône, en train de parler à deux hommes auxquels elle ne prêta aucune attention.

Avez-vous vu un homme sortir des sous-sols à l’instant ?
Bien entendu, il lui fit comprendre qu’il n’avait rien vu, ce qui excédât la reine. Elle tenta de trouver la solution à ses problèmes dans l’instant. A ses côtés, les deux hommes s’écartaient respectueusement ou par peur. Ils bavardaient d’une voix basse qui perçait le silence du fait de l’acoustique des lieux. La noirceur de la pièce et le visage de son intendant, incompréhensif, ne l’aidaient pas dans ses recherches.
J’aimerais que vous fassiez espionner M. Black. Je suppose que vous avez mémoire de son nom. Il fait partie de ces hommes à Riéza qui vont et viennent mais ont toujours autant de gens derrière eux. De ces hommes qui me servent bien, peut-être même trop, et trop mystérieusement en tout cas. Mettez tous les moyens de discrétion à notre service pour cela. Je souhaite en apprendre plus sur une organisation, les Wolv. Cela vous dit quelque-chose ?
Indécis devant les décisions qui venaient d’être prises tant elle s’avéraient dures à mettre en place, l’intendant ne put que faire non de la tête.
Eh bien trouvez, cingla la reine.
Et sur ce, elle repartit vers les prisons. Etrangement, elle doutait que Connor ait tenté de s’échapper. Il devait avoir senti qu’il avait une chance non négligeable de négocier à son avantage. Elle regagna la cellule rapidement, guidée par sa torche. Elle pénétra de nouveau à l’intérieur et commença d’emblée :

Puis-je vous accorder une certaine confiance ?
Sans attendre la réponse, elle poursuivit :
Admettons que je dispose d’un marché intéressant à vous soumettre. Je vous crois, et en échange, vous m’aidez. Je vous veux comme informateur. A long terme, j’espère avoir la tête du chef des Wolv. C’est la sienne contre la vôtre, à vous de décider.
S’il acceptait, elle pourrait confronter ses informations avec celles de ses propres informateurs. S’il rentrait dans ses rangs, alors il serait certainement l’une de ses aides(involontaire) les plus précieuses dans sa conquête de pouvoir.

~.~.~.~.~.~.~.~.~.~


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé,

 

---------------

 

 
MessageSujet: Re: Emprisonnements et tortures [Alidane et Connor]              
.................................................................................................................................................................................................................................


Revenir en haut Aller en bas
 

Emprisonnements et tortures [Alidane et Connor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Salle des tortures
» NUL - à votre service pour meurtres, tortures et autres amusements sadiques
» Tortures et révélation [Nightmar]
» Les Tortures Ninjas
» Connor Rankin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lost Heaven ::  :: Les Cités du désert :: Rièza-