Bienvenue sur Lost Heaven


Les Terres Suspendues vous accueillent ...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Connor Kenway, tout simplement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
 
Messages : 17
Date d'inscription : 30/05/2012

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Anges
Classe: Guerrier
En général:
MessageSujet: Connor Kenway, tout simplement.   Mer 30 Mai - 14:54           
.................................................................................................................................................................................................................................

Connor Kenway

(mon histoire est dans un autre message car mon message dépasse les limites autorisée)


Nom(s) : Kenway

Prénom(s) : Connor et mon second prénom est Ratohnhakéton, le prénom d'un de mes ancêtre.

Âge : J'ai 45 ans

Date et lieu de naissance : Je suis né le 4 janvier à Ilistil

Race : Je suis un ange

Classe : Je suis un guerrier, tu t'en doutait ?

Métier : Je suis un noble.

Lieu de résidence : (Le logement principal de votre personnage.) Je vis dans un manoir d'Ilistil.

Lieu de présence actuel : Je suis chez moi, et vous ?



~ Description de votre personnage* : ~


Description physique : (5 lignes minimum) Je suis un homme, mon âge est de 54 ans, mais je ne fait pas si vieux, je suis de taille moyenne, j'ai des cheveux qui m'arrivent aux épaules, d'une couleurs châtains, des yeux bleu comme le ciel ensoleillé un jour d'hiver. J'ai une carrure assez fine, donc, ni trop maigre, mais pas trop épaisse, mais forte, ce qui fait de moi un adversaire redoutable et plein de... ressources. J'ai un nez aquilin, une peau hâlée, des pommettes hautes et des muscles bien dessinés.

Je m'habille de manière compliqué, mais c'est assez léger en fin de compte, je porte d'abord une chemise blanche, une première cape bleu assez foncé longue et je porte par-dessus une autre cape blanche cette fois à manche courte, ce qui laisse dépasser légèrement ma première cape de quelques centimètres. Pour pas que ma première cape m'empêche de ma déplacer, elle est cousue dans la seconde. J'ai un pantalon de toile bleue de la même couleur qu'une de mes deux capes, Par dessus j'ai cousu des pièces de cuirs marrons pour pas qu'il se déchire. Et sous tout ces vêtement je porte une seconde peau faite en diamant, elle me protège de toute attaque, je ne la porte pas tout le temps parce que ce n'est pas très confortable, mais c'est utile, ainsi, une capuche blanche et enfin, un long collier orné d'un gros croc de loup. C'est compliqué, je sais, mais c'est très élégant !


Description mentale : (5 lignes minimum) Je suis quelqu'un d'assez agréable à vivre, mais, j'ai une seule chose qui rentre dans mes critères, il faut être honnête pour ne pas être mon ennemi. Cette règle est ne doit pas être transgresser. Je suis qui a du cœur et qui est clément avec les gens en général, je laisse toujours une porte de sortie à ceux qui ont fait des erreurs par le passé. Je suis quelqu'un qui est en général assez réfléchi. J'ai deux facettes, comme le côté pile et face d'une pièce. Je suis parfois quelqu'un de charismatique, amusant, gentil, poli, et tout ce que vous voulez. Mais parfois je suis dans une mauvaise passe et je deviens, intraitable, sévère, rude et parfois même violent, mais rarement à cette extrémité avec les gens que je connais.



~ Ce qui accompagne votre personnage : ~


Armes : (Pas tout un arsenal) Je m'équipe d'un arc elfique avec deux lames à chaque extrémité, sous mes capes, une épée faite elle aussi de diamant, sa garde est composée d'une paire d'ailes en diamant, son manche étant le torse de l'ange et le pommeau un gros saphir, j'ai deux poignards qui sont les répliques exacts de mon épée mais en taille plus réduite. Et en enfin, ma dernière arme, le tomahawk à deux faces, une face normale arrondie et une moins longue et en pointe, cette arme étant toujours fait avec mon matériau de prédilection, le diamant.

Animaux familiers : (Dans la limite du raisonnable) Je n'ai qu'un seul compagnon, un grand aigle royal, au plumage brun et à tête blanche, et aux deux yeux jaunes. Il qui se nomme Altaïr.

Personne : (Vous pouvez créer une personne qui suivra votre personnage dans ces aventures, et que vous jouerez en même temps que celui-ci dans vos Rps) Je suis seul.

~ Précisions sur votre personnage : ~


Capacités personnelles : Je n'ai qu'une capacité, au fil du temps, j'ai développé un sixième sens, je l'ai nommé « La vision du Sage », je peux changer ma vision, je peux alors voir discerner mes ennemis de mes alliés et ce qui est neutre selon la couleur des choses, savoir où s'est dirigé une personne en regardant simplement le sol ou encore voir avec une précision accrue, voir les imperfections d'un objet où de voir plus loin et avec plus de clairvoyance que les autres.

Informations personnelles : (Une manie, ou généalogie particulière par exemple) Je sort souvent mon tomahawk pour l'aiguiser ou simplement travailler mes réflexes en l'envoyant en l'air et en le rattrapant.

~ Partie HRP* : ~


Votre découverte du forum : (Si vous avez déjà un ou plusieurs personnages sur le forum, veuillez s'il vous plaît le préciser, et mettre l'intégralité des noms de vos comptes, en disant que vous étiez déjà présent sur ce forum. Les Doubles Comptes ne sont pas interdits, mais il faut les signaler ici, ou auprès d'un administrateur afin qu'il le précise à la suite de votre fiche.) Et bien je suis le DC de quelqu'un... je veux vous en dire plus, alors je vais le faire ! Je suis le DC d'Aegnor, vous savez ? Celui qu'on aime pas ! Smile
Votre expérience dans le RP : (Cette question est la pour information et pour vous aider, votre validation n'en dépendra pas, si c'est votre premier forum ne craignez pas de le préciser.) Et bien ça fait un peu plus d'un an que je fais du RP, je n'ai pas la prétention d'être un expert en la matière, mais je suis plus trop un débutant.
Avez-vous lu le règlement ? (La lecture de la partie « La Bibliothèque » est obligatoire car elle contient les règlements et l'univers du forum. Vous pouvez laisser des commentaires de votre lecture ici si vous voulez nous faire part d'une remarque particulière. Vous aurez besoin de cette lecture pour RP et, si elle n'est pas contrôlée, vous serez tout de même soumis à des avertissements puis à des sanctions si l'on s'aperçoit qu'elle n'a pas été réalisée) Et bien, je ne l'ai pas relu, mais je l'ai lu lors de ma première inscription, cela suffira.
Que pensez-vous du forum, le design, le contexte en général ? Et bien, rien de plus qu'avant. Il est très bien.
Autre : (Quelque chose à ajouter ? Une demande ou une suggestion ?) Non, je l'aurais dit si il y avait quelque chose à ajouter. C'était... « le mot de la Fin », par Connor Kenway.


The End ?
[b]

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 17
Date d'inscription : 30/05/2012

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Anges
Classe: Guerrier
En général:
MessageSujet: Re: Connor Kenway, tout simplement.   Mer 30 Mai - 14:58           
.................................................................................................................................................................................................................................

Histoire du personnage : (10 lignes minimum)

Connor Kenway naquit le 4 janvier, sa famille était noble et le destin lui souriait, mais sa famille n'était pas comme les autres, ils vivaient un conflit depuis des siècles, les Kenway étaient en guerre contre une autre famille. Ils se nommaient à l'époque les Mohawk et l'autre famille se nommait et se nomme encore les Wolv. Depuis la fondation d'Ilistil ils se battaient pour savoir lequel était le plus important. Un jour les Wolv insultèrent un Mohawk et un duel commença. Les deux hommes d'abord, puis leurs fils et depuis des centaines d'années, les Mohawk devenu depuis les Kenway était en plus petit nombre mais leur art du combat dépassait grandement celui de leurs adversaires. Puis les Wolv partirent d'Ilistil. Ils étaient très riches et s'établirent dans un endroit inconnu. Mais la guerre ne s'arrêta pas, des guerriers s'engageaient de tout côté dans une guerre sans explication. Et c'était le destin de Connor Kenway, devenir chef des mohawks.

Connor grandit comme n'importe quel jeune homme, il était de taille moyenne, une taille assez fine, des cheveux bruns et des yeux bleus. Il avait une sœur, Sofia, et deux frères, Federico et Valinor, sa sœur avait deux ans de moins que lui et ses frères en avaient six et douze de plus. Il était un garçon d'Ilistil qui vivait comme n'importe qui, il devait plonger la plupart de ses journées dans des livres pour apprendre l'histoire, les sciences, l'art des armes... Mais il préfé&rait être au grand air. Il ne se doutait pas de ce qui se tramait chez lui, bien qu'il remarqua vers l'âge de neuf ans que des étrangers venaient quelques fois et disparaissait sans jamais sortit du manoir des Kenway. Le manoir se situait à un bon kilomètre du rempart de la ville, il était au bout d'une grande avenue aboutissant à une place de marché. Et Connor adorait partir escalader les remparts et passer ses journées libres avec les gardes qui lui apprenait tout ce qu'ils savaient, ou presque. La vie était belle, bien que parfois il se passait des grands rassemblement dans le manoir, des gens portant des capuches et affichant souvent des visages tristes ou très heureux, cela dépendait. Mais il ne comprenait pas qui ces personnes étaient. Il demandait parfois à ses parents de lui expliquait, mais il lui disait d'aller travailler.

Un jour, à douze ans, il se baladait de l'autre côté de la ville et un homme arriva, il portait une armure légère avec une tête de loup dessus, l'homme le montra du doigt. Connor savait qu'un homme en noir qui le montrait du doigt n'était pas une bonne chose. Le jeune homme partit à toute vitesse vers chez lui mais l'homme le coursa, Connor était en très bonne condition physique, mais pas au point de battre un adulte qui paraissait athlétique à la course. Il sauta sur un métier à tisser et attrapa une lanterne, se projeta sur un balcon et sauta de la rambarde jusqu'à l'avancée du toit. Il se hissa jusqu'en haut et détala à toute vitesse sans se retourner. Il entendit une voix lui hurler de descendre, certains gardes patrouiller sur les toits mais Connor passa à côté de l'homme en le frappant au niveau de l'entrejambe. Ce n'était pas un garde, un autre homme en noir. Connor arriva au bout du bâtiment et tourna à droite, il passa sur un balcon où deux femmes jouaient aux échecs. Le garçon renversa le plateau de marbre en attrapa des pièces au passages qu'il envoya par dessus sa tête à l'aveuglette. Il attrapa une poutre et tracta sur ses bras pour y monter, il traversa la distance entre lui et le toit le plus proche et sauta dessus. L'homme était juste derrière, comme si il avait l'habitude des toits. Connor arriva au bout du bâtiment et se retourna, essoufflé. L'homme s'approcha et sortit un poignard, Connor ne possédait pas de poignard, mais il savait se battre à mains nues. Il fonça sur l'homme et voulut le frapper au plexus. Son poursuivant lui attrapa le poignet, le tordit et lui fit une clef de bras, Connor lui écrasa le pied violemment et eut tout juste assez de force pour se libérer. Il fonça vers le bord du toit et sauta les trois étages qui le séparait du sol. Il arriva sur la toile tendue d'un vendeur de fruits. La toile se déchira et le garçon tomba lourdement sur le sol, à moitié assommé. Des gardes arrivèrent rapidement et le menacèrent de l'emprisonner. Il leur annonça son nom, le garde se moqua de lui et quand le jeune homme raconta son histoire, un vieux garde le menaça de lui couper la langue si il n'arrêtait pas ses mensonges.Les gardes accompagnèrent Connor jusqu'à chez lui et furent subjugués quand ils virent que les parents du garçon était vraiment des nobles. La patrouille fut sévèrement sermonné par le père de Connor, Ardamir Kenway.

Plusieurs jours après cet incident, une grande réunion eut lieu. Un grand conseil, Connor fut tout de suite éloigné mais il escalada la façade de la maison et écouta discrètement derrière la fenêtre. Son père l'aperçut et il l'enferma dans sa chambre. Connor fulminait intérieurement d'avoir raté une occasion d'éclaircir le mystère des hommes en noirs...

Connor continua de grandir à une allure impressionnante. Son père s'occupa alors lui même de son éducation, l'emmenant parfois pendant des semaines en voyage dans la nature pour lui apprendre à survivre, à combattre, chasser, écouter la nature, être discret... Connor était toujours heureux de passer du temps avec son père, mais un jour il rentra dans le manoir vers trois heures de l'après-midi, dans une colère noire. Connor jouait aux échecs contre sa sœur et jura entre ses dents quand elle le mit en « échec et mat ». Il se leva et dans l’entrebâillement de la porte aperçut son père habillé avec sa tenue habituelle, une chemise et deux capes, une bleue plus longue et une blanche par-dessus la première. Il parlait à voix basse à la mère de Connor, une femme aux cheveux auburn clair et aux yeux bleu ciel, elle se nommait Jeanne. Connor s'interrogea un instant, il voulait savoir ce qu'il se disait, mais son père l'entendrait sans aucun doute. Alors il retourna s'asseoir en faisant part à sa sœur de ses doutes. Puis ils recommencèrent une partie d'échecs.

Connor oublia bien vite la conversation entre son père et sa mère, un jour où il était à l'armurerie avec son frère, Valinor. Ils venaient se faire forger de nouvelles épées, une lame faite dans un des métaux les plus solides avec une fusée en or incrustées de pierres précieuses, une garde de diamant plaqué or et un pommeau fait d'un gros saphir frappé des armoiries de la famille Kenway, le torse d'un ange aux ailes déployées. Valinor sortit de la boutique où il régnait une chaleur étouffante, il regarda à sa droite et retourna précipitamment à l'intérieur :

-Hey, Connor ! Viens voir.

Le jeune homme le fixa d'un air étrange et le suivit sans protester, Son frère lui montra la foule :

-Toi qui disait que toute les jeune fille de cette ville était laide, regarde celle là, hein ?

Il lui montra d'un signe de tête une femme aux cheveux bruns, aux yeux noisettes, de taille moyenne, un teint légèrement bronzé, un sourire parfait, élégamment vêtue. Connor la regarda un instant, un sourire stupide peint sur le visage. Il regarda son frère avec un regard complice :

-Tu pourras ramener mon épée quand elle aura fini d'être forgée ?

Sur ces mots, Connor s'avança dans la foule en respirant profondément. Juste à côté de lui, un homme l'attrapa par l'épaule, il voulut résister, mais il sentit l'homme appuyer sur un nerf sensible et une décharge parcouru son bras. Il poussa un léger cri de douleur et se dégagea avant de se retourner. Un homme en noir lui faisait face, il était comme ceux qu'il avait rencontré plusieurs années plus tôt. Connor frappa l'homme au visage, son poing fut broyé par la poigne de son adversaire. Connor sentit un genou s'enfoncer dans son plexus et il tituba jusqu'au mur, il voulait appeler son frère, où au moins courir. Mais il resta là, appuyé sur le mur, essayant de respirer. L'homme l'attrapa par la gorge, Connor sentit l'étreinte se resserrer. Puis un poignard traversa la gorge de l'homme en noir et la lame dépassa de sa gorge, la lame sortit aussi vite qu'elle était rentré et un homme attrapa Connor en lui passant un bras autour de ses épaules pour l'attirer plus loin.

Connor rentra dans l'armurerie et son frère interrogea l'homme qui l'avait aidé, c'était un homme qu'il avait déjà vu pendant les réunions, un homme aux cheveux noirs courts avec deux yeux noirs également, grand et musclé. Connor n'arrivait toujours pas à respirer convenablement. Il s'évanouit avant même de se rendre compte de ce qui lui arrivait...

Connor passa le reste de sa journée dans son lit. Le lendemain, son père vint le voir et lui dit qu'il allait tout lui expliquer, il entrèrent dans une salle vide du manoir, celle qui servait de salle de réunion. Ardamir Kenway se tourna vers son fils, il ouvrit la bouche et un homme entra dans salle en trombe :

-Les Wolv, ils sont là ! Ils sont entré par la Sanctuaire.

Le père et le fils se ruèrent dehors suivit de l'homme encapuchonné. Les hommes en noirs surgirent dans la maison, Connor attrapa une épée que lui tendit son père et s'avança prudemment derrière lui, un homme surgit de nulle part et frappa Connor au visage avec sa lame, le jeune homme para in extremis et donna un coup de pied à l'homme. L'homme en noir para et frappa Connor de son autre poing, Connor esquiva et lui trancha une jambe. Une petite hache se planta dans le crâne de l'homme avec un bruit horrible. Connor courut vers le hall. Il arriva et vit des dizaines de Wolvs arriver depuis la cave, il se mit sur la balustrade de l'escalier, imitant son père et deux autres hommes. Ils plongèrent sur les ennemis plus bas. Connor fonça tête baissé et sauta. Il arriva dans une marée de lames, de haches, de lances... Il sentit une douleur à la jambe droite, il recula en titubant, il s'appuya contre le mur et un homme sortit de la mêlé pour l'achever. Il attrapa un vase et lui envoya en plein visage puis frappa deux fois avec son épée. Connor appuya contre sa blessure à la jambe qui saignait et regarda le combat, impuissant. Puis petit à petit les guerriers qui se battait dans le hall diminuèrent en nombre, étant réduit à quelques uns contre une trentaine d'hommes en noirs. Connor fut traîné par deux hommes en noirs dans sa chambre, emprisonné. Ils scellèrent la fenêtre et le laissèrent sur le sol.

Connor entendait les bruits de combat au-dehors. Parfois, deux hommes entraient pour amener un prisonnier, bien que les affrontement face un tumulte impressionnant, aucun garde ne perturbait les hostilités. Connor se dit que personne ne les sauverait, il était maintenant autour de minuit, plus un seul bruit ne perturbait le silence du manoir dévasté. Connor entendit alors des hurlements qui lui glacèrent le sang. La porte s'ouvrit, deux femmes furent jetée à l'intérieur. Sofia, la sœur de Connor et sa mère, Jeanne Kenway. Elle courut vers son fils pour examiner sa jambe. Les deux femmes regardèrent les cinq serviteurs qui étaient là, enfermés dans la chambre.

-Ils vont tuer Père, Valinor et Federico...

La vois de Sofia se brisa, elle pleura en silence. Dehors, on entendait maintenant des bruits de lutte, puis deux hurlements, à moitié de rage, à moitié de douleur. Connor voulut se boucher les oreilles mais il s'en abstint. Puis les minutes passèrent, devinrent des heures, des heures qui s'étirèrent encore et encore... puis on entendit un bruit sec contre la fenêtre.

Un homme se tenait là, il avait des yeux gris acier et portait une armure de cuir et avait rabattu la capuche de sa cape. Il appuya sur une pierre au-dessus de la fenêtre et sortit un poignard, il crocheta la serrure qui le séparait de la chambre et ouvrit silencieusement la fenêtre, il fit signe aux personnes à l'intérieur de le suivre et il se retourna avec dans plonger du haut de la fenêtre. Connor se leva avec difficulté et s'approcha de la fenêtre, l'homme lui fit signe de descendre en silence. Connor monta sur le rebord et s'accrocha à la gouttière puis se laissa simplement glisser jusqu'en bas. Ils attendirent que tout le monde les eut rejoints et l'homme chuchota quelques mots à la mère de Connor. Elle mit sa main devant sa bouche et se tourna vers ses deux enfants qui étaient l'un à côté de l'autre :

-Votre père et vos frères sont morts... pendus au lustre dans le hall.

Sofia s'accrocha à l'épaule de son frère et pleura à chaudes larmes, l'homme lui tapota le dos :

-Ton père était un grand homme, mort comme il a vécu, dans l'honneur. Beaucoup le regreteront et croit moi, sa mort ne restera pas impuni.

Connor resta figé, il serra sa sœur dans ses bras.

Le petit groupe de fuyards partit vers une maison abandonnée juste à côté du manoir, en arrivant, ils trouvèrent plein d'hommes et de femmes blessés. Ils portaient tous la tenue à capuche que le père de Connor portait, il y avait quand même quelques différences, les guerriers ne portaient qu'une cape au lieu des deux que possédait l'homme qui les avait sauvé et le père de Connor, et la couleur des vêtements étaient totalement blanche, pas de bleu où d'autre couleur. Il se dit qu'ils étaient environ trente, la petite maison avait trois sous-sols, ce qui faisait bien assez de place pour faire dormir soixante hommes. Le lendemain Connor croisa l'homme qui les avait tous sauvé.

-Je veux être des votre, qui que vous soyez. Je sais que mon père faisait aussi parti de ce groupe et je veux que vous m'expliquiez pourquoi il est mort !

Le ton de sa voix était monté sans qu'il le veuille, l'homme le prit par les épaules et l'emmena dans une salle pleine d'armes et d'armures, il se mit face à Connor et se racla bruyamment la gorge :

-Mon garçon, je vais tout d'abord te dire qui je suis, je m'appelle Tompkins Mohawk, appelle moi Tom, je suis le cousin de ta mère et j'étais le meilleur ami de ton père, c'est grâce à moi qu'ils se sont rencontrés. Nous avons grandi ensemble, nous étions comme des frères. Et maintenant que j'ai fait les présentations, laisse moi te raconter une histoire.

Il se racla à nouveau la gorge :

-Il y a presque 1000 ans, deux familles se sont disputées pour des raisons très futiles. Puis un jour, il y eut un meurtre, les deux familles rentrèrent en conflit déclaré, la première famille était les Mohawk et l'autre s'appelait et s'appelle encore les Wolv. Depuis 964 ans ils sont en guerre, au départ, ce n'était que des duels entre deux membres de la famille. Mais avec le temps, des guerriers sont venus remplir les rangs des deux camps. Et maintenant ce ne sont plus des duels, mais des batailles à mort. Et tu es un de leur descendant, comme ta mère, comme moi, ton père à rejoint le conflit quand il a épousé ta mère. Il était conscient des risques qu'il courrait, crois moi. Il aurait bravé des armés entières pour protéger notre cause.

Connor ouvrit la bouche, la referma sans rien dire et attrapa un siège avant de s'asseoir et d'enfouir son visage entre ses mains. Il était le fils d'une ancienne famille en guerre contre une autre ancienne :

-Comment cela se fait qu'ils ne nous aient pas attaqués avant ?

-Et bien... Ils vivent à plusieurs jours d'ici, dans une ville fortifié qui ne sert qu'à faire de nouveau guerrier et à endurcir ceux qui y sont déjà. Chaque personne qui u va y reste où n'y sort qu'avec un linceul comme cadeau d'au revoir. Et puis, nous n'avons jamais été si peu nombreux qu'aujourd'hui, nous manquons d'effectif.

Connor se leva :

-Je veux reprendre le manoir, nous pouvons le faire, ils ne sont que trente et nous aussi, laissez-moi le temps de récupérer de ma blessure et je pourrai reprendre cet endroit seul.

Le visage de Tompkins s'illumina soudain, il avait retrouvé la même étincelle que celle qui habitait le visage de son meilleur ami.

Pendant un jour entier, Tom et Connor restèrent enfermé dans la salle d'arme. Les autres guerriers soignaient leurs blessures, les deux hommes travaillaient. Le deuxième jour, Sofia entra pour leur apporter à manger et participa à leur séance d'entraînement et de tactique pour reprendre le manoir :

-Je ne savais qu'il y avait un tunnel secret qui menait au manoir, tu dis qu'il y a aussi des salles faites pour s'entraîner sous le manoir ?! Je connais le manoir par cœur et avec cette information supplémentaire, je suis sûr que l'on peut trouver une idée à mettre en place avant cette nuit.

Il frappa du poing sur une table pour donner plus d'impact à ces idées, il n'était plus comme avant, un jeune homme qui apprenait sans beaucoup d'entrain l'art du combat et les leçons de savoir-vivre et courtisait les filles par dizaines. Il avait revêtu une chemise blanche avec une longue cape bleu foncé et une seconde cape blanche moins longue que la précédente et à manche courte, il avait aussi vêtu une armure légère sous ses vêtements, pour pas qu'elle soit visible. Son oncle applaudit :

-Oui, c'est un discours éloquent, digne de ton père. Je viens justement de trouver une idée assez intéressante...

Le lendemain, Connor, Sofia et Tompkins sortirent de la salle, Connor mit sa toute nouvelle arme, un tomahawk dans sa ceinture et monta sur une estrade placée là juste pour l'occasion. Ils expliquèrent leur plan et commencèrent les préparatifs.

La nuit tomba trop vite au goût de Connor, il venait de terminer les préparatifs du plan et il partit du manoir avec quinze guerriers, sa sœur et sa mère, il venait d'apprendre que le nom qu'on leur donnait était les Mohawks. Il s'approchaient lentement du manoir, par l'allée centrale, les mohawks prirent places sur le toit du manoir. Connor fit un signe et quatorze des quinze hommes partirent dans l'ombre. Sofia, sa mère, Connor et un guerrier mohawk montèrent les marches menant à la cour intérieure. Les trois autres restèrent à l'abri de la colonnade et Connor se mit au centre de la cour :

-Je viens parler au chef des Wolvs.

Il attendit quelques instants puis un homme immense aux cheveux noirs et à la barbe hirsute entra dans la cour. Il regarda Connor et lui fit signe de le suivre, Connor accompagné par sa sœur, sa mère et le guerrier qui les protégeait. Connor marchait vers la porte et quand il entra dans le hall, il mit sa main contre sa hanche et la serra sur le manche de son tomahawk, caché derrière sa cape. Trois cadavres étaient pendus au plafond, celui de son père, Ardamir Kenway, de ses deux frères aînés, Valinor et Federico Kenway. Il sentit une tension presque palpable, l'homme se retourna et ricana :

-Désolé, nous n'avons pas encore fait le ménage.

Il tira trois petit poignard qu'il lança à une vitesse ahurissante et les trois corps tombèrent du lustre. Connor sentit la rage monter en lui lorsqu'il entendit l'impact du corps de son frère sur le parquet de bois massif. Connor se détourna de la scène et suivit l'homme dans la salle de réunion. Pendant presque vingt minutes, ils tentèrent de reprendre le manoir par la voie diplomatique, mais leur hôte repoussait chaque proposition, ils proposèrent de l'argent, sachant qu'il répondrait toujours par la négative, le manoir était le bien le plus précieux qu'ils pouvaient posséder. Et il ne parlait pas de l'homme mais des wolvs, c'était pour eux un signe de victoire de voir leurs ennemis se prosterner devant eux en suppliant l'homme de reprendre le manoir. L'homme dit non une dernière fois et Connor frappa violemment la table avec son poing, faisant semblant de s'emporter :

-Vous ne voulez pas que l'on vous offre tout notre or ? Mais vous êtes idiot, si nous vous donnons tout sauf le manoir, nous ne pourrons plus l'entretenir et donc nous le vendrons ! Et là, vous pourrez le racheter ! Abruti que vous êtes...

L'homme passa ses doigts dans sa barbe hirsute, le décompte était terminé, Connor avait semé le doute dans l'esprit de son ennemi, dans moins de dix secondes, la cavalerie arriverait. Connor s'assit et fit semblant de lisser sa cape, il sortit son tomahawk discrètement. Il attendit et son adversaire se leva, Connor approcha sa chaise pour cacher le tomahawk qui était sur ses genoux... Quand tout à coup, un vacarme pas possible retentit sous la maison, les renforts arrivaient. L'homme courut vers la porte... voulut courir, Connor venait de renverser sa chaise et envoya son tomahawk avec toute la violence et la rage qu'il contenait en lui à cet instant précis. L'homme à la barbe hirsute le reçu entre les deux yeux et traversa la fenêtre, il fut traversé par une série de flèches quand elle éclata. C'était un système anti-intrusion magique qui envoyait des flèches sur quiconque la brisait sans désactiver la dalle juste au-dessus du carreau.

Les quatorze mohawks qui les accompagnaient traversèrent la fenêtre les uns après les autres, les deux hommes qui gardaient la porte entrèrent et deux flèches se fichèrent dans leurs gorges. Connor descendit les escaliers pour se rendre dans le hall à la tête de douze guerriers, trois restant en haut pour évacuer les deux femmes qui s'y trouvaient ainsi que délivrer le reste des serviteurs. Connor courait à toute allure dans les couloirs, son tomahawk à la main. Un homme apparut, sortant d'une salle d'arme puis six autres derrière lui, Connor sortit un poignard qu'il envoya en plus de son tomahawk. Le jeune homme plongea à terre et quatre autres projectiles partirent à la rencontre des assaillants, pris par surprise. S'arrêtant juste pour récupérer ses armes, Connor sauta sur la balustrade, quinze hommes arrivèrent du sous-sol, défonçant la trappe que les assiégeant devenus assiégés tentaient de garder close. Connor sautant par-dessus la balustrade pour prendre les ennemis par surprise firent des ravages dans les rangs des hommes. Ils étaient pour la plupart désarmés, où ayant leurs armes dans leurs fourreaux, ils n'eurent pas le temps de les sortir. A cet instant, les mohawks, faute d'adversaire se retrouvèrent tous dans le hall, seul. Tompkins monta les marches en tête :

-Ils étaient au moins trente là-dessous, nous les avons vaincu, mais si nous avions été à pieds, j'ai bien peur que presque aucun d'entre nous aurait survécu. Il n'y a que deux blessés, une recrue à la jambe, il s'est pris une lance sans faire attention et une guerrière qui s'est fait sauter dessus par un nalami ours, son cheval est en morceau...

A ce moment là, cinq hommes des wolvs dévalèrent les escaliers. Ils pâlirent devant le nombre d'adversaire et furent accueillis par une volée de flèches. Tompkins avait beau dire que les mohawks étaient plus aussi nombreux qu'avant, si ils agissaient avec une égale efficacité lorsqu'ils n'étaient pas pris par surprise, Connor fut étonné qu'ils n'aient pas encore annihilés les wolvs. La bataille pris fin dans l'instant, il n'y avait que trois blessés, les deux cavaliers et un homme qui était blessé au bras gauche, une simple bagatelle.

Étrangement, toute l'histoire sur le manoir de Connor ne parvint même pas aux oreilles d'Ilistil, il ne devait n'y avoir que les plus gradés de la société ,au courant de la guerre qui troublait les jours des deux familles, qui devaient savoir des activités des habitants du manoir et de la mini-bataille qui l'avait secoué. En deux mois, la manoir devint à nouveau le même, il n'y avait aucune traces des combats. Les Kenway, bien qu'ébranlé par la perte de la moitié de leur famille, reprirent un rythme de vie presque normal, sauf Connor. Tom l'avait pris sous son aile et l'entraîné tout les jours dans la maison abandonnée, derrière le manoir. La vie n'était pas très confortable à l'intérieur de cette maison qui était en piteuse état. Mais au bout de six mois, Connor devint officiellement un guerrier mohawk, une simple cérémonie réunissant les principaux membres de la famille Mohawk et rien de plus. Peut-être une petite fête dans le sanctuaire le soir de la cérémonie, à part cela, rien ne montrait un grand changement dans la vie du jeune homme à part ses vêtements qu'il avait gardé depuis la bataille et restait maintenant sa seule tenue.

Le jour de ses dix-huit ans, Connor reçu un cheval, un animal grand, fort, à la robe totalement noire à part une tâche blanche sur le front. Il reçut également une nouvelle armure, un nouveau tomahawk, deux poignards et un arc en métal. Connor ne pouvait rêver meilleur cadeau, la tradition disait que lors de son dix-huitième anniversaire, un homme devait recevoir une armure et des armes neuves. Le lendemain il voulut prendre la route sans rien dire à personne, sans rien écrire sur son départ. Mais lorsqu'il sortit du manoir, il fut intercepté par un messager. Un jeune garçon d'environ quatorze ans, il admira la tenue de Connor ainsi que ses armes neuves. Il le prévint qu'une dénommée Nawel Isidya le demandait. Connor n'eut pas à chercher très loin pour se souvenir de la jeune fille qu'il avait vu avec son frère à l'armurerie. Plusieurs semaines après la perte de son père et des ses frères, il l'avait rencontré par hasard. Elle était née d'une noble famille et avait entendu l'histoire qui était arrivée au manoir des Kenway. Depuis ce jour, ils étaient tombés amoureux, mais Connor et la jeune femme ne s'avouait pas leurs amours réciproque. Connor n'avait plus vraiment pensé à la jeun femme depuis quelques jours. Il suivit alors l'homme jusqu'à une grande maison de l'autre côté de la ville. Elle ses trouvait à côté d'une place avec une immense fontaine en son centre. Connor était habillé avec ses habits habituels mais armé comme il l'était et tirant son cheval par la bride, il ferait un mauvais hôte.

La maison était richement décorée, Connor ne s'attarda pas sur ces détails et monta directement à l'étage par un escalier de bois massif. Il entra dans une chambre avec un grand lit à baldaquins aux rideaux pourpres, un tapis ancien, un bureau où trônait des dizaines de parchemins, une bibliothèque occupait une grand partie du mur et d'autres meubles plus petits meublaient la pièce. Une jeune femme se regardait dans un miroir, elle avait des cheveux bruns clairs, des yeux noisettes, était habillée d'une robe pourpre avec des formes compliquées cousues avec un fil d'or. Elle se leva et serra Connor dans ses bras :

-Alors comme ça tu t'en vas ?

Connor ouvrit la bouche, la referma sans rien dire, comment Nawel pouvait savoir qu'il partait alors que personne n'était au courant, il eut un petit rire et continua :

-J'ai des yeux partout, Connor. Je sais que tu veux partir sans rien dire à personne, je ne suis pas là pour t'en empêcher, je veux juste que tu me dises au revoir.

Le jeune homme sourit et la serra dans ses bras :

-Au revoir, Nawel.

Connor s'avança vers la fenêtre et l'ouvrit, il émit un étrange sifflement et plongea au-dehors. Il fit un sauta périlleux et atterrit sur la selle de son cheval qui partit instantanément au galop. Ils traversèrent la cité en moins de cinq minutes et Connor passa la porte, sa capuche rabattue sur son visage.

Pendant plus de cinq mois, il n'y eut aucune trace de Connor Kenway, comme si il avait disparu de la surface du monde. Un jour il réapparut, sans dire un mot, il entra dans le manoir de Kenway et monta directement dans la chambre de Tompkins Mohawk, son oncle, il entra et claqua la porte derrière lui. Son oncle était en train d'écrire sur un parchemin. Connor regarda par-dessus son épaule et ne comprit aucun des caractères écrits sur le parchemin :

-Le code des Mohawk, c'est un code secret qui nous sert à transmettre des messages à nos alliés. Je te l'enseignerai un jour...

-Qui était Ratohnhakéton ?

Tom passa ses doigts dans sa barbe, se demandant comment Connor savoir qui il était :

-Qui t'a parlé de lui ?

-J'ai cherché des traces de son histoire après avoir fouillé chaque ville du pays, c'est là que je suis allé pendant tout ce temps.

Tom se leva et s'avança vers le fenêtre :

-Ratohnhakéton était le premier de nos ancêtres, une légende dans toute l'histoire des Mohawks. Personne ne sait ce qu'il est devenu, il est mort dans un Sanctuaire secret que lui seul connaissait. Nous cherchons tous activement ce sanctuaire car il y aurait caché des secrets qui dépasseraient nos rêves les plus fous.

-Il les a sûrement caché pour que personne ne les trouve jamais, sinon il aurait laissé des indices.

Tompkins tapota amicalement l'épaule de Connor et éclata d'un rire clair qui ressemblait à des aboiements :

-Il nous a laissé des indices, il y avait une carte, elle a brûlé il y a sept siècles, il a laissé aussi des énigmes sur les murs de nos sanctuaires dans les différentes villes et enfin un livre que personne ne peut lire, tout ceux qui ont essayés de le lire sont devenus fous et ont perdu la mémoire... Et puis, le livre a été perdu depuis trois siècles.

Connor se dit qu'il retrouverait tout cela :

-Je veux voir les gravures de ses sanctuaires dont tu parles.

Tompkins se tourna vers le bureau, il attrapa son tomahawk et planta le dos de sa lame dans une fente de son bureau, au même instant, un tiroir vertical tomba se sous le bureau, touchant le sol. Le tiroir avait un réceptacle où reposait un vieux grimoire. Tom le tendit à Connor, le jeune homme feuilleta le livre jusqu'à trouver une page pleine de dessin complexe. Connor tenta de déchiffrer un quelconque sens dans les symboles tracés sur le papier. Il marcha jusqu'à sa chambre et s'enferma à l'intérieur, tentant toujours déchiffrer les symboles étranges.

Pendant plus de trois mois, il tenta de trouver le sens des runes tracés sur le papier, un jour, Connor entra dans la chambre de Tom, écrivant des lignes en code et Connor lui annonça qu'il voulait apprendre le code des Mohawks, pendant plus d'une semaine, Tompkins lui apprit chaque mot du code et Connor reprit la déchiffrage des runes, il tenta de comprendre des mots en code ou dans n'importe quelles langues. Puis une nuit, il prit le livre et tenta une nouvelle fois de comprendre les lignes brisées et les courbes qui étaient inscrites sur le papier du vieux livre. Soudain, il y eut une rafale de vent qui ouvrit violemment la fenêtre mal fermée. La chandelle qui éclairait Connor s'éteint et il ne vit plus qu'avec la lumière que lui donnait la lune et les étoiles. Il s'approcha de la fenêtre pour la refermer, le livre toujours dans les mains et un petit point sur le parchemins se mit à scintiller, Connor vit la pleine lune au-dehors et regarda le livre dans tout les sens, quand il le mit à l'envers il vit un mot en code s'afficher devant ses yeux. Sous. Connor ne comprit rien, il tourna alors le livre dans l'autre sens et ne vit rien, juste le mot « sous » qui s'affichait, scintillant sur le papier. Connor courut vers la chambre de son oncle et l'ouvrit. Il se réveilla en sursaut et attrapa un poignard caché sous son oreiller. Connor s'exclama joyeusement :

-J'ai trouvé !!! Sur le livre que tu m'as donné... il y a un mot... « sous »... il s'est affiché quand... quand j'ai mis le livre à la lumière... de... de la lune.

Connor était tellement excité qu'il avait du mal à respiré et qui lui donnait quelques difficulté à parler.

Connor expliqua en détail ce qui lui était arrivé cette nuit là. Tom affichait un immense sourire, c'est lui qui compris le premier, il fonça en deux enjambé jusqu'à son bureau et sortit un vieux livre relié de cuir où était écris « L'histoire des Mohawks ». Il montra une page à Connor. « Après l'âge de 325 ans, Ratohnhakéton disparu pendant trois lune et réapparut exténué et personne ne su où il était pendant tout ce temps. » :

-La pleine lune doit nous montrer un mot en particulier sur chacune des trois gravures, aujourd'hui, le mot est apparu sur le premier groupe de symbole. Tout montre qu'à la prochaine pleine lune, le mot s'affichera sur la représentation de la deuxième gravure...

Pendant un mois Connor tourna en rond, ne sachant comment passer le temps sans penser aux gravures et au mot qui s'afficherait sur la gravure. Puis le jour de la pleine lune arrive. Connor et Tompkins attendait dans le noir, devant le fenêtre tout les deux penchés sur le livre ouvert, fixant les runes écrites sur le parchemin. Quand la lune atteint son point le plus haut, un mot s'afficha, sur le deuxième dessin : « montagnes ». Les deux hommes se regardèrent un instant et discutèrent pendant jusqu'au matin de ce qui pouvait se cacher sous les montagnes. Un jour les deux hommes annoncèrent leurs découvertes à toute la communauté des Mohawks. Chaque guerrier voulut aider et ils se séparèrent pour fouiller chaque montagne des terres connues. Connor resta chez lui, à Ilistil. Il voulait savoir quel était le dernier mot. Cela ne pouvait pas être si simple. Un trésor caché sous une montagne, c'était très facile. Connor passait maintenant son temps à lire l'histoire de son ancêtre et savait qu'il aimait beaucoup induire les gens en erreur. Le jour de la troisième lune, un nouveau mot s'inscrit sur le parchemin. « brume ». Connor comprit alors le message « Sous les montagnes de brume ». Il envoya un aigle prévenir son oncle et partit directement pour l'endroit nommé les Infranchissables.

Connor arriva aux Infranchissables cinq jours plus tard, son oncle n'était pas encore arrivait et ils avait peu de chance de se rencontrer dans cette brume opaque. Connor avait déployé ses ailes et sillonnait la zone en volant au-dessus du sol. Il ne savait pas ce qu'il y avait en-dessous et ne voulait pas savoir. Il arriva lors à un endroit où il y avait un cratère, il n'y avait pas de sol sous lui. Il plongea dans le cratère et tomba dans un immense trou de vingt mètre de large. La crevasse devenait de plus en plus étroite et la brume de moins en moins épaisse, puis Connor tomba sur un trou minuscule, il pouvait s'y faufiler juste parce qu'il était fin. Mais un homme plus massif serait resté coincé. Connor voyait justement autour de lui des squelettes de gens tombés dans le trou. Connor traversa la petite entrée et trouva une pièce aménagée directement dans la roche. C'était plus qu'une pièce, une immense salle aussi grande qu'une église. Connor survola la salle et trouva une minuscule sphère en son centre, encastrée dans un petit réceptacle. La bille était totalement noire et contenait apparemment de la brume. Connor l'attrapa et chercha un moyen de l'encastrer quelque part. Mais dès qu'il la sortit, il y eut un grincement, la trappe au-dessus de lui se ferma. Un porte s'ouvrit de l'autre côté de la salle et trois créatures sortirent de l'ombre. La première créatures était une succube, la seconde créature était un satyre et la troisième, un golem de pierre. Puis le plafond se mit à bouger, à descendre, lentement, mais sûrement.

Connor s'avança rapidement vers la porte et quand il l'approcha, le golem de pierre tenta de l'écraser. La succube éclata de rire et lui annonça :

-Pour entrer tu dois passer mon épreuve, résiste aux charmes humain et tu pourras passer.

Le succube changea instantanément de forme, elle prit la forme d'une jeune femme aux cheveux châtains, des yeux verts, des formes plus que généreuse, un teint hâlé, un sourire parfait. Connor comprit qu'il s'agissait de la femme parfaite, un physique parfait, sans aucun défaut. La jeune femme s'avança vers Connor, il resta impassible, pensant au temps qu'il lui restait avant que le plafond ne l'écrase. La succube se colla à Connor, jouant de sa sensualité et de la beauté pour tenter le jeune homme, elle l'embrassa, caressa la joue, le cou, descendit jusqu'à ses bijoux de famille mais Connor la repoussa. Il réfléchissait tout en se disant qu'il était là pour connaître les secrets de son ancêtre, mais les avances de plus en plus impudique de la succube l'empêchait de se concentrer. La femme se déshabille, se retrouva totalement nue sur la pierre et recommença ses avances. Connor ferma les yeux. Dix minutes devaient s'être passée depuis qu'il était là. Il jeta un œil au plafond et vit que le plafond descendait d'un bon mètre par minutes. Il disposait de maximum un demi-heure d'après ses calculs. Puis soudain il ouvrit les yeux, la succube était dans une position obsène, essayant de la tenter, il déclara alors à haute et intelligible voix :

-Je ne cherche pas une attirance physique mais l'amour, le vrai, celui qu'aucune succube ne peut procurer.

La jeune femme se transforma alors sous sa première forme et recula de trois pas, le plafond remonta jusqu'en haut et recommença sa lente descente. Le satyre s'avança :

-Pour passer, tu devras relever mon énigme :
-Premièrement, je ne suis pas tangible.
-Deuxièmement, c'est à la fois positive et négative.
-Troisièmement, je suis inutile dès que le jour se lève.
-Quatrièmement, les gens qui m'utilisent meurent mais je reste immortelle.

Le satyre recula d'un pas pour laisser Connor réfléchir. Connor se mit le visage entre les mains et réfléchit. Il chercha pendant que le petit frottement que provoquait le plafond se rapprochait lentement, Connor s'assit par terre, la réponse restait introuvable. La réponse devait avoir un lien avec le lieu... le pouvoir ? Non, c'était un mot féminin qu'il cherchait... pourquoi était-il ici ? La sagesse ? Non, la sagesse n'était en aucun cas négative. Cette énigme était le simplement faite pour savoir pourquoi les gens viennent ici... Connor leva les yeux, le plafond était à trois mètres au-dessus de sa tête. Il cherchait, tout son cerveau était en état d'agitation, il laissa la panique prendre sur lui et commença à trembler de peu quand le plafond arriva à deux mètres. Il compta jusqu'à trois et paralysa sa peur pour laisser son cerveau réfléchir. Il allait juste parce qu'il voulait savoir ce que renfermait cet endroit ! Il voulut hurler intérieurement et s'allongea à plat ventre car le plafond était tout près, tout ça à cause de cette stupide curiosité. Oui ! C'était ça ! Il hurla alors :

-La curiosité ! C'est ma réponse !

Il sentit le mur lui effleurer le dos et s'arrêter, puis il remonta d'un coup jusqu'à son point de départ. La satyre applaudit, félicita Connor d'un « Bravo ! » et recula à côté de la succube.

Le golem de pierre s'approcha de lui :

-Je suis ton dernier obstacle, après, si tu fais subir une défaite, tu pourras passer et accéder à l'objet de ta curiosité. Mais sache qu'aucune arme ne sera utile contre moi.

Le golem poussa un cri qui faisait penser à une lame raflant contre de la pierre et s'avança vers Connor de sa démarcha lente. Connor ne crut pas le golem quand il lui dit qu'aucune arme ne pouvait servir à la vaincre. Il sortit son tomahawk et fonça droit sur le monstre. Le monstre abattit son énorme bras trois fois plus large qu'un cheval sur Connor. Le jeune homme plongea sur le côté, roula, se releva sans ralentir sa course et bondit sur le Golem, il frappa son ventre avec le tomahawk qui tinta comme si il avait frappé une cloche et la déflagration se répercuta dans tout le bras de Connor. Il s'appuya sur la pierre qui faisait le corps du monstre et sauta sur son bras, le golem l'agita frénétiquement pour chasser l'humain qui s'y était logé. Connor résista, mais dû sauter sur le côté quand la montagne vivante qu'était le golem voulut l'écraser sur le sol de la vaste salle souterraine. Connor roula et raffermit sa prise sur son arme, il sortit son arc et tira une flèche dans l’œil du golem qui recula de deux pas, c'était apparemment un point sensible de son anatomie. Sans plus attendre, Connor se précipita sur son adversaire de pierre et escalada sa jambe, bondit jusqu'à son immense main et monta le long du bras. Quand le golem l'écrasa contre le sol, Connor tourna autour du bras pour ne pas être écrasé et en profita pour sprinter le long de l'avant-bras jusqu'aux épaules massives de la bête. Il se ramassa sur lui même et se mit à califourchon sur le haut de son crâne. Il empoigna son arme à deux main et l'abattit de toute la force et la violence dont il était capable. Le golem recula de plusieurs mètres et tomba sur le sol. Il se mit alors en boule et roula pour se mettre à nouveau debout.

Connor bondit juste à temps du crâne du golem pour ne pas être aplatit sous la vingtaine de tonnes que comptait le monstre. Pendant ce temps, le plafond continuai de descendre petit à petit, mais Connor ne s'inquiétait pas pour ça, il venait de frapper la partie la plus sensible du golem sans lui causer de dommages permanent. Il devait donc réfléchir, comme il l'avait fait pour les deux épreves qui avaient précédées. Aucune arme... Connor se rendit alors compte que depuis plus d'une heure il tenait fermement dans sa main la petite bille noire. Connor vit alors les choses d'un autre œil, cette boule avait ouvert la première porte, elle pouvait très bien avoir plusieurs serrures, sur le corps du golem par exemple. L’œil du golem et la bille faisait la même taille, voilà où il devait la placer, il n'était pas sûr mais si ce n'était pas ça, il n'avait aucune autre idée...

Il fonça sur le golem, escalada comme il venait de la faire, se retrouva sur la tête du monstre, le golem se mit en boule mais Connor fut vif comme l'éclair et plaça la petite bille dans l’œil de l'épaisse montagne vivante. Le golem applaudit, ce qui provoqua un bruit de tremblement de terre puis recula à côté de ses compagnons. Ils lui firent une petite hais d'honneur, il entendit la succube se plaindre au satyre et au golem « Dommage qu'il n'ait pas céder à mon épreuve... c'était un joli garçon ! » Connor accéléra et entra alors dans une petite salle, petite par rapport à la première mais sinon assez grande. Le plafond faisait environ quatre mètres de haut, un chemin surélevait menait au centre de la pièce où trônait une statue, un homme aux traits assez semblables à ceux de Connor. Connor ne s'attarda pas longtemps, il avança vers la statue d'un pas rapide, et prit soigneusement le long cylindre de métal que l'homme serrait contre sa poitrine. Connor l'ouvrit précautionneusement et observa une carte représentant Kerdéreth, la carte d'une ville, mais Connor s'avait qu'il n'y avait aucune ville à cet endroit, mais la carte indiquait pourtant une ville non loin de Riéza. Connor sortit de la salle et se retrouva à nouveau dans l'immense cavité, le golem, le satyre et la succube, qui adressait à Connor de grand sourire et des regards braises, étaient toujours en formation de chaque côté de la porte. Il s'envola de nouveau vers Ilistil, serrant la carte contre lui.

Lorsqu'il arriva dans l'allée du manoir, des gens l'acclamèrent, tous habillés de la même manière, une capuche rabattue devant chaque visage. Il entra dans la cour intérieur et on installa une estrade, il compta ses aventures assez modestement, ne révélant pas tout. Il n'aimait pas toujours être au centre de l'attention. Il y eut alors une grande fête, tout les mohawks retirèrent leurs tenues à capuche pour mettre des tenues plus décontractées, Connor enleva ses affaires mit une chemise blanche avec un pantalon noir plus confortable. Tout le monde dansait, des gens était attirés par le bruit et restaient quand même.

Le lendemain, Connor se réveilla au alentours de midi, il avait une gueule de bois pas possible, mais il se leva et sursauta quand il vit son oncle attablé à son bureau en train d'examiner la carte centimètres par centimètres. Il lui expliqua que la ville devait être celle des Wolvs, sans attendre plus de précision, Connor s'avança vers le bureau, il mémorisa la carte et s'habille en quelques minutes et une demi-heure plus tard, il galopait dans la plaine qui bordait Ilistil. Il fallait environ trois jours pour gagner Riéza, arrivé à ce point, il laissa son cheval devant un immense rocher et lui dit de tendre l'oreille car il pouvait l'appeler à tout moment. Il s'avança alors jusqu'à une minuscule crevasse, juste assez étroite pour que deux hommes puissent y sauter et continuait sur près d'un kilomètre. Il trouva rapidement une échelle et en aperçut une vingt mètres à côté de lui, ce n'était pas une ville très dure à trouver en fin de compte. Juste invisible à l’œil nu, mais quand on savait où chercher. Il descendit l'échelle et aperçut alors deux patrouilleurs plus bas, dos à lui. Il attrapa un poignard dans un main, son tomahawk dans l'autre et sauta d'une hauteur de cinq mètres. Les deux hommes amortirent sa chute.

Connor se déshabilla et mis ses vêtements dans un renfoncement de la pierre près de la première échelle, il mit alors l'armure d'acier du garde, ajusta les sangles de cuirs et courut à toute allure vers la ville, se donnant un air apeuré. Il donna lors l'alerte, disant que les mohawks attaquait la cité. Tout le monde se mit à courir, lui fonça vers le cœur de la cité. Sur la carte il y avait un petit livre dessiné au centre de la ville, dans un bâtiment nommé la « Tanière ». Connor trouva directement le bâtiment central, une immense tour touchant le plafond de la grotte à plus de cinq cents mètres de haut. Connor courut encore plus vite, il sauta sur un tas de caisse et continua sur les toit plats de la cité, pour ne pas être bousculé par les hommes armées dans les rues étroites. Un homme l'intercepta, il sortit un poignard dans son dos et lui planta dans la gorge discrètement au passage. Il approchait du bâtiment, il devina que le sanctuaire était soit en haut, soit en bas. Il choisit la deuxième option et passa par une des fenêtre ouverte. Il marcha alors lentement pour ne pas alerter les gardes. Les gardes n'était pas très nombreux et il sortit son arc pour les éliminer plus silencieusement. Puis il arriva à un cul-de-sac. Il observa les mur, il y avait une entaille dans l'un d'eux, la même que dans le bureau. Connor attrapa son tomahawk et le planta dans le trou. Un mécanisme bourdonna de l'autre côté du mur et un mur s'ouvrit. Il entra alors dans un escalier en colimaçon, un message était écrit sur le mur : « J'ai caché mon savoir chez l'ennemi car ils sont trop incompétents pour voir se qu'il y a sous leurs nez. ». Connor sourit intérieurement et monta l'escalier, pendant une éternité il gravit les marches, puis à la fin de cet interminable suite de marches, il vit un nouveau message : « La clé et la sortie se trouvent en haut de cet escalier, mais mon trésor se trouve dans la salle centrale de la Tanière. » Connor sauta les dernières marches et sortit par une trappe qui menait à une pièce semblable à celle où il avait trouvé le cylindre de métal contenant la carte. La même statue se trouvait en son centre. Elle tendait la main à l'arrivant et tenait dans sa main une sphère, la replique exacte que celle que Connor avait trouvé dans les Infranchissables mais totalement blanche, pure.

Il s'en empara et un nouveau chemin se fit alors, un escalier se créa tout, en moins d'une seconde des pierres lévitèrent pour former des marches jusqu'à une trappe d'où l'on voyait la lumière du jour. Le second chemin menait à une ouverture dans la salle, menant au vide. Un message s'afficha alors de lui même sur le mur : Si tu sors victorieux de ce combat, tu gagneras plus qu'un livre, tu ne seras pas déçu. Connor s'approcha du précipice et observa en haut et en bas. Il y avait face à lui une corde accrochée à ce qui semblait être une poulie, une énorme pierre qui semblait sur le point de se rompre était accrochée à la corde. Connor se retourna, sauta dans le vide et commença la désescalade. Il attrapait des prises infimes, descendant rapidement, il arriva en moins de cinq minutes à une fenêtre semblable à celle du haut. Connor remarqua que des gens étaient en pleine réunion, un homme parlait. Il s'arrêta tout de suite et pâlit, tout le monde était tourné vers lui, et lui était tourné vers Connor. L'homme se transforma instantanément en un énorme loup. Le loup paraissait si sauvage, si énorme qu'il ressemblait plus à un ours. Le loup fonça sur sa proie, sautant au dessus d'une table longue de puis de quatre mètres. Connor se campa solidement sur ses jambes, sortit son tomahawk dans la main gauche et son épée dans la main droite. Le loup sauta sur lui, Connor balança sa hache mais le loup esquiva et la hache se planta dans le poitrail d'un homme gras qui semblait être extrêmement riche. Connor vit alors sept autre loups lui foncer dessus. Mais le premier n'était toujours pas arrêté. Le jeune guerrier plongea en avant, esquivant les griffes du prédateur. Attrapa un poignard qu'il sortit de sa manche et passa son épée dans la main gauche.

Il se retourna soudainement et frappa avec poignard, le plantant férocement dans la gorge d'un loup de petite assez menue. Le premier loup dérapa sur le sol et ses pattes arrières tombèrent dans le vide à travers le grande fenêtre. Il poussa un aboiement apeuré et tenta de remonter. Connor sauta au-dessus d'un gros loup au pelage clair, le frappa à l'épaule au passage, esquiva les griffes meurtrières d'un second, lui assénant un violent coup de pied en pleine gueule en réponse. Un petit loup sauta sur le dos Connor, planta ses griffes dans ses épaules et poussant un long hurlement de victoire. Le jeune homme le fit passer par-dessus son épaule et lui brisa le crâne d'un coup de talon, comme si il écrasait une cigarette. Deux loups rugirent de rage et plongèrent sur le jeune homme dans un accord parfait. Connor roula, pour s'éloigner du premier, passa au-dessus d'un loup au pelage noir pour éviter les griffes du deuxième. L'autre loup plongea au-dessus de celui derrière lequel Connor avait fuit, lui lacérant les flancs au passage. Connor glissa sous la table, repoussant les chaises du pied. Il ouvrit la porte pour s'enfuir mais le loup était là. Il se plaqua au sol, les deux loups tombèrent dans l'escalier, se brisant les os sur les marches. Connor se tourna, sortit un poignard qu'il envoya sur une louve blanche aux yeux gris acier. Le pelage neige de la louve devint écarlate en moins de cinq secondes.

Les trois derniers loups battirent en retraite pendant un instant, le seul loup pas encore blessé fonça sur Connor qui était à côté de la table de pierre, ses armes baissés, il remonta sa garde, le loup sauta au-dessus de l'homme, lui arrachant ses deux deux armes d'un coup de patte. Le loup se retrouva de l'autre côté de la table. Connor fonça sur lui, attrapa son dernier poignard au passage, le loup attendit que l'humain lui saute dessus. Connor sauta de la table, déploya ses ailes au dernier moment, battit à une vitesse hallucinante de ses membres rétractiles. Le loup ouvrit sa gueule, étonné par cette diversion. Connor frappa du pied et fit demi-tour, atterrissant près de la table, ses ailes rentrées. Le loup émit un grognement de fureur et fonça sur le jeune garçon. Connor se baissa quand le loup sauta sur lui, il lui attrapa la gueule à deux mains et fit passer la bête par-dessus lui. Le loup s'écrasa violemment sur le table de pierre qui se brisa en deux sur toute la longueur. Les deux autres loups, blessés foncèrent à l'extérieur pour chercher du renfort, Connor ferma les deux battants de la porte et sortit la bille blanche. Il chercha un instant où la mettre et il remarqua un trône à l'autre bout de la pièce, là où le grand loup avait parlé. Connor s'approcha du trône, mis le bille dans un réceptacle placé sur l'accoudoir de gauche. Le dossier du trône se divisa en deux parties et un ancien livre relié de cuir tomba sur le sol. Connor attrapa le livre sans l'ouvrir, il devait s'agir du livre dont lui avait parler Tompkins, celui qui rendait les gens fous et amnésiques. Il le serra contre lui, on entendit un bruit sourd à la porte, elle s'ouvrit en grand, des hommes entrèrent par dizaines, le grand loup noir s'échappa enfin du trou dans lequel il était à moitié tombé. Il fonça sur Connor. Il déploya ses ailes et fonça sur le grand loup, les hommes entré là accompagné des loups regardèrent la bouche légèrement ouverte. Connor attrapa ses deux armes tombées au passage, sans ralentir, et s'envola juste au-dessus du sol. Il rangea ses armes et sortit son arc, il prit une flèche qu'il encocha sur la corde, il tira dans la patte du loup qui tomba sur le côté. Connor encocha une nouvelle flèche et s'envola par la fenêtre, il tira en l'air, trois flèches. Il y eut un craquement au loin, puis des hurlements. Tout les hommes fonçaient sur Connor, il rétracta ses ailes et attrapa la corde. Il y eut alors des ordres impérieux donnés par le capitaine de la garde. Connor retira son casque de soldat et le lança dans le pièce et leur adressant un signe de la main moqueur. Les hommes accélérèrent. Puis il y eut un grand bruit de tremblement de terre, et la terre trembla. La pierre accrochée à la corde se détacha et Connor fut propulsé en l'air il gravit toute la colonne de pierre brute du bâtiment en cinq secondes. En-dessous de lui, les hommes ne s'étaient pas arrêtés et tombèrent presque tous dans le précipice, la pierre les écrasa encore plus. Connor la lâcha juste avant que la poulie ne se brise et arriva dans l'encadrement de la porte. Une porte s'ouvrit et un mécanisme s'actionna, une armure et des armes sortirent du mur, l'épée avait une lame de diamant, une garde représentant deux ailes d'anges elles aussi en diamant et un manche représentant le corps d'un ange et le pommeau un énorme saphir. Le tomahawk avait un manche en diamant contrairement à ceux en bois fait par les mohakws et la lame était une sorte de longue plume, la racine représentant la partie pointue de la lame et celle arrondie étant le côté arrondi de la hache, l'arc était tout à fait normal mais avait deux lames représentant des plus à chaque extrémité de ses branches, les poignards étaient identiques à l'épée mais en plus petit. Et l'armure était impressionnante. Elle était adaptée à la tenue des mohawks, moulante, se mettant sous les vêtements, comme une seconde peau de diamant. Connor lâcha ses armes, enleva son armure et enfila l'armure de diamant. Il monta les escaliers précipitamment et sorti à l'air libre.

Connor arriva à Ilistil, des mohawks étaient postés partout sur les toits jusqu'au manoir, ils étaient plus nombreux que jamais, tout le monde acclamait Connor qui revenait sur son cheval, levant haut au-dessus de sa tête le livre intitulé « Les mémoires de Ratéhnhakéton ». Il entra dans le manoir à toute allure, son oncle, sa sœur et sa mère l'attendait. Ils le félicitèrent un par un, son oncle prit l'ouvrage entre ses mains et le monta dans la chambre du jeune homme qui le rejoint après plusieurs dizaines de poignées de mains et d'accolades. Connor regarda son oncle, il n'était pas sûr d'avoir envie d'ouvrir ce livre. Mais il le fallait, Tom le regarda :

-Je ne peux pas le lire, j'en suis sûr. Toi oui. Mais je peux le garder pendant que tu prends ta décision.

Connor attrapa le livre, son oncle se mit dos à lui et Connor l'ouvrit d'un coup. Il s'attendait à tout, mais il ne sentit aucun changement. Il lit parfaitement bien les lignes qui étaient devant ses yeux, elles parlaient d'une prise qui paraissait particulièrement violente. Connor émit un cri de joie, ferma le livre serra son oncle dans ses bras. Il réussissait à lire le livre. Son oncle le félicita encore une fois et sortit de la chambre. Connor s'enferma à l'intérieur de sa chambre pendant des semaines, le livre parlait de technique de combat révolutionnaire, elles paraissaient toutes plus imparables les unes que les autres. Après avoir fini le livre, Connor décida de partir en voyage, un voyage sans retour...



Dernière édition par Connor Kenway le Sam 16 Juin - 11:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 17
Date d'inscription : 30/05/2012

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Anges
Classe: Guerrier
En général:
MessageSujet: Re: Connor Kenway, tout simplement.   Mer 30 Mai - 14:59           
.................................................................................................................................................................................................................................

Histoire : (suite)


Une nuit de pleine lune, partit en prenant simplement ses vêtements, ses armes, des provisions pour trois jours, son cheval et emporta un jeune aigle nommé Altaïr. Il laissa un mot à sa sœur : « Je pars, je ne sais pas quand je reviendrai, je pense ne pas revenir avant plusieurs années, voir décennies. Mais je ne couperai jamais les contact avec toi, ma chère sœur. Une femelle aigle du nom de Shanon saura où me trouver, Connor. » Connor passa le mot sous la porte de la chambre de sa sœur, il s'en alla d'un pas rapide vers les écuries, lorsqu'il descendit les marches, il entendit une porte s'ouvrir derrière lui et sa sœur l'appela par son nom « Connor ! ». Mais Connor ne répondit rien.

Il parcourut plusieurs villes, mais aucune n'était faite pour apprendre un tel savoir. Un jour où il parcourait les rues de Konora, il entendit des hurlements. Il courut vers le lieu d'où provenait le bruit. Un groupe de trois hommes s'avança, un homme aux cheveux courts et blonds avec deux yeux bleus foncés tendit la main vers lui:

-Tien, cela marche à chaque fois, maintenant, donnez-nous votre bourse. Vite!

Connor mit sa main dans sa poche, juste avant d'atteindre sa bourse il lui fit décrire un moulinet et frappa l'homme à la mâchoire et donna instinctivement un coup de pied dans l'homme derrière lui. Il sauta par-dessus les deux hommes et attrapa le troisième à la gorge et le frappa trois fois avec le poing, son nez était brisé, sa mâchoire inférieur en miettes. Connor attendit que les hommes se relèvent, ils reculèrent et Connor leur dit:

-Vous êtes combien en tout?

L'homme qui semblait être le chef lui dit:

-Nous sommes une organisation de voleurs, nous sommes deux cents en tout dans Konora, et nous allons bientôt nous établir à Ilistil.

Connor fit "Non" de la tête:

-Je veux vous proposer un marché, je vous entraîne, vous apprend des choses que vous ne saurez jamais faire en étant des voleurs minables et vous vous battez pour une vraie cause.

L'homme réfléchit pendant un instant et s'écria:

-Ok, ça marche.

Il lui tendit la main:

-Dutch Van der Line!

Connor passa deux ans a entraîner les voleurs de la ville, il leur apprit ce qu'il avait apprit chez les mohawks mais voulait attendre pour dévoiler son plan aux mohawks d'Ilistil, car cela ne serait pas bien vu de faire débarquer de vulgaires voleurs dans les secrets de l'Ordre. Mais un jour, ce qui devait arriver, arriva. Connor se réveilla en pleine nuit, il était dans le quartier général des voleurs, devenus celui qu'il utilisait pour les entraîner. Le bâtiment était en feu, tout les hommes courraient pour sauver leurs vies mais le bâtiment avait était verrouillé de l'extérieur. Connor s'habilla en vitesse et à l'aide de son tomhawk brisa une fenêtre et le volet qui était barricadé de l'extérieur, sa porte était en feu et il fut le seul à sortir. Lorsqu'il sortit pour ouvrir la porte aux hommes enfermés dans les flammes. Un rire retentit, un rire de fouf furieux. Connor regarda dans son dos et vit Dutch qui éclatait de rire devant le bâtiment en feu, il dit une phrase qu'il ne comprit pas et une flèche se planta dans le ventre de Connor...

Connor se réveilla le lendemain, chez un guérisseur. Il avait raté tout ce qu'il avait entreprit depuis deux ans... tout ça à cause de Dutch Van der Line, il se promit de le traquer et de le tuer, un jour. Mais en attendant, Connor attrapa ses affaires qu'il avait sortit du bâtiment, contenant les mémoires de son ancêtre et ses armes. Puis il partit de Konora au galop.

Connor s'installa dans un refuge de bûcheron abandonné, il le meubla sobrement avec des meubles qu'il créa lui même avec le bois qu'il trouvait dans la forêt. La décoration de la maison n'était pas très belle, il y avait un lit que Connor trouvait assez confortable, une commode grossièrement taillée dans le bois, elle contenait presque tout ce que possédait Connor, une table basse, un fauteuil que Connor avait trouvé à son arrivé, un lit de camp pour les éventuel personne voulant loger au refuge, une grosse cheminée et des outils en tout genre, pour cuisiner, bricoler, des plumes, des rouleaux de parchemins... Connor n'était pas aussi bien que dans le manoir mais cela lui convenait. Son aigle était libre d'aller et venir, il communiquait avec sa sœur au moins une fois par mois. Mais son voyage n'était pas fait juste pour vivre au grand air, il étudiait les mémoires de son ancêtre avec plus d'enthousiasme qu'il n'aurait étudié n'importe quelle autre chose. Il avait commencé par le début du livre, qui faisait plusieurs milliers de pages. Il apprenait une technique jusqu'à la maîtriser à la perfection, au départ, ce n'était que des techniques de respiration, de méditation, de musculation, d'escalade, de fabrication d'outils utiles pour survivre. Puis petit à petit, il avait eu besoin d'un mannequin articulé qu'il construisit en bois. Chaque matin, il musclait chaque partie de son corps, apprenant à être aussi résistant qu'une plaque d'acier, la seul chose qu'il ne rendait pas musclée, c'était ses doigts, car les doigts devaient toujours être sensibles, d'une sensibilités extrême. Connor était devenu plus sage, car le livre lui enseignait chaque expérience de la vie de Ratéhnhakéton, il apprenait tout ce qu'il avait appris, tout qu'il savait, lui-même le savait.

Un jour, un aigle arriva en pleine nuit chez Connor, il était en train de lire les mémoires de son ancêtre lorsqu'il sursauta en entendant un bruit contre le carreau de la fenêtre. Il s'avança et ouvrit quand il reconnut le plumage clair de Shanon, l'aigle qui lui apportait les messages de sa sœur. Connor observa la lettre, le cachet de sa sœur avait été précipitamment pressé contre l'enveloppe, c'était un message important. Il l'ouvrit sans attendre, elle avait écrit très vite, son écriture d'habitude si soignée et penchée était tremblante. « Mon très cher frère, je viens de tomber amoureuse, un jeune homme nommé Fàril Van Aran, il est très beau et très gentil, j'espère que tu pourras venir à Ilistil pour nos fiançailles qui auront lui dans trois mois, Sofia, ta sœur adorée. ». Connor sourit intérieurement. Le lendemain, il partit avec son cheval pour Ilistil, en trois jours il arriva à la cité, il déposa son cheval à un garçon d'écurie et croisa sa sœur sur une grande place. Elle lui sauta dessus pas surprise, il la prit dans ses bras :

-Tu es venu ! Fantastique, je vais te présenter à Fàril il est partit dans un magasin nommé « La bague au doigt » pour m'acheter mon alliance.

Connor sourit et répondit :

-Je vais aller le voir seul, les hommes on besoin de se voir face à face pour mieux se jauger.

Il partit dans la foule et deux minutes plus tard se trouva devant ledit magasin, il entra et demanda si un certain Fàril Van Aran était venu ici, l'homme lui dit que des amis étaient venus le chercher plus tôt et qu'ils étaient partis à droite. Connor sortit de la boutique d'un pas vif et suivit la route sur la droite. Il vit alors un groupe marchand hurler, une flamme de fureur allumée dans les yeux. Connor s'approcha d'eux, il mit sa main sur l'épaule d'un homme brandissant un long bâton :

-Qu'est-ce qui vous tourmente, mes amis ? Qui vous a fait du tort...

-Ce sont ses brutes, une groupe d'environ douze hommes, ils sont partis par là, il emmené un homme qui avait l'air de résister. Nous voulons les arrêter mais il semble qu'ils soient mieux armés que nous.

L'homme lança un cri de rage en brandissant encore plus haut son arme de fortune et voulut se retourner vers Connor à nouveau, mais il avait disparu, comme une ombre. Connor fonçait dans la rue, il bouscula un garde qui le poursuivit au pas de course, Connor jeta un regard en arrière, il ne voulait pas blesser ce garde. Il se mêla à la foule et plongea derrière un étal et laissa passer les gardes. Il sortit discrètement de sa cachette et entendit alors un hurlement de douleur. Connor fonça dans une ruelle, il vit alors un grand groupe d'hommes rassemblé autour d'un jeune ange. Environ le même âge que Connor, des cheveux bouclés, noirs, des yeux bleu-gris, pas très fort, sûrement un fils à papa qui compte sur ses relations pour se sortir de ses principaux ennuis et sur l'argent pour régler les autres. Connor s'approcha en silence, sortit son tomahawk et tapota amicalement l'épaule d'un des agresseurs, il se retourna lentement et Connor lui envoya le plat de la lame de tomahawk en plein figure. L'homme tomba sur le sol, assommé. Connor envoya un coup de talon sauvage dans le plexus d'un autre qui fut projeté trois mètres plus loin. Un homme se retourna et cria : « Un intrus, tuez-le ! »

Connor jeta son tomahawk par terre et fit un moulinet avec ses épaules. Un adversaire se présenta directement à Connor, donnant un coup de de bas en haut, il l'évite et mit un autre homme à sa place, il se prit l'épée dans l'épaule, tomba sur le sol. Connor frappa l'homme qui venait de frapper, esquiva un coup de taille en se baissant et plaqua celui qui l'avait fait contre le mur où il frappa le crâne contre la pierre. Connor pivota et frappa deux fois du poings un homme, il se pencha en avant en se tenant la gorge à deux mains, il l'acheva d'un coup de coude à la nuque. Deux hommes armés de haches foncèrent sur Connor, il courut à leur rencontre, dérapa sur le sol et se baissa en arrière, il se retrouva derrière eux, un coup de pied dans le dos de chacun d'eux et ils tombèrent sur le sol, la colonne vertébrale brisée en deux. Connor sortit deux poignards, un homme fonça sur lui, une épée courte à la main, Connor esquiva et lui épingla la main au mur, il lança son second poignard dans le gorge d'un homme qui tentait de s'enfuir. Deux hommes foncèrent sur Connor, chacun armé de deux lames. Connor esquiva les épées avec une vivacité féline, passa sous la garde d'un, un faux-mouvement de son compagnon d'arme décapita l'homme et il regarda la tête de son ami tomber sur le sol, abreuvant la terre battue de la ruelle sombre. Connor lui fit une clé de bras et lui agrippa la gorge, il maintint la pression environ douze seconde et l'homme tomba sur le sol, évanoui. Connor se tourna vers le dernier homme, il tenait son otage par les cheveux, un poignard contre la gorge du jeune ange.

-Allez, approche ! On verra si ton ami est à l'épreuve des lames ! Donne-moi tout ton argent et je le laisse vivre, tu as l'air d'un noble, alors donne !

Connor croisa les bras :

-Je ne marchande pas la vie humaine, car elle vaut bien plus chère que tout l'or du monde. Je traque simplement les gens qui la marchande et je les exécute, car il ne n'ont aucune valeur.

Connor plongea vers l'homme, roula, attrapa son tomahawk et l'envoya vers l'homme. L'homme prit en otage hurla de peur et son agresseur tomba en arrière, une hache plantée en les deux yeux.

L'homme courut vers Connor et sauta dans ses bras, il lui serra la main, attrapa sa bourse et la lui mit dans la main, Connor la lui rendit :

-Je ne demande pas d'argent.

L'homme la reprit et l'enfouit dans sa poche :

-Merci, merci infiniment. Je suis Fàril, Fàril Van Aran. Je vous suis reconnaissant, à vie !

Connor resta impassible, lui, le futur mari de sa sœur... il n'était pas tout à fait d'accord. Il l'attrapa par la gorge et le souleva en le plaquant contre le mur de la ruelle, l'homme poussa un cri étouffé par Connor qui agrandit la pression sur sa gorge :

-Que faisais-tu avec ces hommes ?

-Euh... rien... ils m'ont agressé parce que je n'ai pas payé la dette d'argent que je leur devais ! Pitié.

Alors comme ça il aimait les jeux d'argent, très bien. Connor allait lui faire changer d'avis :

-Reste plaquez contre ce mur où je t'abats dans l'instant. Et je te pari tout ce que j'ai que je peux lancer trois poignards à moins de cinq centimètres d'une partie sensible de ton corps.

Connor se recula à dix mètres et envoya trois poignards, le premier juste à côté de la tête, le second à côté du cœur et le troisième entre les jambes de l'homme qui tremblait de peur :

-Je suis le frère de ta fiancée, et sache qu'elle n'aime pas les lâches dans ton genre, tu ne la reverras plus jamais, ou je te tue.

Connor partit d'un pas vif jusqu'au manoir où il laissa un simple mot à sa sœur : « Ne l'épouse pas, cet homme n'a aucune valeur. »

Trois jours plus tard, il était de retour chez lui, dans la forêt.

Pendant plus de deux ans, Connor étudia les mémoires de son ancêtres, apprenant tout par cœur jusqu'à tout métraîser à la perfection, il était encore loin de tout maîtriser mais était sûr qu'il y arriverai, il avait maintenant 23 ans et un jour il tomba sur le secret le plus précieux du grimoire. Cinq page destinée à un sujet nommé : « La vision du Sage ». Il lut attentivement chaque passage, mais il ne comprenait strictement rien à ces phrases dénuées de sens. Alors il les lut, encore et encore, jusqu'à les connaître par cœur, il se les répétait sans cesse. Un jour, il fit ce qu'elle disait, il s'assit en tailleur sur une souche et réfléchit, longuement. Le livre disait : « La vois du Sage s'ouvre à celui qui se connaît lui-même, si tu vois en toi aussi bien qu'autour de toi, la voie peut s'ouvrir à toi. ».

Connor médita ses paroles pendant un certain temps, il passa même la nuit les yeux fermés, toujours assis sur la souche. Savoir qui il était, c'était pour lui une tâche ardue, pour savoir qui l'on est. L'on est ce que l'on a fait et ce qui fait parti de nous. Pendant plus d'une semaine, il vaqua à ses occupations habituelles, se demandant ce qu'il avait fait et ce qui composait son être. Il essaya plusieurs formulations, certaines plutôt avantageuses, d'autres plutôt négatives, mais il n'arrivait pas à définir le juste milieu. Il trouvait pas assez de critères, où au contraire, trop. Il continuait d'apprendre avec les mémoires de Ratohnhakéton. Deux mois après le début de ses recherches, il trouva la solution, il sut directement lorsqu'il trouva. Il sentit une sorte de frisson le parcourir, un murmure vint se loger dans son oreille, mais il ne put comprendre ce qu'il annonçait. Il ouvrit les yeux et aperçut que le monde avait changé. Tout ce qui se trouvait autour de lui avait prit une teinte très foncé, comme si le monde n'était fait que de noir. Il voyait des courants d'énergies circuler, ils avaient une jolie couleur doré, chaque arbre scintillait d'une lueur doré, la sève circulant dans chacune de ses feuilles. Les insectes sur le sol vaquant à leur minuscule occupation, tout était doré, puis il regarda ses mains, elles étaient bleues, mais rien n'était net, comme si le soleil se reflétait sur lui, une couleur mouvante. Puis il vit deux formes bleues voler vers lui, deux aigles. Connor battit brusquement des paupières et se redressa, il avait mal au dos à force de rester sur cette souche. Un aigle apportait un message de sa sœur, il détacha l'enveloppe de la patte de l'oiseau et décacheta le parchemin, il l'ouvrit : « Connor, vient. Tompkins a disparu, il s'est probablement fait kidnappé par les wolvs, nous avons besoin de toi. »

Connor avait directement sauté sur sa selle, il galopait à bride abattue pour rejoindre Ilistil. Il entra au galop dans la cité et ne s'arrêta seulement quand il arriva dans l'allée menant au manoir, il entra en poussant brusquement les deux battants de la porte qui claquèrent contre le mur en faisant une petite marque de chaque côté. Sofia descendit l'escalier en courant presque et attrapa son frère par la main, l'emmena en haut, dans la grande salle de réunion. Trois mohawks étaient là, ils attendaient apparemment Connor, il s'assit et participa à cette réunion. Les trois hommes voulaient savoir où se trouvait la ville pour porter une attaque directe à la cité souterraine des wolvs. Connor leur interdit cette initiative, il savait que leurs ennemis étaient trop nombreux pour plier sous une attaque de grande ampleur, et les hommes ne survivraient pas à la descente dans la cité, les ennemis patrouillaient sûrement plus depuis sa dernière incursion dans le domaine. Il décida d'y allait avec quatre hommes, pas plus. Les trois mohawks parlèrent longtemps pour ne rien dire et acceptèrent la proposition de Connor. Le jeune homme partit accompagné de quatre guerriers spécialisés dans l'escalade et la discrétion. Mais avant de partir, Sofia intercepta Connor, lui tordit l'oreille et le monta jusqu'à sa chambre, elle le projeta contre le lit et hurla :

-Je savais tout ça !!! Je savais que Fàril avait des dettes de jeu, qu'il n'était pas un combattant, c'est pour ça que je voulait l'épouser, sortir un peu de la guerre, c'est ça qui me plaisait chez lui. Il détestait la violence et les combats.

Connor mit ses mains devant lui pour repousser sa sœur en cas de nouvelle attaque physique et dit d'une voix plus dure qu'il ne le voulait :

-Cet homme était un lâche, il n'avait pas d'honneur. Et tu sais très bien que notre vie et la guerre son la même chose, notre vie est une guerre ! Maintenant, excuse-moi, mais je vais devoir partir.

Il contourna sa sœur, et partit en galopant en tête du groupe de cavalier.

Il arrivèrent en quelques jours à la cité des wolvs. Connor emprunta à nouveau la trappe qu'il avait prise pour sortir. Les hommes le suivirent ébahis devant la statue de Ratohnhakéton, ils s'agenouillèrent, Connor les imita, il remercia silencieusement son ancêtre de lui avoir permit de lire le livre de ses mémoires. Ils continuèrent en descendant la grande colonne de pierre et entrèrent dans la salle où Connor avait affrontée les loups, elle était vide. Ils descendirent les escaliers et arrivèrent à une immense salle souterraine, il y avait une foule monstre et un amphithéâtre de l'autre côté de la cavité. Un homme était enchaîné solidement à un pilonne de trente mètres de haut, son bourreau était un homme fin, il avait une démarche féline, il possédait une lance à double tranchant. Il était habillé d'une armure moulante de métal scintillant, le masque qu'il portait était le portait de son visage, fondu dans l'acier. Connor donna ses ordres aux guerriers qui se fondirent dans la foule, le jeune homme escalada la salle grand comme une cathédrale à la force des bras et traversa tout par la voix des airs, il ferait appelle à ses ailes si jamais il risquait de tomber, mais il préférait privilégier la discrétion. Il arriva à l'immense pilonne de roc et le descendit de l'autre côté, là où la foule ne pouvait pas le voir. Arrivé à mi-hauteur, il lâcha une pierre du haut de la colonne de pierre, c'était le signal. On entendit alors des hurlements de peurs et de douleurs, tout le monde s'enfuyait de l'amphithéâtre. Connor observa se mit là où il pouvait voir la suite des événements. Ses guerriers avaient allumés des leurres de fumées, les soldats wolvs examinaient les restes d'une plante qui produisait une abondante fumée blanche. Connor regarda le bourreau à côté de Tom, qui observait avec un œil attentif les événements. Il savait que les leurres étaient sa signature, car c'était lui qui lui en avait parlé et les mémoires de son ancêtre lui avait alors apprit à trouver la plantes et celles qui avaient les mêmes effets. Connor déploya ses ailes et plongea de vingt mètres jusqu'au bourreau il sortit son tomahawk de sa ceinture et ralentit sa chute, il atterrit en poussant l'homme avec ses pieds joints et il tomba face contre terre, assommé. Connor donna de grand coup de hache sur les liens de son oncle qui cédèrent juste avant que les soldats wolvs arrivent sur eux.

Connor envoya son épée à son oncle qui l'attrapa adroitement et embrocha un guerrier qui lui fonçait dessus à toute allure. Les guerriers mohawks venaient de s'envoler de la foule et fonçaient par-derrière sur les assaillants de Connor et son oncle. Ils arrivèrent juste avant que les Wolv se transforment en loups. Le chef de meute bondit sur Connor et le plaqua au sol, le jeune homme lui maintint les mâchoires ouvertes et lui envoya un coup de pied dans les parties fragiles de son anatomie. Il se releva et voulut l'achever, mais il esquiva et lui asséna un coup de griffe que Connor esquiva à son tour avec habilité. Un mohawk frappa un loup en plein visage avec son épée et lui ouvrit une blessure sanglante au crâne. Les loups poussèrent des hurlements de rages et reprirent le combat. Connor se retourna et frappa un soldat avec la partie pointue de la hache. Il sortit un poignard au passage qu'il envoya sur le chef de meute, il lui planta dans le torse mais le loup ignora l'attaque et fonça droit sur Tompkins. Connor se battait avec les techniques qu'il maîtrisait à la perfection et que les soldats n'avaient jamais vu. Connor pivota en se baissant et éventra un homme qui tomba par-terre en se tenant le ventre à deux mains. Il passa par-dessus un guerrier armé d'une énorme hache et lui planta le tomahawk le dos et remonta la lame d'un coup, l'homme fit un saut périlleux, apparemment trop périlleux puisqu'il se brisant la nuque sur la pierre. Un mohawk tomba par-terre, une griffure le long du bras, Connor fonça sur lui, défendit le corps de son ami pour pas que les loups ne l'achève. Un guerrier s'approcha de lui et tout les mohawks sauf Tom défendirent leur ami tombé. Connor fit une roulade, trancha l'air deux fois et deux hommes tombèrent, il cria alors à ses compagnons :

-Emportez-le à l'extérieur ! Retournez à Ilistil et ne nous attendez pas !

Il joua du tomahawk et se défit de deux ennemis en même temps, les acheva avec un coup de lame sur le crâne. Tom était aux prises avec le grand loup et deux guerriers, Connor lui affrontait huit hommes en même temps. Il plongea par-terre pour éviter une immense hache qui lui fonçait dessus et frappa son propriétaire désarmé. Une lance se planta juste à côté de son oreille, elle frappa la colonne de pierre. Connor balança son tomahawk et son poignard sur deux adversaires lointain et arracha la lance des mains de son adversaire. Il la planta dans son propriétaire qui tremblait sous le choc du métal contre le pierre. Connor brisa la lance en deux avec son genoux et combattit avec ces deux morceaux d'armes. Il planta le fer dans le visage d'un colosse de deux mètres armés de deux haches que Connor trouvait énorme. Lui enfonça la partie en bois dans le ventre et arracha une des deux haches. Il la soupesa et la souleva à deux mains au dessus de sa tête, il réussit tant bien que mal à la projeter sur un lancier qui tentait de l'épingler contre le mur. Son adversaire tomba sur le sol de pierre et Connor fonça sur un autre homme armé d'une épée. Il lui arracha son arme et la lui planta dans le ventre. Il ne restait qu'un homme qui n'avait pas bougé, il était immense et aussi large que trois hommes. Il fonça sur Connor et traversa les dix mètres qui les séparait en trois enjambés. Il attrapa la tête de Connor à une main et lui asséna un grand coup de poing en plein visage. Connor fit trois pas en arrière, cracha du sang par terre et toussa bruyamment avant de cracher à nouveau :

-T'es un peu plus coriace que les autres toi, hein ?

L'homme, qui ne ressemblait pas du tout à un homme. Il avait un visage tordu, une bouche formant une vague, comme un sourire déformé par le démon qui habitait cette homme, il était à moitié nu, ne portant qu'un pagne, il avait des bras aussi gros que Connor, des jambes aussi aussi large que des troncs d'arbres, deux yeux rouges flamboyants, une crâne chauve et son corps était couvert d'immondes cicatrices qui montrait qu'il était torturé, torturé jusqu'à en perdre la tête. Il n'avait l'air de pouvoir parlé, ne poussant que des cris à glacer le sang. Connor était désarmé et tout ce qu'il avait sous la main ne pouvait pas faire mal au géant. Connor fonça sur lui, esquiva sa poigne, passa entre ses jambes. Il sauta sur son dos et l'étrangla, sans succès, le géant l'attrapa par le col et l'envoya contre le pilonne. Connor déploya ses ailes et atterrit à la verticale sur la pierre et sprinta vers le plafond, à mi-chemin, il sauta en arrière et descendit en piqué vers son adversaire. L'ange redressa au dernier moment et lui envoya ses pieds joints en plein visage. Le géant l'arrêta en dressant sa main devant son visage, Connor fit un saut périlleux pour échapper à la poigne de son adversaire démoniaque et il se mit debout sur les épaules du monstre, serrant ses mollets contre le crâne chauve du géant. Ilvoulut lui briser la nuque en pivotant avec le bassin mais cela ne fit rien. Il décolla à nouveau, il devait jouer la carte de la rapidité. Il rasa le sol à la recherche d'un arme et tomba sur son tomahawk, il l'attrapa au passage et fonça sur l'homme. Le monstre voulut l'attraper mais Connor lui trancha trois doigts, le monstre resta impassible. Il avait tellement souffert que la perte d'un membre ne devait être qu'une piqûre pour lui. Connor fut quand même arrêté par la deuxième main du géant. Connor se retrouva étranglé par de géant, ses bras levé au-dessus de sa tête retombèrent mollement contre ses flancs. Il lâcha son tomahawk et utilisa ses dernières forces pour appuyer sur le nerfs du bras du monstre. Tout son bras fut parcouru par une violente décharge et il lâcha Connor qui retomba souplement sur le sol. Il attrapa sa hache et frappa de toute ses force dans l'entre-jambe du géant. Le monstre poussa un tel hurlement de douleur que des énormes morceaux de rocs tombèrent du plafond. Connor réprima lui aussi un hurlement, il avait mal pour le géant qui se pencha en avant, il l'acheva en le décapitant froidement.

Connor se tourna vers Tom qui était toujours face au grand loup. Il fut projeté contre le pilonne de pierre et le loup lui sauta dessus, le bloquant contre le pierre. Le loup reprit forme humaine et étrangla l'oncle de Connor contre la pierre, il se tourna vers le jeune homme :

-Aujourd'hui et la dernière fois, tu as tué des êtres qui m'étaient chers, aujourd'hui, il ne reste presque aucun membres de ma famille, aujourd'hui, c'est à mon tour de te prendre quelqu'un que tu aimes.

Il accentua la pression sur le cou de Tom qui craqua et tout le corps de son oncle fut parcouru d'un spasme d'agonie avant de tomber sur le sol, sans vie. Connor fonça sur l'homme qui retrouva instantanément sa forme de loup, trois infimes sifflements arrivèrent aux oreilles de Connor qui se baissa pour éviter trois flèches qui foncèrent sur lui, une dernière arriva lorsqu'un homme cria des paroles qui ne comprit pas, Connor la reçut dans l'épaule, il en reçut deux autres, une dans la jambe et la dernière dans le bras gauche. Il aurait bien frappé son ennemi avec son tomahawk, mais il pesait si lourd... il le lâcha et attrapa son oncle. Le loup grogna, ce qui ressemblait à un rire et dit :

-Le jeune guerrier prodige lâche ses armes les plus précieuses ?

Connor déploya ses ailes, attrapa son oncle, décolla en chandelle avant de redescendre en piqué et pour attraper ses armes de diamants. Il zigzagua jusqu'à la porte de l'amphithéâtre et s'envola vers le haut du pilier de pierre. Il traversa la trappe, sauta sur son cheval et galopa à bride abattue jusqu'à sa maison dans la forêt. Il y enterra son oncle et choisit de retourner à Ilistil, définitivement.

Connor galopa jusqu'à Ilistil sans s'arrêter, son cheval tombait de fatigue quand il passa la porte, Connor le tira par la bride jusqu'aux écuries personnelles du manoir. Il entra en ouvrant les deux battants de la porte d'entrée et annonça à haute voix :

-Je suis de retour !

Il entendit des bruits de portes qui s'ouvrent brusquement et monta d'un pas rapide les escaliers, trois mohawks lui sautèrent presque dessus en criant « Il est vivant ! Il a réussi !!! » Mais Connor posa sa main sur l'épaule de l'homme qui se tranquillisa aussitôt. Ils venaient de comprendre, l'homme voulut parler mais il ouvrit la bouche sans rien dire avant de la refermer. La soirée fut la plus sombre que Connor eut jamais passé chez lui. Tout le monde avait le visage triste et Connor passa toute la soirée enfermé dans sa chambre. Connor savait qu'il avait rendu la famille Wolv furieuse et qu'il ne tarderait pas à attaquer.

Ce qu'avait prédit Connor arriva, il avait prévenu les mohawks de ses inquiétudes et ils s'étaient organisés, des tours de gardes devant la demeure et sur les toits de la ville. Un homme remontait un l'allée au pas de course, il était essoufflé et dit d'une voix haletante :

-Il arrivent, environ une petite centaine !

Connor ordonna à ses hommes de se placer sur les points stratégiques, il partit sur un toit près de l'entrée de la ville, près à accueillir, quand il vit les premiers hommes entrer dans la cité, il se mit devant une armurerie. Faisant mine de regarder des épées alors qu'il en portait une en diamant pur à son côté. Les hommes le montrèrent du doigt et sortirent leurs armes avant de ce précipiter sur la cible. Connor sortit son tomahawk et son épée. Il embrocha un homme qui lui fonçait dessus, trancha la gorge d'un second avec son tomahawk. Il se baissa pour esquiver un coup de taille et planta son épée derrière le menton de l'homme qui l'agressait, il remonta d'un coup. L'homme se souleva du sol et Connor lui asséna un coup avec le plat de la lame de son tomahawk. Il fit un petit saut en arrière pour éviter une hache qui allait l'éventrer et frappa avec la pointe de son tomahawk dans le visage de l'homme qui bouscula ses congénères en hurlant. Connor donna un coup de pied circulaire avec l'intérieur du pied pour balayer ses adversaires et sauta jusqu'à un immeuble qu'il escalada. Il se hissa sur le toit et émit un sifflement strident. Il fonça en direction du manoir il sauta au-dessus d'une ruelle et vit ses hommes postés juste dessous, ils escaladèrent le bâtiment en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire et restèrent dans l'ombre du toit. Connor sortit son arc, ses ennemis approchaient, il décocha une flèche dès que la tête du premier apparue. Il décocha une nouvelle flèche et un homme tomba du toit, bousculant ses compagnons. Connor attrapa deux flèches qu'il mit sur son arc, il les tira en même temps, elle fauchèrent deux nouvelles vies et trois hommes tombèrent. Des hommes commençaient à approcher. Connor rangea vite son arc et fit un décompte avec ses doigts, trois... deux... un. Il serra la poing sur son tomahawk et les mohawks sortirent de leurs cachettes en moins de deux secondes, prenant les guerriers wolvs par surprise. Connor fonça dans la mêlée avec ses hommes, plongea sur un wolv pour le plaquer à terre. Fit une roulade pour se remettre debout, donna un coup de talon dans la gorge d'un homme qui tomba du toit. Se baissant en pivotant pour éventrer un nouvel homme avec son arme de prédilection. Il passa par dessus cet homme qui se plaquait les mains sur le ventre. Il faucha trois nouvelles en faisant une botte très audacieuse, para une lame qui fonçait vers sa gorge. Arracha la lance d'un homme pour l'envoyer sur un autre soldat. Se baissa juste un peu pour éviter une épée qui lui ouvrit l'épaule, son armure intercepta l'attaque et l'arme tinta contre sa seconde peau. Il profita de la courte diversion pour tuer deux nouveaux soldats. Pendant ce temps, des archers ennemis se positionnèrent sur le toit d'en face. Ils tirèrent sans somation. Tuant des hommes des camp. Connor donna un coup de pied dans un ennemi qui fit le grand saut dans la ruelle. Il plongea, plaqua deux alliés au sol pour les couvrir avec son armure impénétrable. Il leur hurla des ordres rapides :

-Vite, cachez vous dans les ruelles !!

Il fonça vers l'extrémité du toit, celle opposée aux tirs de flèches mortelles et crocheta le rebord avant de se plonger dans le vide. Il laissa juste dépasser sa tête pour voir la suite des événements, trois mohawks s'étaient accroupis, cachés derrière d'énormes boucliers, ils reculaient vers Connor pour le rejoindre. Il les encouragea de la voix et un homme lui fonça dessus, il s'approcha un peu trop et Connor lui attrapa la cheville, l'homme se brisa le cou sur le rebord. Connor regarda la ligne d'archers, un homme lâcha la corde de son arme, une flèche fonça et Connor se décala juste à temps, la flèche traversa sa capuche et rebondit contre son casque. Il entendit des cris de rage et une ligne de soldats traversa la ruelle, armé de lance. Connor sauta sur le toit dans son dos et détala à toute vitesse, il se jeta dans la rue et atterrit dans une grande fontaine, des jeunes enfants s'y baignait car la chaleur était étouffante. Il resta caché dans l'eau le temps que les soldats arrivent dans la rue. Il ne put rester plus longtemps lorsque ses poumons lui demandèrent de l'air en urgence. Il remonta rapidement à la surface. Les soldats le montrèrent du doigts, des lances volèrent vers lui, certains soldats hésitaient en raison des enfants se baignant dans la fontaine mais un cavalier attrapa la lance d'une recrue et fonça sur Connor, il sortit son épée et courut le long de la place, l'homme était à trois mètres, Connor dérapa en s'accroupissant et se retourna d'un mouvement du bassin, il glissait sur la terre battue de l'avenue et tira son épée, il se releva et la pointa sur l'homme qui s'y empala de lui-même. Deux hommes sortirent d'une étal, l'un habillé à la manière des mohawk bien qu'il soit un étranger et une jeune femme aux cheveux noirs et aux yeux de même couleur habillée avec une tenue mohawk totalement noire, un peu comme les wolvs. Ils décimèrent les rangs avec l'aide de Connor mais à trente contre trois, ils furent légèrement dépassé. Un détachement des soldats locaux fonça droit sur les intrus et Connor arriva leur prêter main-forte. Il trancha, esquiva, décapita, roula, frappa, désarma... puis les soldats encerclèrent le groupe qui rendit les armes. Connor s'en alla en vitesse vers le manoir sans rien dire.

Il s'aperçut trop tard que l'homme le suivait, accompagné de son amie. Connor se tourna vers lui :

-Que fais-tu là ? Je ne t'ai jamais vu au manoir, qui es-tu ?

L'homme retira sa capuche avec un soupir de soulagement, il avait des cheveux assez longs, bouclés d'une couleur noirs de jais, une barbe de plusieurs jours typique des grands voyageurs, lui et Connor faisait la même taille, il était un peu plus large que le jeune ange et avait une épée à la main :

-Je déteste vraiment cette capuche... hum hum. Je suis Yusuf Hollister, et elle c'est Delphine, mon apprentie.

Connor avança vers le manoir en compagnie de Yusuf :

-Merci de m'avoir aidé, j'aurais sûrement était débordé à un moment ou à un autre.

Yusuf éclata d'un grand rire qui faisait penser à des aboiements :

-Ce n'était rien, je tue des wolvs depuis ma naissance, mon père était lui aussi un mohawk, il s'appelait Loadon. Mais dis-moi, tu es bien Connor Kenway, celui qui a apparemment découvert les secrets les plus cachés de notre ordre, non ?

Connor approuva en silence, les deux hommes discutèrent pendant un moment, puis lorsqu'ils arrivèrent au manoir, Connor l'invita à rester. Yusuf s'avéra être un invité très charismatique et toujours près à aider les autres. Connor et lui tissèrent des liens d'amitié rapidement, Connor aimait les gens comme lui.

Pendant deux ans, Yusuf vécut au manoir, un jour Connor dû partir pour établir un plan de construction pour une village mohawk, car les ressources de l'ordre s'amélioraient et la plupart des mohawks vivaient en solitaire, maintenant, ils pourraient venir dans des villages légèrement fortifiés et vivre là. Il y en avait deux en construction, cinq cent guerriers y vivaient déjà et commençaient à y mener une vie paisible. Connor partit directement pour Konora où il devait rejoindre Yusuf. On lui avait confié que les wolvs faisaient chanter un marchand de Konora. L'amie de Yusuf avait disparu, quand Connor parla de ses craintes à son ami, il rigola et lui dit qu'elle était libre et que son apprentissage était terminé. Les deux hommes arrivèrent à Konora en quelques jours. Grâce aux connaissances des mohawks, ils trouvèrent sans mal le marchand et partirent à sa rencontre, ils coincèrent l'homme dans une ruelle et Yusuf l'attrapa sauvagement par le cou et le plaqua contre le mur :

-Alors, tu es un agent des wolvs, hein ? Avoue !

Connor se plaça aux côtés de son ami et lui mit une main sur l'épaule :

-Laisse, je vais voir si il est vraiment dangereux.

Yusuf lâcha sa proie et partit faire un tour un peu plus loin. Connor se concentra et lorsqu'il ouvrit les yeux, il voyait des courants d'énergies négatives parcourir l'homme, il mit la main sur son tomahawk et cligna des yeux plusieurs fois. L'homme sortit un poignard de sa manche et l'enfonça dans le cœur de Connor, l'armure du jeune homme n'était pas utile pendant les petites opérations comme celles-ci et il ne l'avait pas emportée avec lui. Il fit un bond sur le côté, pas assez rapide, la lame s'enfonça dans son épaule, il tomba en arrière et frappant douloureusement la tête contre le mur de la ruelle étroite. L'homme sortit une longue épée et la pointa sur la gorge de Connor. Il s'écria « Meurt ! » et leva son bras. Connor mit ses bras devant son visage en signe de protection, il était à moitié assommé et voyait des dizaines de petites lumières rouges et dorés devant ses yeux. Un grand loup sauta depuis le toit et tomba sur des caisses renversées qui cachaient la ruelle aux yeux des passants, il rebondit sur les caisses et attrapa l'homme par la tête avant de l'éclater contre le mur et de le plaquer au sol, l'homme était déjà mort. Connor se leva en s'appuyant contre le mur et lorsqu'il se retourna vers l'homme et le loup, Yusuf se tenait debout à côté du cadavre, il s'essuya la bouche d'un revers de manche :

-Je ne suis pas un ange comme la plupart des mohawks, je ne me présente jamais aux réunions car je suis pour les autres mohawks un traître à mon sang, un traître utile mais ils n'aiment pas le fait que j'ai du sang wolv dans les veines. Bon, partons.

Yusuf repartit suivit de Connor, pendant le voyage de retour, il lui demanda des explications, Yusuf prit une grande inspiration et commença son récit :

-Mon grand-père était le frère du chef de la famille wolv, lorsque mon père et né et qu'une période de grand conflit à commencé, mon grand-père à dit à ma grand-mère de fuir, mais il ne pouvait les accompagner. Sa famille le prendrait pour un traître et le tuerait. Il préféra tuer sa famille qu'il haïssait depuis qu'il avait vu le résultat de leurs colères, de la mort et de la destruction. Alors il mourut au combat et mon père et ma grand-mère furent recherchés. Pendant vingt ans ils restèrent introuvables puis le pire arriva, la mère de mon père mourut à son tour et mon père rejoint alors les mohawks. Il rencontra une jeune femme à Irnélén, ma mère, elle est morte le jour de ma naissance et mon père m'éleva selon les croyances de mohawks. Nous ne nous présentions jamais aux réunions car les autres mohawks sont méfiants envers nous. Mais depuis que mon père et mort il y a maintenant six mois, je pense que je vais aider notre cause plus que n'importe lequel d'entre nous.

Connor ne parla plus jamais de cela à qui que ce soit et ils rejoignirent ensemble le manoir. A leur arrivé, Sofia tomba dans les bras de Yusuf et emmena son frère jusqu'à sa chambre, elle referma la porte et se tourna vers lui :

-Moi et Yusuf allons nous marier, depuis ton départ, nous avons passer beaucoup de temps ensemble, puis nous avons décider de nous marier.

Connor resta la bouche ouverte un instant et inspira profondément, il se leva et serra sa sœur dans ses bras :

-Je vous donne ma bénédiction !



Dernière édition par Connor Kenway le Sam 16 Juin - 11:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 17
Date d'inscription : 30/05/2012

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Anges
Classe: Guerrier
En général:
MessageSujet: Re: Connor Kenway, tout simplement.   Ven 1 Juin - 22:32           
.................................................................................................................................................................................................................................

Histoire :(encore la suite, courage!)

Connor prépara le mariage, il était le témoin de son ami Yusuf Hollister qui était tout excité à l'idée de se marier. Pendant sept semaines ils préparèrent chaque détails avec précision, Connor faisait tout pour que le mariage soit parfait. Puis le grand le grand jour arriva, ils devaient se rendre jusqu'à la place où avait lui le marché depuis le manoir, il y avait environ trois cents mètres. Connor accompagnait Yusuf jusqu'à un autel où plein de monde s'était rassemblé sur la place pour voir ce qui s'y passait. Le marié portait un élégant costume noir, avait rejeté ses cheveux en arrière. Les deux hommes arrivèrent à l'autel et Connor se mit dans un coin, les deux écrins contenant les alliances dans ses mains qui étaient croisées dans son dos, il portait un simple costume aussi noir que celui de son meilleur ami et regardait sa soeur s'avancer dans sa magnifique robe d'un pas lent accompagnée par la mère de Connor. Sofia arriva jusqu'à l'autel et Connor et sa mère attendirent, côte à côte. La cérémonie se passa sans encombre, Connor tendit les alliances lorsque le prêtre les lui demanda puis les deux mariés remontèrent l'allée. Puis une grande fête commença, Connor resta légèrement éloigné des festivités, il devait partir le lendemain avant l'aube. Jusqu'à minuit il festoya avec sa famille et ses amis dans le jardin près de la maison abandonnée et dans le manoir. Les chanteurs donnaient le rythme et les danseurs voltigeaient sur la piste de dance. Connor remonta dans sa chambre où il s'écroula sur son lit à baldaquin rouge et s'endormit instantanément.

Vers cinq heures du matin, Connor se leva silencieusement et sortit son cheval des écuries, il le tira par la bride jusqu'à la porte pour ne pas faire du bruit contre les pavés des rues d'Ilistil. Il salua d'un signe de tête les gardes et monta sur son destrier, il partit au trot pour ménager sa monture, il devait aller jusqu'à Riéza pour y rencontrer des gens qui disaient avoir besoin d'aide pour régler une affaire concernant les wolvs. Il arriva à la ville en quelque jours et il s'établit dans une auberge discrète et assez miteuse. Il rencontra les hommes dans un jardin près du palais, ils étaient deux, un premier d'assez petite taille avec une grosse moustache et le crâne légèrement dégarni, il ne portait pas d'arme mais Connor était persuadé que c'était un mage. Le second était un homme grand et fin, il avait un chapeau melon noir sur la tête et avait des cheveux courts aussi noirs que son chapeau, il avait l'air d'être un aventurier et portait plusieurs cicatrices visibles et avait une grande canne à la main bien qu'il ne semblait pas en avoir besoin. Les deux hommes expliquèrent à Connor qu'ils savaient qu'il connaissait la tanière des wolvs et voulaient savoir si il pouvait leur en débarrasser, pas gratuitement bien sûr. Mais Connor repoussa l'offre et s'en alla, l'homme de grande taille lui posa sa canne sur l'épaule et dit:

-Vous avez quatre ans pour tuer les cibles qui nous intéressent:
Romulus Wolv, chef des wolvs.
Regulus Austurius, un homme cruel et puissant qui vit à Riéza, il côtoie les wolvs comme de vieux amis et est un appuie de choix pour eux.
Aragmir Estan, c'est cet homme qui fournit les vivres à la ville des wolvs, il est souvent aidé par un homme nommé Dangmar Silios, un model de cruauté lui aussi.
Et enfin, Dutch Van der Line, c'est un homme que vous avez déjà rencontré, non? Il est devenu fou et maintenant il tue tout le monde pour s'amuser.

Connor se dégagea d'un mouvement d'épaule et quitta Riéza avant la fin de la journée.

Il rentra à Ilistil et aperçut dès son arrivée que la maison baignée dans une ambiance de fête et de joie. Connor s'enferma pendant quelques jours dans sa chambre pour décider de ce qu'il devait faire. Il décida d'ignorer les deux hommes et reprit ses activités normales. Il ne voyait plus beaucoup son ami Yusuf et décida d'accepter quelques demandes de services. Les gens savaient que les mohawks avaient besoin d'argent donc lorsqu'ils devaient faire des travaux assez musclés comme partir chasser les orcs d'un domaine appartenant à une ancienne famille de noble, les mohawks le faisaient et recevaient de l'or ou une promesse d'aide lorsqu'ils en auraient besoin. Connor partit pour les plaines d'Equalza où un groupe d'orcs saccageaient un village de bûcheron, un noble qui dirigeait une scierie alimentée par ce village avait demandé l'aide de Connor. Il s'occupa vite du groupe d'orcs, il n'avait pas demandé d'aide et n'éprouva aucune difficulté à vaincre le groupe d'orc. A part le fait que le chef du groupe lui était tombé dessus en mourant et lui avait brisé la poignet.

Connor ouvrit les yeux, le soleil traversait une fenêtre située dans une autre pièce et il battit plusieurs fois des paupières pour s'habituer à la luminosité. Il se trouvait dans une grande chambre bien décorée, il y avait des tapisseries sur les murs représentant des combats, un tapis rouge aux formes complexes, il se trouvait dans un grand lit à baldaquin rouge, des meubles aux dorures élégantes meublaient le reste de la chambre. Connor se redressa et une jeune femme qui ne lui semblait pas inconnue lui posa une main amicale sur l'épaule. Elle passa son autre main sous les cheveux de Connor et pris sa température. La jeune femme recula et dit quelque chose, Connor hocha d'un signe de tête sans comprendre et s'allongea à nouveau sur les coussins moelleux. Il regarda le baldaquin rouge au-dessus de sa tête et se retourna brusquement vers la jeune femme:

-Nawel!

Il venait de se souvenir de la jeune ange qui était tombée amoureuse de lui, il l'aimait aussi mais ne lui avait jamais dit car il pensait que personne ne devrait s'impliquer dans la guerre entre les mohawks et les wolvs sans le vouloir et il était jeune, il pensait que ce n'était qu'un jeu d'adolescent. Mais il éprouvait encore des sentiments, aujourd'hui, il s'apercevait que quelque chose au fond de lui venait de se rallumer lorsqu'il avait vu le visage fin aux yeux noisettes de la jeune femme, ses cheveux châtains étaient un peu plus clairs qu'avant. Connor se redressa se s'assit contre les oreillers:

-Qu'est-ce que tu fais ici?

La jeune femme sourit:

-C'est la maison de campagne de mon époux. Oui, je me suis marié. Il s'appelle Alejandro Ephendil. C'est un homme charmant, vous vous entendrez bien!

Connor s'assit au bord du lit et entendit son ventre gargouiller, il enfouit ses mains dans ses cheveux et assimila lentement ces informations. Il voulut se lever mais fut pris d'un violent vertige et se laissa retomber sur le lit. Nawel s'assit à côté de lui et passa son bras autour des épaules de Connor:

-Je t'ai attendu pendant un an, puis encore un an, et puis trois années de plus, et mon père m'a forcé à épouser Alejandro. Au départ, j'étais contre, je l'avoue... mais j'ai appris à le connaître et maintenant je l'aime, vraiment.

Connor eut un frisson, était-il un monstre au point d'avoir abandonné la femme qui l'aimait lui... Il voulut se dégager de l'étreinte de Nawel pour essayer de se lever mais il sentit une violente douleur à l'épaule droite:

-Oui, tu t'es brisé l'épaule, mais on s'en ai aperçut un peu trop tard et on ne l'a pas encore soigné, il n'y a pas beaucoup de mage ici et celui que nous avons fait venir est partit avant-hier. Il reviendra dans une semaine.

Connor posa sa main sur son épaule:

-J'ai déjà souffert plus que ça, crois-moi.

Il se releva d'un coup et perdit l'équilibre, il écarta ses bras pour essayer de récupérer son équilibre et s'appuya au mur. Il se passa la main dans les cheveux et se retourna vers la jeune femme:

-Je peux rester ici pendant quelques temps? Je n'ai pas très envie de retourner chez moi.

Nawel sourit et acquiesça d'un signe de tête, elle passa son bras sous l'épaule de Connor et le supporta jusqu'à la porte où ils croisèrent un jeune garçon qui les aida à emporter Connor qui subissait de violent vertige avait du mal à marcher, il l'accompagnèrent jusqu'à un jardin joliment décoré, il s'affala sur un banc et lui et son amie discutèrent jusqu'à la fin de l'après-midi. Connor retourna dans sa chambre et s'endormit directement.

Puis pendant un mois, il passa son temps dans la petite ville, il passait du temps avec Nawel et était très heureux de l'avoir retrouvé. Il semblait qu'il était redevenu le jeune garçon de dix-sept ans qui draguait les filles pour s'amuser. Mais un jour, elle arriva vers Connor, elle avait la mine grave et semblait avoir pleurée juste avant:

-Connor... je suis... je suis enceinte.

Connor la prit dans ses bras et la fit tournoyer dans les airs:

-C'est génial!

Nawel le regardait avec un drôle de regard, comme si il venait de faire une chose complètement folle:

-Ce n'est pas génial du tout! Parce que... l'enfant, c'est ton enfant.

La mâchoire de Connor se décrocha, il était stupéfait, il ne pouvait pas être le père, c'était impossible:

-Mais... quand?

-Et bien... je pense que c'était il y a deux semaines, le jour où il y a eut la tempête.


Connor s'appuya à la balustrade de la fenêtre et regarda au loin la plaine. Il n'avait jamais eut de problème aussi délicat à résoudre. Pendant vingt minutes, la chambre fut plongée dans le silence le plus total, il se retourna vers Nawel:

-Une solution, partir... Tu n'as qu'à dire à ton mari que tu veux partir en voyage avec une amie et que cela durera plusieurs mois, et puis... quand tu reviens, dit-lui que tu as trouvé un enfant abandonné dans un village détruit par des bêtes sauvages. C'est la seule solution qui s'offre à nous, ou quitter ton mari, mais ton père te tuera...

Nawel accepta la proposition de Connor et tout les deux partir le soir même à cheval. Connor savait où ils devaient aller, ils prirent la direction d'une forêt que le jeune homme connaissait bien. Et quand ils arrivèrent au refuge abandonné que Connor avait habité et aménagé plusieurs années auparavant. Pendant les huit mois qui suivirent, Connor veilla sur Nawel qui voyait son ventre gonfler. Puis quand la grossesse arriva à son terme, Connor emmena Nawel dans un village à quelques heures de marche du refuge et ils restèrent à l'auberge jusqu'à l'accouchement. Le bébé était un petit garçon, il avait des cheveux bruns, des yeux bleus comme ceux de Connor, avait le même nez que lui, il était semblable à Connor sauf ses oreilles qui étaient un peu plus petites que celles de Connor. Le jeune ange se laissa tomber sur le siège le plus proche, le bébé était son fils... il ne pouvait plus se mentir à lui même car la preuve était vivante et pleurait juste devant ses yeux. La sage femme s'approcha avec l'enfant dans les bras et lui tendit:

-Vous voulez tenir votre enfant?

Connor répondit:

-Ce n'est pas mon enfant, je suis juste un ami.

La sage femme le regarda d'un regard stupéfait:

-Pourtant il vous ressemble... cela doit être le hasard.

La voix de la sage femme laissait transparaître ses doutes et Connor pensa à autre chose. Qu'allaient-ils faire de l'enfant, Nawel l'emmènerai sûrement chez elle où elle l'élèverait avec son mari. Connor lui fit par de son idée quand la sage-femme fut partie, Nawel approuvait elle aussi ce choix. Pendant trois mois ils restèrent dans le village pour s'occuper du bébé, puis quand le nouveau-né fut assez fort pour supporter le voyage, ils partirent directement pour Ilistil. Connor et Nawel se séparèrent juste après être entré dans la ville.

Lorsque que Connor entra dans le manoir, il trouva sa soeur et Yusuf assis en train de jouer aux échecs, il crut halluciner quand il vit que le ventre de sa soeur était lui aussi gonflé. Sofia se leva et s'approcha de son frère qu'elle sera dans ses bras, Yusuf sauta presque sur son ami et l'étreignit, Connor lui rendit son étreinte et ils s'assirent tous autour d'une table pour discuter, Connor raconta toute l'histoire aux futurs parents en leurs faisant jurer de ne jamais en parler. Sofia fut heureuse au départ, lorsqu'il dit qu'il avait rencontré Nawel et qu'ils avaient passé du temps ensemble mais elle avait l'air triste lorsqu'il raconta la fin de son récit. Mais elle ne fit aucun commentaire et regarda son propre ventre en s'imaginant sûrement ce qu'elle ressentirait si elle devait abandonner son enfant:

-Connor... je suis... nous sommes désolés!

Elle prit ses mains entre les siennes et il vit une larme couler le long de sa joue, Connor lui sourit:

-Ce n'est pas grave, je... je ne voulais pas d'enfant de toute façon.

Connor savait très bien, au fond de lui même qu'il aurait aimé garder l'enfant et vivre avec Nawel, mais ce n'était pas possible.

Connor ne pouvait plus se changer les idées et quand l'enfant de sa soeur naquit, il oublia presque ce qu'il lui était arrivé. C'était un petit garçon, des cheveux noirs et des yeux bleus, il était assez grand pour un bébé et était destiné à devenir aussi fort que son père. Connor chercha à s'occuper un maximum, il dirigeait les mohawks, leur donnait des ordres de missions, ils avaient cruellement besoin d'aide financière ou autre, avoir un noble ou quelqu'un de la cour serait un atout utile. Il partait lui même en mission, laissant des ordres par messages qu'ils confiaient à Altaïr, son fidèle aigle. Un jour il se trouvait dans une impasse de Riéza, il avait coincer deux hommes des wolvs venus pour agresser un marchand qui avait refuser de vendre des marchandises à des criminels. Connor envoya son poignard et son tomahawk à la rencontre des deux hommes, le premier se planta dans la gorge d'un des deux et le tomahawk se planta dans le torse du second qui s'effondra, face contre terre. Un homme posa sa canne sur l'épaule de Connor:

-Jolie prestation, monsieur Kenway. Nous verrons si vous êtes aussi coriace au corps-à-corps.

Connor se retourna et vit deux hommes dans l'encadrement de la ruelle, les deux hommes qu'il avait rencontré deux ans plus tôt, des hommes qui lui avaient demandés de tuer des représentant des wolvs, mais Connor refusait de faire cela. Tuer ces hommes lui rendrait service mais il voulait pas mettre sa vie en danger juste pour satisfaire deux nobles de Riéza. Le plus petit des deux posa sa main sur l'épaule de l'homme à la canne:

-Du calme, monsieur Black. Nous sommes là pour voir vos progrès concernant ce que vous devez faire pour nous.

Connor porta sa main à sa ceinture mais il renonça quand le plus grand des deux hommes, Mr Black, appuya sur le manche de canne et qu'une lame de cinquante centimètres en jaillit et se posa sur la gorge de Connor. Il repoussa la lame:

-Je ne le ferais pas, je ne veux pas aller mourir juste pour vous satisfaire.

Le grand dit alors avec sa voix grave:

-Très bien, alors nous devrons être plus persuasifs, n'est-ce pas monsieur Ross?

Mr Ross acquiesça et s'en alla d'un pas nonchalant. Connor resta dans la ruelle un instant avant de retourner chez lui.

Sur le chemin du retour et après être retourné au manoir, Connor se demanda se que les deux hommes pouvaient bien pouvoir faire pour être plus persuasifs, ils n'avaient aucun contrôle ici, à Equalza. Donc Connor se sortit vite ses idées de la tête. Il passait maintenant du temps avec son neveu que Sofia et Yusuf avaient nommés Grimmer Kenway, étant donné que Yusuf n'avait pas de nom de famille. Mais un jour, son destin le rattrapa.

Connor sortait simplement pour prendre l'air et se baladait dans les rues d'Ilistil, arrivé à une place, deux hommes l'attendaient. Mr Ross et Mr Black, le plus grand tenait une femme et le plus petit un enfant qui devait avoir trois ans maximum. Connor porta sa main à sa ceinture mais une lame de cinquante centimètres sortit de la canne du plus grand et le second sortit une arme à mi-chemin entre le couteau et l'arbalète. Les deux hommes fixèrent Connor et Mr Ross fit un signe de tête vers un vieux pub où ils entrèrent tout les cinq. Ils s'assirent tous ensemble à une table, Connor d'un côté, seul et Mr Ross, Mr Black, l'enfant et Nawel se trouvaient de l'autre côté, face au jeune ange. Le plus grand des deux hommes prit la parole:

-Maintenant vous allez peut-être honorer notre contrat. Nous garderons ces deux personnes emprisonnée tant que vous n'aurait pas tuer les hommes que nous vous avons demandés. Au revoir, Mr Kenway. Nous nous reverrons à Riéza, allez dans un bâtiment nommé "L'envol".

Ils se levèrent tous ensemble et quittèrent le pub. et Connor repartit une fois encore...

Connor passa directement prendre son cheval, il galopa jusqu'à Riéza. A peine arrivé, il rencontra une jeune femme lui demandant de l'aide. Elle venait de se faire voler son cheval. Connor vit une colonne d'hommes et femmes tombés et Connor suivit cette piste. Il escalada rapidement des caisses tombées par-terre et sauta sur un toit, il fonça droit vers l'autre côté du bâtiment et plongea sur l'homme qui galopait à toute vitesse pour échapper à son poursuivant. Connor arriva accroupi sur la monture et assomma l'homme d'un coup du poing dans le nez. Connor retourna à l'entrée de la ville au trot et donna son cheval à la jeune femme qui partit à l'extérieur des murs en remerciant Connor.

Le jeune guerrier rentra dans un auberge, jeta sa bourse dans les mains du propriétaire et s'en alla en lui disant qu'il voulait une chambre. Connor s'aventura dans les rues de la ville en cherchant quelqu'un qu'il était sûr de connaître les plans des wolvs. C'était un homme qui faisait partit des wolvs mais avait été laissé pour mort dans une rue de Riéza, depuis ce jour il travaillait pour les mohawks. Il entra dans une petite maison, la décoration était spartiate, un homme était assit à une table et lisait un parchemin, lorsqu'il vit Connor s'asseoir en face de lui, il montra le parchemin:

-Le dernier rapport des wolvs, ils vont bientôt recevoir une livraison, demain et la prochaine dans environ trois semaines. J'imagine que tu vas aller empêcher ces livraisons, je me trompe?

Connor acquiesça d'un signe de tête:

-Tu sais à quand partent ces livraisons?

L'homme parcourut le papier des yeux et pointa une phrase:

-Oui, à quatre heures du matin, donc, dans un peu moins de douze heures pour le premier.

Connor se leva sans rien dire et se dirigea vers la porte, l'homme se tourna vers lui:

-Je connais deux hommes qui peuvent t'aider, ils s'appellent Harrison et Davidson, ils haïssent les wolvs.

Connor se tourna et sortit en silence. Il parcourut la ville et partit voir un autre homme, un voleur qui s'attaquait aux riches nobles de Riéza. Le jeune homme entra dans une ruelle et deux hommes tombèrent du toit, l'un deux écarta les bras d'un signe de bienvenu:

-Ah, Connor! Que veux-tu?

Connor lui expliqua rapidement son problème et lui demanda où se trouvaient les deux hommes qu'avait mentionné son contact. L'homme lui avoua qu'il avait besoin de temps pour les trouver et que ça ne serait pas gratuit, Connor lui donna trois jours et s'en alla. Il devrait s'occuper de la livraison seul.

Il passa toute la nuit à établir un plan, il ne savait pas comment attaquer une escouade de plus de vingt hommes sans attirer l'attention, donc il irait sans plan. Le matin, il partit à cheval, vers trois heures et attendit sur les routes. Environ une heure plus tard, une caravane sortit de la ville, Connor sortit son arc et fonça à leur rencontre. Il tira trois flèches et deux archers et un cavalier tombèrent. Il sortit son tomahawk et bondit de sa monture, arriva sur un des chevaux qui conduisaient la caravane et sauta sur le conducteur qui égorgea. Un homme voulut lui planter une lance de le dos mais il arracha l'arme des mains de son propriétaire et transperça la gorge du cavalier. Connor détacha la charrette des chevaux et les deux animaux se sauvèrent en galopant. Connor sauta à terre, campé sur ses deux jambes et tira son épée dans un main, son tomahawk dans l'autre. Un cavalier arriva, il verrouilla solidement ses appuis et l'homme s'empala de lui même sur la lame de Connor, le jeune homme sauta sur le cheval du mort et fonça sur la cavalerie qui lui fonçait dessus. Il fouetta l'air de chaque côté de la monture et deux hommes hurlèrent de douleur en tombant de cheval. Il s'accroupit sur le cheval à la robe blanche et sauta sur un homme qu'il jeta à bas de sa monture et qui se fit écraser par ses congénères. Connor se mit debout sur son cheval et frappa un cavalier qui s'approchait au visage, il tira son arc et mitrailla ses ennemis de flèches. Les hommes s'enfuirent rapidement et Connor les suivit au triple galop, il tirait et tranchant avec son arc et son épée. Il envoya son poignard dans le dos d'un dernier homme et fit demi-tour vers la précieuse cargaison. Il attrapa un torche qui était accroché à côté de la place du conducteur et enflamma la caravane.

Quand il rentra dans la ville de Riéza, il aperçut un grand groupe de soldats parcourir les rues en direction de la route. Connor posa son cheval dans une écurie et partit voir son ami voleur. Le maître voleur venait de trouver les deux hommes ainsi que l'homme nommé Dangmar Silios.

Le jeune guerrier passa la porte d'une vieille auberge miteuse. Deux hommes étaient attablés devant la cheminée et discutaient à voix basses. Connor attrapa une chaise qu'il tira jusqu'à la table, les deux hommes l'observèrent un instant. Connor les vit se lancer un regard indéchiffrable et l'un des deux hommes, un homme d'environ vingt-cinq ans, des cheveux noirs et courts, un nez légèrement de travers et des yeux marrons foncés lui adressa la parole:

-Vous devez être Connor Kenway? On nous a parlé de vous et de vos talents cachés.

Connor hocha la tête. Le deuxième homme approcha sa chaise de la table, il avait des cheveux un peu plus long, brun clairs, des yeux aussi marrons que son frère, un nez fin et portait un chapeau de cow-boy:

-Je suis Harrison et lui c'est mon frère, Davidson. Mais vous pouvez nous appeler Harry et David, c'est plus court.

Connor hocha à nouveau la tête, les deux hommes se regardèrent et se penchèrent tout les deux vers Connor:

-Si vous avez besoin de notre aide vous devrez d'abord nous rendre un petit service, monsieur Kenway. Nous vous soutenons entièrement mais nous avons besoin de l'aide d'un expert, il y a deux jours, un homme nous a volé une importante somme d'argent. Le problème c'est que cet argent, nous devions l'envoyer à notre mère qui vit loin d'ici.

-Je comprend, il n'y a rien de plus important que la famille.

Les deux hommes remercièrent Connor et lui montrèrent une carte et la position du voleur, il était apparemment protégé par les wolvs. L'homme était payé à voler les ennemis des wolvs et à les persuader à ne pas agir contre eux. Connor salua les deux hommes et partit d'un pas vif.

Il traversa plusieurs rues, il devait se rendre dans une maison abandonnée qui servait aux voleurs locaux de planque et parfois les criminels s'y cachaient. Connor aperçut au loin un patrouille d'homme qui n'étaient pas des gardes, Connor devina qu'il s'agissait de la "protection" que les wolvs offraient à leurs amis, un vingtaine d'homme. Connor passa à côté d'une écurie, un grand étalon à la robe marron se cabra en hennissant fougueusement. La bête désarçonna le jeune homme qui le tirait par la bride et s'échappa de son box au triple galop. Connor sauta sur l'occasion, il sprinta vers l'animal qui partait en galopant, Connor posa sa main sur sa croupe et l'autre sur sa tête et se hissa adroitement sur la selle. L'escouade de guerriers faisant la patrouille devant la maison abandonnée montra l'homme sur le cheval et ils tirèrent leurs arcs. Connor se coucha sur l'encolure de sa monture et la talonna encore plus. Les flèches partirent, plusieurs d'entre elles se plantèrent dans les jambes du cheval et une dans son poitrail. Connor sauta de la selle et atterrit en roulant sur les dalles de la route. Les archers tirèrent de nouvelles flèches de leurs carquois. Le jeune guerrier fonça dans une rue adjacente pour éviter les traits mortelles.

Il escalada rapidement la façade d'un forgeron et courut le long des toits, il passa derrière la maison abandonnée et contourna les archers qui cherchaient dans toutes les rues la trace de leur proie en fuite. Connor arriva en face de la maison, il y avait un homme postait devant la fenêtre, l'homme était de dos. Connor se ramassa sur lui même et sprinta jusqu'au bord du bâtiment, il plongea dans le vide, il traversa la rue, percuta la fenêtre qui éclata sous le choc et percuta l'homme. Le wolv sortit un couteau et voulut le planter dans la poitrine de Connor, le jeune homme attrapa le poignet de l'homme, le brisa, la main était à présent complètement molle et Connor l'attrapa, la retourna vers son propriétaire qui hurlait de douleur et planta le couteau dans la gorge. Il y eut un gargouillement puis un grand cri:

-Un intrus, abattez-le!

Il y eut un bruit sec et Connor plongea derrière une table qu'il renversa, s'en servant comme un bouclier. Il attrapa le poignard toujours planté dans la gorge du malheureux qu'il avait tué et l'envoya à travers la porte. Il entendit un bruit sourd, comme si une masse tombait sur un épais tapis. Une flèche traversa la table et se planta de quelques millimètres dans la peau de Connor. Il eut un frisson quand il sentit un liquide chaud couler le long de son flanc droit. Il sauta au-dessus de la table et se plaqua le plus vite possible contre le mur à côté de la porte, il jeta un coup d'oeil dans la salle voisine et vit deux hommes tenant un arc. Une flèche rebondit sur la poignet de la porte et roula à côté de Connor qui tira son arc à son tour. Il sortit une flèche. Tira la corde jusqu'à sa joue, il se plaqua sur le mur de l'autre côté de la porte et dans ce laps de temps tira une flèche qui se planta entre les deux yeux d'un homme qui se tenait accroupi devant un escalier. Une flèche se planta dans sa poitrine et rebondit contre son armure de diamant, l'homme jura et s'écria:

-C'est comme si il était fait en pierre!

Connor sortit de sa cachette et l'homme s'agenouilla en demandant grâce. Le jeune guerrier l'attrapa par le cou et souleva sa manche, il avait un grand tatouage montrant une tête de loup. Connor savait que les généraux des wolvs avaient les mêmes. Il prit la tête de l'homme dans sa main gauche et lui explosa littéralement la tête contre le mur qui se brisa par endroit sous la puissance du choc. Pendant ce temps, une vingtaine d'hommes rentraient dans la maison. Connor se tourna vers l'escalier. Il fonça droit sur la rampe et s'en servit pour atteindre le lustre, il s'y accrocha et sortit son arc. Il encocha une flèche, il prit quelques secondes pour viser car le lustre se balançait dangereusement. Connor tira dans la gorge d'un homme, sortit directement une nouvelle flèche et cloua un homme par la gorge contre le mur. Le jeune homme sortit son tomahawk et rangea son arc, il plongea dans la marée mouvante des hommes comme dans la mer et atterrit sur un homme armé d'une pair de poignards. Il lui enfonça son genoux dans le plexus et se releva vivement, il esquiva une lance et planta son tomahawk dans le visage d'un homme qui plaqua ses deux mains contre sa blessure en retomba sur le sol:

-Ahhhh, mon visage!!!

Connor entendit un murmure derrière lui et plongea derrière un canapé à moitié délabré, une énorme boule de feu passa au-dessus de sa tête et le jeune ange sortit son arc en quelques secondes, encocha une flèche, se retourna vers tira dans le tas. La flèche traversa la pièce et transperça la poitrine d'un homme qui portait une grande robe violette. Il tomba par terre en traversant la porte vitrée d'une armoire pleine d'objets étranges. Connor sauta hors de sa cachette et sortit son épée et son tomahawk dans l'autre main. Il fit une sorte de tourbillon et trancha la gorge de trois hommes qui s'approchaient. Un jeune garçon, maigrichon et pâle s'enfuit en courant à l'extérieur. Connor se baissa pour éviter une hache et plaqua son propriétaire contre le mur en lui enfonçant son épée en travers du ventre. Il se retourna, vif comme l'éclair et sauta sur le côté pour éviter une lame, donna un coup de pied au plexus d'un homme qui tomba par terre. Il bondit jusqu'à l'escalier et monta quelques marches pour prendre un peu de recul, il compta encore six hommes, les autres sûrement parti chercher du renfort ou juste en fuite. Connor frappa un homme dans le menton avec son talon droit et projeta un poignard sur un autre qui tomba sur un fauteuil défoncé. Il para un coup voulant le trancher en deux et donna un coup d'estoc pour embrocher son adversaire qui glissa le long de son épée en se coupant les doigts sur la lame pour se rattraper et finir sa course au bas des marches pleines de sang. Un homme entra dans la maison, c'était apparemment un garde et il fut rapidement suivit de plusieurs hommes, presque une dizaine. Connor n'attendit pas qu'ils viennent à lui et il remonta les escaliers quatre à quatre. Il arriva à une fenêtre et sauta sur le toit d'en face. Alors il aperçut une silhouette.

C'était un homme vêtu de noir, un combinaison de cuir souple, il était rapide comme le vent et filait de toit en toit en portant un sac noir qu'il tenait fermement entre ses mains. Connor ne douta pas qu'il s'agissait du voleur. Il fonça à sa suite et tira son arc, l'homme l'aperçut et jura bruyamment avant de détaler comme un lapin. Connor sauta sur un bâtiment plus haut et tira une flèche, elle se planta dans le sac et y resta planté, Connor renouvela sa tentative et la flèche rebondie sur les tuiles d'un bâtiment. Il jura entre ses dents et partit à la poursuite du mystérieux voleur. Il sauta sur le bâtiment d'en face et courut derrière l'homme. Puis à un moment, l'homme arriva à une grande place, il se retourna et plongea en arrière. Connor voulut l'attraper mais l'homme tomba sur la toile tendue d'un magasin et continua sa course. Connor se laissa glisser le long d'une gouttière et fonça dans le sillage de sa cible. Le chemin était déjà tracé pour Connor car le voleur poussait tout les gens sur son passage. Le jeune ange s'arrêta pour relever une jeune femme et continua sa course. Il aperçut la combinaison de cuir de l'homme et accéléra encore plus. Il sortit alors son arc et une flèche, il gardait la flèche dans sa main en attente d'une bonne occasion. Puis, arrivé de l'autre côté de la place, le voleur sauta sur une charrette et attrapa le bord d'une toit. Connor s'arrêta, encocha sa flèche, stoppa sa respiration une fraction de seconde et lacha la corde. Lorsque la flèche partit, tout le monde sur sa trajectoire et protégea le visage avec ses mains, mais la flècha savait où elle allait. Elle traversa le cuir de la combinaison, traversa la peau de l'homme, transperça une artère, brisa un os et traversa à nouveau la peau avant de se loger dans le mur. L'homme retomba, à moitié dans le vide, à moitié sur le bâtiment. Connor monta sur le toit en quelques secondes et attrapa le sac qui risquait de tomber, il ne voulait pas l'ouvrir ici et alors qu'il allait partit un homme sortit de la foule:

-Joli tir!

Connor vit un homme massif armé d'une hache, il avait une grande moustache ridicule, un sombrero, des yeux noirs, des cheveux noirs mal coiffés et une armure de cuir. Connor se tourna mais l'homme l'appela:

-Hey! Je veux savoir où tu as appris à tirer comme ça, j'ai besoin d'hommes comme toi!

Connor jura entre ses dents, est-ce que tout les gens de Riéza allaient-ils lui demander de l'aide. Il sauta du toit et arriva devant l'homme qui écarta les bras, comme si ils étaient de vieux amis:

-Alors, voilà le héros du jour, hein? Je voudrai savoir comment tu fais pour tirer comme ça. C'est impressionnant et j'ai besoin d'homme comme toi. Je suis ici pour tuer les wolvs, pas tous, mais au moins ceux qui sont dans la cité et tout leurs contacts. Je pense que tu peux m'aider, tu n'es pas un inconnu pour ceux qui connaissent un minimum les actualités, tu sais? Au fait, je m'appelle Diego Reyes.

L'homme le prit par l'épaule et l'entraîna vers un pub.

Pendant une heure ils discutèrent, ils burent et firent connaissance, puis l'homme s'arrêta:

-Je dois maintenant te dire quelque chose, je veux que tu m'aides à débarrasser les wolvs de cette ville, mais que veux-tu en échange, hein?

Connor le regarda, enfin il allait pouvoir poser des conditions:

-Je veux les têtes de quatre hommes, chacun d'entre eux participe activement à l'ascension des wolvs.

Diego se gratta pensivement le menton et écarta les bras comme si il voulait attraper tout le monde d'un coup:

-C'est parfait, mon frère!

Connor ne répondit rien et il laissa son adresse à Diego Reyes avant de retourner voir Harrison et Davidson, le sac toujours collé contre lui.

Connor entra dans l'auberge où il avait quitté les deux frères et il les trouva tout les deux attablés, toujours à la même table, ils semblaient préoccupés jusqu'à ce que Connor passe la porte et vienne s'asseoir à côté des deux frères. Il déposa le colis sur la table et les deux frères l'ouvrirent, Harrison sortit un coffret de bois du sac, il était un peu abîmé mais ils n'eurent pas l'air surpris. Il ouvrit le coffret et en sortit un petit livre, il était intact et ils eurent un soupir de soulagement. Davidson prit le livre des mains de son frère et l'agita devant le nez de Connor:

-C'est l'endroit qui révèle le lieu où se cache les wolvs, mais pas seulement, tout leurs contacts, leurs sources, leurs biens, leurs moyens de défenses, les autres lieux où ils se cachent et le mieux. Nous en avons imprimé une copie pour nous et allons vendre la deuxième à la garde de Riéza, ils sont prêts à l'acheter une montagne d'iris.

Connor sourit intérieurement, il avait une chance de réussir sa mission en fin de compte:

-C'est très intéressant, je voudrai voir la copie de ce carnet et aussi vous faire rencontrer plusieurs personnes susceptibles de vous aider, vous et moi, dans cette quête.

Les deux frère sourirent et acceptèrent volontiers de savoir qui luttait contre les wolvs.

Alors deux jours plus tard, Connor organisa la rencontre entre Diego Reyes qui disposait d'une petite armée d'environ cent-cinquante hommes prêts à l'aider, les frères Harrison et Davidson, Evrerio Draguez, l'homme qui l'avait aidé à connaître les plans des wolvs et les jours où ils étaient livrés en vivres et le voleur que Connor connaissait depuis de nombreuses années mais qui ne donnait jamais son vrai nom, il se faisait alors appeler "Snake". Chacun des membres de l'assemblée donna son idée et ils choisirent de s'allier tous contre l'ennemi commun. Ils devaient tous apporter le maximum d'aide possible.

Puis le jour de la livraison arriva, Connor n'eut pas besoin de chercher un plan, Harrison était venu le voir pour expliquer son idée. Et à trois heures du matin, une quinzaine d'hommes partirent pour accomplir la mission. Un des voleurs avait saouler un garde connu pour soutenir les wolvs et fermer les yeux sur leurs actions criminelles. L'homme avait alors dévoilé les habitations de tout les membres des wolvs partant livrer les vivres ce jour-ci. Connor et ses hommes se séparèrent en groupes de trois, chacun des groupes devaient passer dans les maisons des wolvs pour voler leurs armures et les assassiner au passage. Connor passa cette phase de la mission sans encombre et ils purent tous rentrer dans un souterrain qu'ils avaient choisi comme quartier général. Chaque homme laissa ses affaires et ils partirent à la rencontre de la caravane qu'ils devaient escorter. Ils prirent un cheval et sortirent de la ville sans incidents.

Ils chevauchaient sur le route, il était maintenant quatre heures et quart et Connor conduisait sa monture en tête du groupe. Les seules personnes à ne pas faire parti de leur groupe étaient les conducteurs des caravanes. Lorsqu'ils arrivèrent pas loin de la crevasse qui permettait d'entrer dans la ville, Connor fit une halte, soit-disant pour vider sa vessie. Il descendit de cheval et s'en alla à une dizaine de mètres dans la nuit. Il fit semblant d'uriner et pendant ce temps, deux bruits de masse tombant sur le sol retentirent derrière lui. Connor se tourna et remonta sur son cheval, il fouillèrent rapidement la caravane et la vidèrent de ses armes et vivres, ils chargèrent tout sur les chevaux et laissèrent leurs armures à la place, il enflammèrent ensuite les caravanes avant de retourner à Riéza en tirant les chevaux par la bride.

A son retour dans le quartier général, Evrerio Draguez vint à sa rencontre, il annonça à Connor que pendant la nuit, les gardes avaient trouver les corps des wolvs assassinés dans leurs habitations et que Aragmir Estan et Dangmar Silios étaient morts. Connor s'approcha alors d'un tableau noir où était inscrit les cinq noms des cibles à abattre et il raya les deux hommes morts du tableau du bout de la lame de son poignard.



Dernière édition par Connor Kenway le Mar 26 Juin - 15:54, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 395
Date d'inscription : 12/04/2011

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Humains
Classe: Mage
En général: ~Chef des Gardiens, reine de Kerdéreth~
MessageSujet: Re: Connor Kenway, tout simplement.   Dim 3 Juin - 14:39           
.................................................................................................................................................................................................................................

Bienvenu, Connor Kenway ! Je t'avoue que la prés est juste super, je ne regrette pas les compliments que je t'ai fait en CB et cela ne fait que confirmer que tu les mérites amplement. Sincères félicitations pour la prés la plus longue de LH !
Alors, j'ai tout corrigé, mais j'ai un problème. Je ne peux pas tout éditer pour poster puisque je n'ai pas le bbcode du texte, et que ça me prendrait trop de temps de l'insérer. Ce que je te propose, c'est que tu me donnes une adresse mail où te l'envoyer, et à partir de là tu pourras en faire ce que tu veux. Partant ?
Bien à part ça, j'ai des commentaires à faire. Beaucoup de remarques pour que tu améliores ton texte. Ne fait pas attention au fait qu'elles soient nombreuses, c'est bien parce que ton texte est très long, et ça n'a aucune influence sur la qualité de ton texte. Je te laisse lire ^^

Pas la peine de préciser le prénom de l'ancêtre, même s''il a une importance capitale. Si ?

Attention aux négations et aux pluriels.
Fais plus de pauses dans tes textes, tu ne mets pas assez de points.

Beaucoup d'armes, grande protection, grande maîtrise du combat, clairvoyance... et quel équipement dans la famille ! Attention au gros bill !!

Qui sont les Callen dont tu parles lorsque Connor mène l'assaut pour reprendre le manoir ?

Comment se fait-il que Tom soit l'oncle de Connor alors que lui-même se présente comme un ami de son père, qu'il considérait comme un frère ?

Incohérence lors de la bataille pour retrouver Tom, après que les compagnons de Connor partent et que Tom et Connor se retrouvent seuls à combattre, tu dis qu'une lance se plante dans un pilonne de pierre... il me semble que c'est impossible. En plus ensuite tu dis que Connor sort la lance du mur. Petit cafouillage je pense.

Juste ensuite, Connor se saisit d'une hache que tu dis qu'il n'arrive presque pas à porter... mais il la lance ! Miracle ! C'est un peu gros je pense.

La fin de la dernière bataille, lorsque Connor rencontre Yusuf, est assez confuse. Leurs adversaires se rendent c'est ça ?

L'histoire de Yusuf mérite de plus amples explications. Tu n'es pas très clair dans ce qe tu dis.

Comment Nawel peut-elle savoir que l'enfant est de Connor ? Les tests de paternité n'existent pas à l'époque. Recours à un Mage ? Il faut préciser.

Scènes de combats très vivantes et histoire fluide. Personnage intéressant mais dont le caractère, par rapport au reste et à l'histoire du personnage par exemple, n'est peut-être pas assez poussé.

Voilà c'est tout ! Je ne confirme pas encore la validation parce que je ne sais même pas si tu as tout fini xD Alors j'attends ta réponse Wink

~.~.~.~.~.~.~.~.~.~


Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 17
Date d'inscription : 30/05/2012

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Anges
Classe: Guerrier
En général:
MessageSujet: Re: Connor Kenway, tout simplement.   Dim 3 Juin - 20:17           
.................................................................................................................................................................................................................................

Ok, ça fait beaucoup d'informations d'un coup:

1. Et bien, le prénom de l'ancêtre est pas très important mais ça souligne la connexion entre lui et Connor car c'est le deuxième prénom de mon personnage.

2. Les négations et le pluriels je vais y faire attention.

3. Je vais essayer de retirer quelques petites choses dans les armes mais ça prendra du temps de retirer toute les allusions dans le texte, donc je te demande un peu de temps.

4. Les callens j'ai oublié de les enlever parce que c'était à la base le nom de famille de Connor mais je l'ai modifier en court de route... je vais changer ça, promis!

5. Tom est l'oncle de Connor car c'est le cousin de la mère de Connor et un ami à son père. (c'est lui que les a présenté, je crois que c'est ce que j'ai mis.)

6. Quand je dis qu'elle se plante dedans c'est que la lame frappe la pierre, j'ai mal exprimé ma pensée, j'imagine que tu comprend un peu mieux ce que je veux dire maintenant.

7. Pour la hache je vais changer parce que c'est vrai que j'ai mis qu'il ne pouvait pas la soulever et qu'il réussit, j'ai sûrement fait une pause pour se passage et je me suis mal lu quand j'ai recommencé à écrire.

8. Et bien, j'ai écrit qu'ils rendaient les armes et que Connor s'esquivait. Donc oui, les soldats se rendent mais Connor ne sait pas si ils sont tués ou emprisonnés.

9. Je réécrirai l'histoire de Yusuf, mais cela demandera encore une fois du temps, merci de me l'accorder.

10. Et bien, elle le sait sûrement parce qu'elle n'est pas chez son mari et qu'elle sait qu'elle n'a pas trompé son mari avec un autre que Connor, c'est juste par élimination qu'elle déduit cela.

11. Je ne comprend pas ce que tu me demandes dans le caractère plus poussé du personnage.

12. Non, je n'ai pas fini, il me reste encore pas mal de choses à écrire.

Voilà, c'est tout.

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 395
Date d'inscription : 12/04/2011

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Humains
Classe: Mage
En général: ~Chef des Gardiens, reine de Kerdéreth~
MessageSujet: Re: Connor Kenway, tout simplement.   Ven 8 Juin - 15:10           
.................................................................................................................................................................................................................................

Okey okey, je te laisse faire Wink Pour le caractère, je le trouve juste tout petit par rapport à ton histoire, rien de grave =) J'attends donc la mise à jour.
Bonne chance !

~.~.~.~.~.~.~.~.~.~


Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 17
Date d'inscription : 30/05/2012

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Anges
Classe: Guerrier
En général:
MessageSujet: Re: Connor Kenway, tout simplement.   Sam 16 Juin - 11:45           
.................................................................................................................................................................................................................................

J'ai déjà fait quelques petites modifications:

-Pour les armes je ne vais pas changer le texte mais je vais retirer l'armure, mais elle partira dans la suite de l'histoire.

-Pour la réclamation n°4, c'est fait, j'ai fait les modifications, mais je suis pas sûr d'avoir tout retiré... j'ai peut-être laissé passer un ou deux petit trucs.

-Pour la 6 et 7, j'ai fait les changements.

-Pour la 9, j'ai remarqué en relisant que j'ai fait une faute, j'ai confondu les deux camps, donc je comprend que tu ne t'y sois pas retrouvé dans l'histoire et je crois que j'ai enlevé une phrase pour en écrire une autre.

Et je vais continuer d'écrire en retirant l'armure d'ici la fin du texte et pour le portrait morale je vais essayer de faire une ou deux petites choses, mais j'ai jamais aimé faire le caractère.

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 395
Date d'inscription : 12/04/2011

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Humains
Classe: Mage
En général: ~Chef des Gardiens, reine de Kerdéreth~
MessageSujet: Re: Connor Kenway, tout simplement.   Dim 17 Juin - 13:51           
.................................................................................................................................................................................................................................

Okey et bien c'est très bien, j'attends la suite Wink

~.~.~.~.~.~.~.~.~.~


Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 51
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 19
Localisation : Je suis... là-bas!

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Dragons
Classe: Guerrier
En général:
MessageSujet: Re: Connor Kenway, tout simplement.   Mar 19 Juin - 18:30           
.................................................................................................................................................................................................................................

Oui, sauf que la suite elle viendra dans un nouveau message car je veux pas dépasser les limites et donc je te demande de déplacer le futur message à la suite de l'histoire si tu veux bien, merci d'avance.

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 395
Date d'inscription : 12/04/2011

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Humains
Classe: Mage
En général: ~Chef des Gardiens, reine de Kerdéreth~
MessageSujet: Re: Connor Kenway, tout simplement.   Dim 24 Juin - 13:53           
.................................................................................................................................................................................................................................

Ça marche ! ... si j'y arrive ;p

~.~.~.~.~.~.~.~.~.~


Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 17
Date d'inscription : 30/05/2012

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Anges
Classe: Guerrier
En général:
MessageSujet: Re: Connor Kenway, tout simplement.   Mar 26 Juin - 17:32           
.................................................................................................................................................................................................................................

Connor se trouvait dans une ruelle sombre, il était caché derrière des caisses vides abandonnés par les commerçants voisins. Il attendait que la patrouille arrive. Car il y avait aujourd'hui une grande fête dans toute la ville pour célébrer un évènement que Connor ignorait et qui serait annoncé à la fin de la journée, en attendant, tout le monde s'était déguisé. C'était une sorte de carnaval, Connor avait revêtu une tenue de fête et avait un masque cachant la partie supérieure de son visage et laissant la bouche libre pour parler.

Connor aperçut un grand groupe de personnes, les alliés de Connor s'y étaient caché, car c'était l'objectif qu'ils devaient atteindre après plus de deux mois de recherches, Regulus Asturius était celui qui annoncerait l'évènement important sur une grande place de la ville au couché du soleil, qui devait arriver d'ici environ une heure. Connor sortit de la ruelle et se fondit dans la foule. Il ne portait pas son armure car elle était trop voyante et n'avait aucune arme sur lui. Il se laissa dépasser par les gens qui se rendaient tous à la fête qui avait lieu au centre de la ville.

Pendant plus de dix minutes Connor chemina à travers la ville, la grande procession passait dans toutes les rues de la ville pour attirer un maximum de monde. Le jeune ange passa à côté d'une grande forge et se sépara de la foule, il passa entre deux maisons et disparut. Il escalada la façade de l'une d'elle et se retrouva sur le toit du bâtiment. Connor regarda de chaque côté et aperçut du côté où il était arrivé un grand groupe se trouvant à un kilomètres de la place. Les gens qui le composait marchait tous à la même allure, ils n'étaient pas costumés et portaient tous des armures identiques et tenait une lance. Connor descendis le toit sous les regards ébahis des dizaines de gens qui festoyaient. Il se fondit dans la foule comme il savait si bien le faire et patienta. Il était appuyé contre un mur, il avait une bouteille d'alcool à la main et faisait semblant d'être saoul.

Le groupe de guerriers arriva très vite et Connor avança vers eux d'une démarche maladroite, imitant un ivrogne. Il brisa les rangs des soldats et se trouva dans un cercle qui abritait une chaise à porteur. Connor savait de source sûr qu'il contenait la cible que l'ange cherchait à abattre. Un garde donna sa lance à Connor et serra légèrement sa torche dans sa ain. Il posa sa main portant la torche sur son épaule et lui envoya un grand coup de poing dans le ventre. Connor para in extremis l'attaque et brisa sa bouteille sur le crâne de l'homme. Le liquide jaillit de la bouteille et s'enflamma au contact de la torche, l'homme partit en courant et en hurlant. Les hommes pointèrent tous leurs lances sur Connor qui retrouva son attitude habituelle. Les deux gardes posèrent la chaise à porteur et un homme en sortit.

Il portait un armure rouge et noire, avait le visage caché par un casque en tête de loup. Connor le regarda, son adversaire le regarda et retira son casque qu'il donna à un homme qui s'approcha pour le prendre:

-Alors comme ça le jeune ange sort de chez lui pour attaquer la meute de loups? Mais que va tu faire maintenant que tu ne peux plus t'enfuir.

Il leva le bras et l'abaissa. Une vingtaine de lances fondit sur l'ange. Connor se ramassa sur lui-même et bondit, il déploya ses ailes blanches et monta, monta monta encore. Il aperçut sur un toit un groupe d'hommes qui avançait vers la troupe de soldats. De l'autre côté de la place un grand groupe de guerriers arriva pour aider Connor. Il y eut un éclat scintillant et Connor tendit la main vers son épée qui arrivait vers lui. Il plongea en piqué et trancha la tête des plusieurs hommes. Les lances foncèrent vers sa gorge, un homme hurla "Visez la tête!!!" et Connor décolla à nouveau pour prendre de la hauteur. Il replongea et trancha deux têtes, attrapa un homme par la gorge et le souleva de terre, il monta avec lui et l'envoya sur ses compagnons. Connor fit un petit looping et plongea droit vers le sol, Connor frappa avec son épée, son autre main, ses pieds et frappa un maximum de soldat. Une lance allait se loger dans son aile droite mais il les rétracta et continua de combattre à terre. De l'autre côté du groupe de soldats les amis de Connor étaient arrivés et combattaient.

Connor se baissa pour éviter une lance et passa sous le bras tendu de son adversaire et l'utilisa comme bouclier humain, quatre lances se plantèrent dans l'armure et le ventre de l'homme qui cracha du sang sur ses alliés. Connor arracha toutes les lances du ventre de l'homme d'un mouvement du bras et fit tournoyer la dernière dans la main avant de l'abattre sur la gorge d'un homme. L'homme tomba en arrière et Connor s'aperçut qu'un homme s'enfuyait. Il portait une armure noire et rouge. Connor donna fouetta l'air une fois devant lui et les trois hommes désarmés tombèrent sur le sol. Il traversa les rangs des ennemis comme des alliés, il passa renversa la chaise à porteur et poursuivit Romulus Asturius.

Il courait dans les rues qui étaient désertes, tout le monde se trouvait à la fête, Connor avait abaissé son épée mais était prêt à l'utiliser à chaque instant, il suivit la piste de sa proie qui avait des chaussures tachées du sang des combats mais les traces disparurent rapidement. Connor s'arrêta une seconde. Il ferma les yeux et les rouvrit. Sa vision avait totalement changée, il voyait le monde en quatre couleur, il fit un tour sur lui même et vit au loin un grand nuage à la fois rouge et bleu, les quelques arbres ou fleurs qui se trouvait autour de lui brillaient d'une lueur dorés et les choses inanimés comme la pierre ou la terre restait gris. Connor observa le sol et vit des centaines d'empreintes de couleurs rouges ou dorés, quelques unes étaient bleus mais il n'aperçut pas celle qu'il cherchait. Il se concentra, il s'accroupit et chercha les empreintes de sa proie. Puis il entendit un bruit discret à sa gauche et il tourna la tête, il aperçut des empreintes partant dans une ruelle, elles brillaient plus fortement que les autres et Connor ne douta pas un instant qu'il s'agissait de celle de sa proie. Il poursuivit la piste et entendit peu à peu des bruits de course devant lui. Connor bondit et déploya ses ailes, il monta sur un toit et traversa un bloc d'immeubles. Il sauta sur le sol et se plaça devant Romulus qui recula et tomba par-terre.

Connor raffermit sa prise sur son épée et la tendit vers la gorge de l'homme qui tenta de se relever et qui trébucha sur les dalles. Connor retira son masque d'un mouvement nonchalant et l'envoya par-terre, il l'enjamba et colla la pointe de son épée sur la gorge de sa proie sans défense. L'homme mit ses mains devant lui en signe de défense:

-Je vous en supplie... je... je n'ai rien fait, monsieur! Pi... pitié!

Connor leva son bras et derrière lui, il entendit des applaudissements. L'ange se tourna vers le bruit et vit un homme appuyé contre le mur à côté d'une ruelle. Il avait des cheveux gris, un visage qui montrait qu'il avait vécu une vie de guerrier, Connor voyait des cicatrices sur ses bras et quelques unes sur son visage:

-Tu te souviens de moi? Hein?!

Il éclata d'un grand rire dément et Connor abaissa son épée et avança lentement vers l'homme qui se tenait contre le mur:

-Bien sûr... Dutch!

Connor fonça sur son ennemi et fouetta l'air avec son épée, son adversaire leva la main et un mur de feu se forma autour d'eux, il abaissa sa main d'un geste vif et Connor fut aspiré vers les flammes. Le jeune homme s'accrocha aux dalles de pierres, Romulus qui était toujours sur le sol fut happé par les flammes et il retomba sur le sol, réduit en cendres. Connor déploya ses ailes et battit l'air le plus vite possible, cherchant à s'envoler au-dessus du feu. Detch éclata à nouveau de son rire de dément et envoya une poignard sur Connor. Connor reçut la lame dans le ventre et tomba sur le sol. Les flammes disparurent instantanément et il s'approcha de Connor. Il posa son pied sur la poitrine de Connor qui tenait son ventre à deux mains et se pencha sur lui:

-Je te laisse vivre encore quelques mois, tu peux tuer les autres cibles que l'on t'a ordonnées de tuer mais tu ne pourras causer ma perte sans mourir.

Connor chercha à se redresser mais il retomba sur le sol et perdit connaissance.

Connor ouvrit les yeux, il se trouvait sur un lit dans le quartier général de l'alliance qu'il avait passé avec les gens qu'ils avaient rencontré quelques mois plus tôt. Un homme était à ses côtés, il s'agissait de Evrerio. L'homme tenait un livre entre ses mains et regarda Connor:

-Un homme de moins dans l'autre camp, mais ça a failli arriver dans le notre aussi. Il ne reste plus que les deux dernières cibles.

Connor s'assit au bord du lit:

-J'irai les tuer seul, je n'ai plus besoin d'aide, mais quand je les tuerai, tu enverras un message aux hommes qui se trouvent dans un bâtiment nommé "L'envol". Tu leur diras de libérer Nawel et son enfant et nous ne nous reverrons pas avant notre prochaine rencontre.

Connor se leva et récupéra l'armure qu'il gardait dans une armoire fermée à clé. Il s'habilla et attrapa son cheval aux écuries. Il galopa hors de la ville. Il savait où il devait se rendre. Il arriva à un endroit dans la plaine où une mince crevasse traversait le sol, Connor descendit de cheval et lui donna une grande tape sur la croupe et il partit au galop en direction de sa ville. Connor déploya ses ailes et sauta dans la crevasse, il ralentit sa chute et dégaina son tomahawk et un poignard. Il frappa les deux gardes qui se trouvait à l'entré de tunnel. Il entra alors dans une grande cavité où des dizaines de bâtiments avaient été construits, Connor se rangea ses deux armes et sortit l'arc qu'il avait acquis ici.

Un homme le montra du doigt et une flèche se planta dans la nuque de son voisin qui portait une armure. Il vit apparement que des personnes étaient assez folles pour vivre ici mais il refusait de tuer les innocents, ça le rendrait alors semblable aux gens qu'il combattait. Connor accéléra et évita une volée de flèche. Il traversa la fenêtre d'une maison et passa par-dessus une table avant de défoncer la fenêtre en face de lui et de s'envoler à nouveau. Une flèche se planta dans sa jambe mais l'armure la fit rebondir.

Connor attrapa une flèche qui volait en direction de son visage, il la tint dans sa main et l'encocha sur son arc toujours sorti, il tira sur un garde qui se tenait devant une grande ouverture dans une tour qui allait du sol au plafond de l'immense grotte. Le garde bascula en avant et tomba de la tour pour s'écraser sur une foule qui se tenait au pied de la tour. Un nouveau garde fonça devant la fenêtre pour voir son ami tomber, il releva la tête et Connor rétracta ses ailes. Le garde voulut sortir une arme mais l'ange lui envoya ses deux talons dans la poitrine et l'homme tomba sur le sol en cherchant de l'air à mettre dans ses poumons.

Connor roula sur le sol et la pièce et sortit son tomahawk et un poignard sortit de sa manche, un homme se précipita sur lui, une lance à la main. Il donna un coup d'estoc à Connor qui passa à côté de la lance et donna un coup de hanche qui projetta son tomahawk vers la gorge de l'homme. Son adversaire fit un petit saut en arrière et Connor s'approcha et attrapa son adversaire par la gorge et l'utilisa comme bouclier, une volée de flèches entra dans le corps du lancier qui tomba sur le côté. Le jeune homme était déjà venu dans cette pièce, il y avait affronté la meute de loups qu'étaient les wolvs. En pensant à cela il vit justement trois loups foncer vers lui, le premier était un grand loup noir qui fit un gigantesque bond de cinq mètres du haut de la table de marbre qui servait de table de réunion. Connor se campa sur ses jambes et attrapa la gueule du loup qu'il fit passer par dessus lui. La masse du loup était énorme mais Connor le fit basculer derrière lui et sortit son tomahawk, il les deux autres loups attaquèrent en même temps. Connor balaya la gueule du premier avec un grand coup de pied circulaire et passa par-dessus le deuxième, il lui brisa une côte au passage et fonça sur les soldats qui sortaient de nouvelles flèches. Les hommes s'étaient tous arrêté au milieu de leur geste devant le combat. Le grand loup noir sauta sur Connor et l'ange glissa sur les fesses. Le loup passa par-dessus lui et le jeune homme lui envoya ses pieds dans le plexus. Le loup tomba sur le sol, brisant la table de marbre en dizaine de morceaux. Connor se releva et attrapa un des morceaux brisés de la table et l'utilisa comme bouclier, les flèches rebondirent par dizaines sur le marbre et tombèrent sur le sol glacé. Les deux loups revinrent à l'attaquer en grognant et Connor poussa son bouclier de fortune sur eux.

Le premier loup dérapa pour s'arrêter et le deuxième sauta pour l'éviter, Connor envoya un poignard sur le loup qui le reçut dans l'épaule, il trébucha et tomba sur le côté. Le loup arriva aux pieds de Connor qui se tourna vers les archers. Il accéléra et traversa les rangs des soldats. Il se baissa pour éviter un coup de poignard et trancha la gorge d'un homme avec son tomahawk, fit une pirouette avec son corps et ses bras et cinq hommes tombèrent, deux cherchant désespérément à respirer et trois se tenant la gorge pour arrêter le sang qui coulait de leurs jugulaires tranchées. Connor bloqua le poignet d'un homme avec l'intérieur de son avant bras et lui brisa le crâne avec son tomahawk. En quelques secondes un cercles s'agrandissait autour de Connor, deux colosses sortirent des rangs, tout deux armés d'énormes haches qu'ils portaient à deux mains. Le premier brisa son arme sur le sol en voulant trancher verticalement Connor en deux. L'ange l'attrapa à deux mains, il plaça la première sur la pièce d'armure de son épaule et la deuxième à sa ceinture et envoya l'homme dans les escaliers qui se trouvaient derrière Connor, l'homme emporta avec lui tout les hommes qui se tenaient dans l'encadrement de la porte et ceux qui montaient les marches pour prêter main-forte aux wolvs. Le deuxième colosse recula, ne voulant subir le même sort et lui choisi d'attendre. Connor se plaça dos à la table marbre, il recula pour que tout le monde soit en face de lui. Le loup s'approcha discrètement de lui et frappa Connor.

L'ange se tourna et repoussa la patte d'un coup de talon, il sortit un poignard et le passa en travers du crâne du loup qui tomba par-terre. Le colosse leva son imposante hache et l'abattit de la même manière que son semblable qui était en bas de l'escalier, Connor bondit derrière la table et attrapa une petite plaque de marbre qu'il envoya sur l'homme. Le grand guerrier l'évita et Connor se précipita sur lui, il arracha son casque avec un uppercut dans le menton, le casque racla la peau de l'homme qui était légèrement écorché au niveau du front, Connor frappa du plat de son tomahawk dans sa mâchoire qui se brisa du côté gauche, il pivota et sauta pour disloquer la mâchoire avec le coude. L'homme voulut hurler mais Connor étouffa son hurlement en défonçant l'armure avec son tomahawk, l'armure était enfoncé au niveau du plexus, Connor attrapa la tête de l'homme et il s'appuya de toute ses forces dessus. L'homme tomba la tête en avant sur la table et son crâne se brisa sur le marbre. Connor se redressa, il retira la poussière de ses épaules et regarda le reste des hommes qui reculait à l'extérieur.

Il ferma les porte et barra l'entrée, il se tourna vers les deux loups qui s'approchaient maintenant en grognant férocement. Connor se frappa le front avec sa paume:

-Ah... si la vie pouvait être facile on s'ennuierait beaucoup trop à mon avis... mais y'a des jours... je me demande si j'ai pas la vie la plus compliqué du monde.

Il fit un moulinet avec son tomahawk et raffermit sa prise sur son poignard:

-Et vous vous en pensez quoi?

Connor se ramassa sur lui-même et sauta sur les deux loups qui bondirent à sa rencontre. Connor donna un coup de tomahawk avec le plat de la lame sur le museau du premier et attrapa la gorge du plus petit et l'emporta avec lui. Le loup glissa sur le flanc jusqu'au bord de la salle, ses pattes arrières pendaient dans le vide. Connor se tourna vers le grand loup noir qui s'ébroua avant de foncer sur l'ange qui se campa solidement sur ses jambes. Le loup voulut frapper Connor avec ses pattes, le jeune homme attrapa les poignets du loup qui tenait sur ses pattes et derrière et recula sa tête, les crocs acérés du gros loup claquèrent devant le nez de Connor. Il recula son visage de quelque centimètres de plus et il envoya un coup de tête dans le museau du loup qui recula lentement. Connor fit deux moulinets avec son tomahawk et il s'élança sur le loup. Arrivé à un mètre du loup il fit une pirouette aérienne qui le précipita dans le dos du loup et il lui donna un coup de talon dans la cuisse. Le loup trébucha vers l'avant et se retourna il grogna férocement. Il montra ses grands crocs et Connor se ramassa sur lui même. L'ange bondit, son tomahawk derrière lui, il abaissa son bras qui partait en direction de la gorge du loup, quand tout à coup, la pièce explosa.

Le sol se fissura, le loup regarda sous ses pattes, de longues fissures se formaient sous les pattes du loup. Connor commença à retomber, il y eut une nouvelle explosion et le souffle de cette dernière envoya Connor de l'autre côté de la salle. L'ange et le loup heurtèrent tout les deux la table de marbre brisée et se cognèrent côté à côté contre le porte qui s'ouvrit. Une grande partie des escaliers était tombée et un battant de la porte tomba au bas de la tour, l'ange glissa au bord du précipice et il s'accrocha à une main. De petites lumières rouges s'allumaient devant ses yeux, il voyait le monde passer au ralenti devant ses yeux et il vit une grosse forme noire tomber sur lui. Il y eut un grand bruit et Connor aperçut à l'étage du dessous un homme qui envoyait d'énormes boules de feu vers le plafond. Connor s'aperçut que le loup noir s'accrochait à lui, Connor lui envoya un coup de pied au hasard et le loup tomba quelques mètres plus bas sur un portion d'escaliers encore intacte. Le jeune homme se hissa sur le sol et y tomba à plat ventre, il resta pendant trente secondes sur le sol glacé, il aimait bien la fraîcheur du sol. Il pourrait rester là pendant des heures, s'endormir même. Une nouvelle explosion retenti et une partie du sol de marbre noir s'effondra juste devant Connor, il se releva et vit une grosse fissure se faire juste à côté de lui. Il plongea en avant et crocheta le bord du précipice. Des morceaux de sol et de plafond lui tombaient dessus mais le diamant de son armure absorbait le choc. Il tracta sur ses poignets et ses bras pour retrouver le sol dur sous ses pieds et il fonça vers l'ouverture de l'autre côté de l'immense salle. Un morceau de plafond tomba devant lui et il dérapa sur le sol pour éviter l'effondrement. Le sol tomba devant lui, il contourna le trou et aperçut le magicien sous lui qui détruisait le bâtiment. Il tendit sa main et une lueur blanche en jaillit.

La boule blanche arriva sur Connor qui ne put l'éviter sauf en sautant dans le vide, la sphère le frappa de plein fouet, il dut happé à l'intérieur et il sentit son corps chauffer. Comme si on lui appliquait un fer rouge sur la totalité du corps, il sentit ses vêtements s'élargirent, le tissu commença à fumer. Connor cru qu'un incendie se produisait dans son corps, il commença à prendre feu mais sa peau restait intact, comme si il n'était pas en contact avec le feu. Il ne ressentait que la chaleur intense. Ses vêtements se déchirèrent et il vit que son armure de diamant gonflait comme un ballon de baudruche. Connor ne savait pas quoi faire, la ceinture qui portait ses poignard éclata et ils voltigèrent à travers la sphère. Il traversèrent le diamant comme si il s'agissait simplement d'une membrane et Connor intercepta un. Il trancha les lien de son armure et elle enfla beaucoup plus vite, le corps de l'ange restait pourtant en apesanteur. Connor sentit alors la chaleur baisser et il regarda en dessous de lui, le magicien était à genoux, il respirait difficilement d'après les mouvements précipités de son torse. Connor espéra intérieurement qu'il devait mourir et il tomba tout à coup sur le sol. La bulle se perça comme une bulle de savon et Connor tomba sur le sol. Il était complètement nu, ses armes tombèrent il attrapa son tomahawk, son arc, son carquois, ses poignards et son épée puis il se précipita dehors.

Il déploya ses ailes et sauta par-dessus un trou de cinq mètres de long et il se plaqua rapidement au sol pour éviter une chute de gravas. Connor courut sur un empilement de marbre brisé et il fit un gracieux saut de l'ange à travers l'ouverture dans le mur. Il déploya ses ailes et vola à toute vitesse jusqu'à la sortie, personne ne s'aperçut de son envol et atterrit dans le tunnel. Il aperçut une maison ouverte, il entra et ouvrit une armoire, il enfila rapidement une chemise blanche et un caleçon et un pantalon noir puis il s'envola dehors.

Il jaillit de l'ouverture béante qui traversait la pleine comme une large gueule monstrueuse. L'ange sortit du sol et atterrit, il porta deux doigts à sa bouche et poussa un long sifflement qui se répercuta en écho. Il attendit quelques minutes et son cheval arriva au galop, Connor sauta sur son dos au passage et continua son trajet en direction de Konora. Il se pencha sur l'encolure de son cheval quand il entendit alors un sifflement feutré. Son cheval trébucha et tomba sur le sol. L'ange roula sur le sol et se récupéra, il se redressa et vit son cheval couché sur le flanc. Du sang coulant par une plaie causée par une longue flèche noire qui lui traversait la cuisse et s'était planté dans son flanc. Connor jura entre ses dents et sortit son poignard, il observa la flèche, elle était très grande. Connor devina qu'elle mesurait presque un mètre de long. Il regarda son cheval dans les yeux. Son regard était suppliant, Connor repensa à tout ce qu'il avait vécu avec ce cheval et il s'agenouilla à côté de sa tête. Il lui couvrit les yeux avec sa manche et empoigna son poignard de diamant. Connor inspira longuement et expira, il fit un moulinet et abattit la lame dans la gorge du cheval. La bête n'eut aucun spasme, elle mourut instantanément et Connor s'éloigna du corps.

Pendant plusieurs jours il traversa la campagne jusqu'à Konora, il avait survoler les Infranchissables et retrouvait à nouveau la campagne. Il passa à côté d'une grande ferme, il sut que c'était une ferme car il y avait des champs partout aux alentours. Mais à vrai dire, il trouva qu'elle ressemblait plutôt à une petite forteresse, les murailles étaient renforcées en plus part une fosse entourant le bâtiment et des objets tels des armoires, des canapés, des lits ou même des lustres. Il se détourna de sa route et approcha de la ferme. Il aperçut de la fumée derrière l'édifice mais il l'ignora. Il se retrouva devant la porte et voulut la pousser mais elle était verrouillée. Il se recula et voulut appeler quelqu'un. Mais trois hommes armés se mirent chacun devant une fenêtre barricadée par des planches et réduit en une mince fente où il aperçut des visages qu'il n'aurait pas pu décrire. Trois flèches pointèrent par les meurtrières de fortune et l'ange leva ses mains en signe de paix. Un des hommes lui aboya:

-Dégage!

Connor voulut se tourner et un homme lui dit:

-Ne bouge surtout pas!

Le dernier des trois hommes parla mais Connor n'entendit pas ce qu'il disait, puis le premier éclata d'un grand rire et il y eut trois sifflement simultané. Connor se baissa, une des trois flèches se planta juste là où s'était trouvée sa tête, la seconde juste à côté de son pied gauche. Et il tomba en arrière, la dernière des trois flèches plantées dans la poitrine...

Connor se réveilla dans une petite tente, il se leva, il observa un bandage taché de sang à sa poitrine. Il s'habilla rapidement sans rabattre sa capuche sur sa tête et sortit de la tente. Il battit plusieurs fois des paupières et mit ses mains devant ses yeux. Il se frotta les yeux et un homme lui dit:

-Vous allez bien? Vous nous avez fait un peu peur, on a cru que vous z'alliez pas vous en sortir m'sieur.

-J'ai connu de meilleur jour mais ma vie n'est pas en danger, contrairement à celle de Dutch.


L'homme se passa la main dans les cheveux:

-Vous êtes là pour cet oiseau là? On était sûr que vous allez nous débarrasser de lui en l'envoyant se faire bouffer par les vautours les tripes dehors. L'chef veut vous voir, mais allez d'abord vous remettre pour vous occuper du bougre, parce qu'il est fort ce Dutch.

Connor s'approcha d'un tonneau et plongea sa tête à l'intérieur et la ressortit en secouant sa tête comme un chien mouillé. Il demanda à l'homme de l'amener au chef et il découvrit un petit campement. Les hommes étaient un peu moins d'une centaine et habitaient des tentes plus grandes que celle qu'avait reçu Connor. L'homme lui montra une grande tente rouge et s'éclipsa en quelques secondes. L'ange pénétra dans la tente et regarda rapidement l'intérieur, un homme penché sur une carte de la région dessinait sur la carte et rajoutait une légende. Il leva les yeux et écarta les bras comme si il accueillait un vieil ami. Connor avait remis sa capuche sur sa tête avant d'entrer et s'avança vers une chaise et s'y assit:

-Ah! Vous êtes enfin de retour parmi les hommes! Mais nous avons observé en vous soignant que ça n'était pas votre première cicatrice.

Connor baissa les yeux vers son torse, là, sous ses vêtements fourmillaient des dizaines de cicatrices, il avait penser à les faire enlever par magie mais n'avait pas eu le temps de le faire jusqu'à maintenant.

-Bon, voici notre plan d'action. Car je sais pourquoi vous êtes là, et je sais où se trouve votre homme.

Il montra la carte à Connor, il y avait la ferme fortifié dessinée dessus. Connor gratta sa barbe de plusieurs jours et examina le dessin, le commandant avait ajouter les endroits renforcés et les tranchées ajouter par les nouveaux propriétaire. Il avait aussi placé en plusieurs couleurs des propositions d'attaque. Connor examina la carte et aucune des propositions dessinés n'étaient pas envisageables. Connor s'empara d'un morceau de charbon posé sur la table et dessina des formes sur la carte et indiqua les étapes de son plan sur le dos du parchemin. Il tendit le plan au commandant et s'en alla, il ne voulait pas passer plus de temps que nécessaire ici. Il se retourna une fois arrivé devant la porte:

-Faite ça ce soir et notre cible ne verra pas le soleil se lever.

Le chef de camp regarda la carte, le campement était dessiné et les troupes y était dessiné, les étapes ou plutôt l'étape était inscrite au dos: "Laissez-moi faire".

Connor attrapa un cheval aux écuries et s'éloigna vers la forteresse, il attrapa son arc et fonça vers l'entrée. Les trois arcs sortirent par les meurtrières et Connor tira deux flèches en même temps, deux des pointes de flèches que l'on voyait dépasser disparurent, la troisième fonça vers le cavalier qui plongea par dessus sa monture. Connor était en plein vol, il tendit sa corde jusqu'à sa joue, son bras était pareil à de l'acier, inflexible. Il ouvrit les doigts et la flèches traversa la gorge de l'homme qui n'eut pas le temps de donner l'alerte. L'ange roula sur le sol, silencieux comme une ombre. Il accéléra en direction de la porte et escalada jusqu'aux meurtrières, il retira sa flèche de la gorge de l'homme et escalada encore jusqu'au chemin de ronde. Un garde arrivait sur la droite, Connor toujours accroché au mur se déplaça latéralement vers sa cible, il bondit par-dessus un créneau et planta la flèche dans la bouche de l'homme qui fini dans la tranché creusée au bas de la forteresse. Connor s'avança rapidement vers le coin de la construction rectangulaire, il bascula vers l'intérieur de l'édifice et traversa une fenêtre ouverte. Deux hommes dormaient dans des lits de camp. Armé de son tomahawk et de son poignard, Connor s'approcha d'un des hommes. Il leva son bras et envoya le poignard dans la gorge et balança le tomahawk à travers la pièce transpercer le crâne du second. Un homme surgit dans la chambre obscur et rugit "Ils ont pénétré à l'intérieur!!!".

Connor attrapa son poignard qui s'enfonça dans une nouvelle gorge et tacha abondamment le sol de sang. Il récupéra son tomahawk au passage et sortit de la pièce par la fenêtre. Deux hommes courrait le long du chemin de ronde et Connor apparut devant eux, ils n'eurent pas le temps de crier et ils basculèrent dans le vide avec la gorge tranchée. Une flèche passa à côté de l'oreille de Connor, il chercha sa provenance et un second projectile arriva à sa rencontre. Il cligna des yeux et la monde devint différent. Il vit des lanternes rouges aux formes humaines traverser la cour intérieur et un homme à la fenêtre à la gauche de l'ange. Il sortit son arc et tira vers l'homme qui se cacha derrière le volet, l'ange prépara une deuxième flèche. Il tira au moment où il aperçut la tête se détacher de la fenêtre. Il rangea rapidement son arc et sortit son épée et son tomahawk et plongea sur ses ennemis. Une trentaine d'hommes. Connor trancha, esquiva, riposta, frappa, évita une hache à un cheveux de sa gorge, frappa à nouveau, voltigea, décapita. Il avait déjà abattu huit hommes. Mais le combat s'intensifia.

Un homme l'attrapa par derrière, l'étranglant à moitié. Il propulsa ses pieds dans le nez des deux hommes qui lui faisaient face et passa par-dessus son tortionnaire qui le maintenait prisonnier et l'égorgea. Il frappa un homme, évita une attaque dans son dos, lui envoya son tomahawk dans les bijoux de famille et tourna sur lui même en jouant de la lame et du tomahawk, quatre hommes s'effondrèrent. Il esquiva plusieurs attaques et avec la vivacité du serpent, la force d'un ours et les sens aussi aiguiser qu'un chat, il abattu ses ennemis un par un. Les trois derniers se mirent à genoux et Connor les assomma avant de les laisser sur place. Il traversa la cour et ouvrit largement la portes à doubles battants qui menait aux appartement du contremaître. Il traversa un couloir et entra dans une petite salle menant à une autre salle. La porte était fermé et Connor s'en approcha en silence, il plaqua son oreille contre la serrure et écouta. La voix de Dutch psalmodiait des phrases incompréhensibles à une vitesse ahurissante. Connor inspira un grand coup et défonça la porte d'un coup de pied, l'arrachant ainsi de ses gonds.

Dutch se retourna vers Connor, une lueur inquiétante habitant son regard, sans même prononcer un mot il envoya une énorme boule de feu vers Connor qui plongea derrière un vieux bureau. Deux boules de feu suivirent la précédente et le bureau s'enflamma peu à peu. Une autre série de sphères enflammées se dirigèrent vers le bureau. Connor leva les yeux et regarda dans un miroir. Une nouvelle boule de feu apparut dans les mains de Dutch, il attendait. Connor sentit les flammes gagnait du terrain sur le bois ouvragé du bureau. Il inspira un grand coup et plongea derrière le mur de la petite salle qu'il avait traversé juste avant. La boule de feu traversa le mur et la suivante passa là où la tête de Connor s'était trouvé une seconde plus tôt. Dutch éclata de son rire fou et il y eut des cliquetis et des bruit de métal. Connor regarda à travers le trou, une immense armure enveloppait maintenant Dutch qui s'avança, une énorme hache à la main. Connor se dit qu'il haïssait la magie et se releva, faisant face à son ennemi.

La hache siffla vers la gorge de l'ange, Connor se baissa et frappa dans le tibia de Dutch avec son tomahawk, l'armure se cabossa un peu puis retrouva sa forme initiale. Connor jura et roula sur le côté pour éviter un coup de hache qui l'aurait découpé de part en part. Il envoya un coup de pied latéral dans l'entrejambe de son adversaire mais il réussit juste à se faire mal au pied. Il recula et choisit de frapper le premier, examinant les moindres détails de l'armure de son adversaire. Il ne vit qu'un seul point vulnérable, mais c'était le plus difficile à atteindre: les yeux. Deux petits trous qui ne permettait que d'enfoncer un doigt. Connor contourna son ennemi qui mettait du temps à bouger. Il lui sauta dessus et voulut enfoncer son poignard dans le trou fait pour les yeux mais la poigne de son adversaire arrêta son geste. Il enfonça son doigt dans l'autre trou et Dutch roula vers l'arrière en emmenant avec lui Connor. Il lui serra la gorge de sa main droite, Connor voulut hurler mais rien ne pouvait sortir de sa bouche, ni y entrer. L'air s'échapper de ses poumons trop rapidement pour que Connor puisse voir ce qui se passait réellement. Il regarda au-dehors, le ciel s'éclaircit et une forme noir traversa le ciel. Connor ferma les yeux un instant, il avait rêvé. Sûrement...

Il les ouvrit à nouveau et se sentit tomber en arrière, la douleur dans sa gorge se dissipait peu à peu, il trouva que le sensation de mourir n'était pas si désagréable, il préférait nettement cette absence de douleur à ce qu'il avait toujours vécu, une vie marquée par la douleur et la mort. La forme noire était toujours là, s'approchant toujours plus près. Puis elle se concrétisa, une forme plus petite l'accompagnait. Puis elle traversa la fenêtre comme un éclair. Altaïr, l'aigle fidèle qui accompagnait Connor depuis toujours se rua sur Dutch, il s'accrocha à son casque et ses serres s'enfoncèrent dans les fentes de son heaume. L'armure de son ennemi se troubla puis disparu, comme la hache et Connor enfonça son genou dans l'entrejambe de Dutch qui roula sur le côté. L'homme était sur le dos, il poussa un grognement de douleur, Connor roula sur le côté vers son tomahawk, il avait brusquement sentit la vit l'envahir, comme si il avait plonger dans de l'eau glacée. Il attrapa son arme de prédilection et se releva péniblement. Altaïr se posa sur son épaule, un petit aigle l'accompagnait, ils étaient tout les deux identiques et Connor compris que Altaïr et le petit aigle était de la même famille. Le plus jeune des deux aigles s'envola en poussant des petits cris perçants. Et Connor posa son tomahawk sur la gorge de Dutch. Il lui attrapa le poignet et observa son annulaire gauche, une bague représentant une tête de loup ornait le doigt de l'homme. Connor leva son arme et au moment où il l'abattit Dutch rugit:

-Personne ne peut me tuer!!!!

Une grosse boule de feu jaillit de sa main. L'espace juste devant Connor explosa et il se retrouva propulser à travers l'ouverture de la porte, il attrapa le petit aigle au passage et le lova dans ses mains pour le protéger et il finit sa course à côté du bureau calciné.

Il se redressa en grognant de douleur, il s'approcha de là où se trouvait Dutch et n'y trouva que des cendres, il s'agenouilla devant le tas de cendres et trouva une grande plume d'aigle au milieu d'un petit tas fumant de plumes semblable. Alors la scène revint clairement devant les yeux de Connor. Le rugissement de Dutch, la boule de feu noire, la sensation des serres d'Altaïr qui se resserraient avant son envol, les ailes de l'oiseau effleurant son visage, puis l'animal volant en direction des flammes pour protéger son ami et maître. Une larme roula le long de sa joue et tomba sur le petit tas de plumes fumantes, Connor se releva en tenant toujours à la main le petit aigle et la plume d'Altaïr. Il marcha vers la fenêtre et lança la plume dehors, au lieu de retomber tristement, elle partit vers le ciel, et Altaïr prit son dernier vol, là où Connor ne pouvait le suivre.


Lorsqu'il rentra à Ilistil accompagné par un nouveau cheval qui était totalement blanc et du jeune aigle qu'il avait nommé Altaïr. Connor rencontra trois personnes à l'entrée de la ville, Yusuf rugit de bonheur lorsqu'il l'aperçut en l'arrachant presque de son cheval et Sofia sauta dans ses bras. Connor attrapa son neveu âgé de deux ans environ et le fit tourner dans ses bras:

-Tu as beaucoup grandi Valendil!

Ils rentrèrent tous au manoir, dès son entrée dans l'immense, Connor fut acclamé, les actions menés depuis Riéza contre les wolvs avaient fait beaucoup de bruit pour ceux qui savent entendre et la légende de Connor atteignait maintenant les plus hauts sommets, tout le monde, même parmi la population avait entendu parler d'un guerrier à capuche qui avait assassiner des nobles aussi bien que des criminels. Pendant quelques jours, Connor passa ses journées dans sa chambre, il n'avait pas dormit dans son lit depuis presque un an et il avait besoin de repos, beaucoup de repos. Un aigle était parti d'Ilistil dix minutes après son retour et Nawel et son enfant étaient tout deux rentrés à Ilistil saint et sauf. Connor lui envoya une lettre pour lui dire qu'il ne devait plus jamais la revoir car elle était une cible pour tout les ennemis des mohawks.

Et la vie de Connor redevenu plus ou moins paisible, jusqu'au jour où...

Un aigle rentra par la fenêtre de Connor, il disait:

"Nous vous avions prévenus M. Kenway, vous deviez tuer le chef des wolvs et ce dernier à survécu à votre attaque, votre amie Nawel et son fils son à nouveau en notre possession et nous ne comptons pas vous la rendre cette fois. Trop tard..."

Connor regarda la lettre, l'encre n'était pas simplement rouge pour faire joli. Il froissa le papier et des larmes de rages coulèrent de ses yeux, il sortit de sa chambre en claquant la porte et entra dans un des salons où Sofia apprenait à son fils les échecs et Yusuf les regardait en encourageant son fils. Connor s'approcha et lui dit:

-Viens, j'ai besoin de toi...

Sofia regarda son frère et en voyant les larmes couler sur ses joues, elle se leva et s'approcha de lui, il tendit le parchemin au couple et la jeune femme failli tomber par terre, elle regardait la lettre avec horreur et son visage montrait qu'elle avait envie de vomir. Yusuf serrait les poings et se tourna vers Connor:

-On y va. Je te promet que Riéza va trembler sous nos coups et que ces personnes vont périr dans d'atroces souffrances.

Fin... Pour l'instant!



Dernière édition par Connor Kenway le Ven 3 Aoû - 22:52, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 395
Date d'inscription : 12/04/2011

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Humains
Classe: Mage
En général: ~Chef des Gardiens, reine de Kerdéreth~
MessageSujet: Re: Connor Kenway, tout simplement.   Mar 24 Juil - 18:23           
.................................................................................................................................................................................................................................

Salut Connor ! Alors voilà, j'ai tout lu et franchement, c'est une très bonne histoire. Je serai ravie de la valider si tu me confirmes qu'elle est bien terminée, tu pourras alors entrer dans l'aventure Wink
Encore bravo pour ce très long texte bien structuré. L'idée tient très bien la route, j'attends de voir ce que donnera le RP.
Réponds après ce message pour me dire si tout est bien fini ^^

~.~.~.~.~.~.~.~.~.~


Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 51
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 19
Localisation : Je suis... là-bas!

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Dragons
Classe: Guerrier
En général:
MessageSujet: Re: Connor Kenway, tout simplement.   Mer 1 Aoû - 10:00           
.................................................................................................................................................................................................................................

Je répond avec Aegnor parce que j'ai pas trop le temps de changer de perso, mais je t'annonce que ce n'est pas fini! J'ai encore quelques petites choses à mettre et ensuite ça sera enfin la fin de cette longue, longue, très longue histoire.

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 395
Date d'inscription : 12/04/2011

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Humains
Classe: Mage
En général: ~Chef des Gardiens, reine de Kerdéreth~
MessageSujet: Re: Connor Kenway, tout simplement.   Ven 3 Aoû - 14:34           
.................................................................................................................................................................................................................................

Très bien ! ^^ Dans ce cas j'attends la fin de cette épopée.
Au plaisir de la valider prochainement Wink

~.~.~.~.~.~.~.~.~.~


Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 17
Date d'inscription : 30/05/2012

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Anges
Classe: Guerrier
En général:
MessageSujet: Re: Connor Kenway, tout simplement.   Ven 3 Aoû - 22:55           
.................................................................................................................................................................................................................................

Ladies and gentlemen this is the end!

Je remercie ceux qui ont lu cette fiche (donc Alidane en tout premier lieu et les plus courageux même si je crains qu'il n'y en ait pas...). Thank you very much! (Je sais pas parler anglais, mais c'est très important)

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Messages : 395
Date d'inscription : 12/04/2011

---------------

Voir le profil de l'utilisateur
 

 

Carnet de Voyage
Race: Humains
Classe: Mage
En général: ~Chef des Gardiens, reine de Kerdéreth~
MessageSujet: Re: Connor Kenway, tout simplement.   Ven 10 Aoû - 20:10           
.................................................................................................................................................................................................................................

Bonjour Connor !
J'ai le plaisir de t'annoncer qu'après une belle attente, tu es enfin validé membre des terres de Lost Heaven.

Merci encore à toi pour ce DC dont l'histoire est passionnante, et bon RP à toi !
Que les jours coulés en ces terres puissent t'être favorables.

~.~.~.~.~.~.~.~.~.~


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé,

 

---------------

 

 
MessageSujet: Re: Connor Kenway, tout simplement.              
.................................................................................................................................................................................................................................


Revenir en haut Aller en bas
 

Connor Kenway, tout simplement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nath, tout simplement
» Tout simplement... L'ailier le plus rapide du monde :D
» Présentation Galax' tout simplement banane © Cycy [Validée]
» Une journée, tout simplement (Libre)
» Jessica Jaco tout simplement ! [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lost Heaven ::  :: Les Présentations :: Les Fiches Acceptées-